Aigle des Philippines (ou pithécophage des Philippines)

L’aigle des philippines, également appelé aigle des singes ou pithécophage des Philippines, est un rapace diurne unique membre de la famille des pithecophagas. Oiseau emblématique des Philippines et considéré comme aigle le plus rare du monde, l’aigle des singes se nourrit de toute sorte d’animaux peuplant la forêt des Philippines, oiseaux plus petits comme mammifères et reptiles.

Malheureusement, les nombreuses menaces planant sur la forêt des Philippines couplées à la très faible population en déclin de cet espèce font de cet aigle un animal en danger critique d’extinction d’après la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique de l’aigle des Philippines

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseaux
  • Ordre : Accipitriformes
  • Famille : Accipitridés
  • Genre : Pithecophaga
  • Espèce : jefferyi
  • Nom scientifique : Pithecophaga jefferyi

 

Caractéristiques Physiques de l’aigle des Philippines

Taille

Hauteur :

86 à 102 cm de haut (les femelles sont généralement plus grosses que les mâles)

Envergure :

Environ 2,5 mètres

L’aigle des Philippines est le deuxième plus grand aigle du monde, derrière l’aigle harpie.

Poids

4,5 à 8 kg

Pithécophage des Philippines debout sur un tronc

Morphologie et apparence

L’aigle des Philippines est un grand rapace qui possède de larges ailes d’une grande envergure, une queue composée de longues plumes verticales et des serres jaunes puissantes. Il est facilement reconnaissable par ses plumes érectiles rousses et brunes tout autour de sa tête, qui peuvent se dresser en collerette. Son bec est noir et crochu, ses yeux gris bleus.

Ses plumes au dessus de son corps, sont brunes rousses comme celles de sa huppe. Tout le dessous de son corps est quant à lui recouvert de plumes blanches crèmes.

 

Habitat de l’aigle des Philippines

Régions

Asie (du sud-est) : nord et est des Philippines, sur les plus grandes îles comme Luçon, Leyte, Samar et Mindanao (il y est endémique)

Biotope

L’aigle des Philippines vit exclusivement dans la forêt tropicale humide des Philippines, dans une végétation très dense. Il fait son nid au sommet des grands arbres de la canopée.

Couple d'aigle des singes debout dans la canopée

Évolution de son habitat

Le réchauffement climatique, le défrichement et la déforestation ainsi que l’utilisation de pesticides menacent grandement l’habitat du pithécophage des Philippines.

 

Régime alimentaire de l’aigle des Philippines

Type de régime

Carnivore

Nourriture et proies favorites

Le pithécophage des Philippines se nourrit des nombreux animaux peuplant les forêts tropicales.

Aigle des Philippines qui mange une petite chauve-souris (roussette)

Comme son nom l’indique (pithécophage signifiant “mangeur de singe”), il se nourrit principalement de singes comme les macaques, mais également d’autres petits rongeurs arboricoles et volants comme les civettes, les écureuils et les chauves-souris, d’oiseaux comme les calaos et de reptiles comme les serpents arboricoles.

Pour compléter son régime, il lui arrive aussi de se nourrir des petits insectes et des grenouilles qu’elle trouve.

 

Mode de vie et comportement de l’aigle des Philippines

Vie sociale

On connait assez peu de chose sur l’aigle des Philippines, de par sa rareté et la difficulté d’accès à son habitat. On sait cependant que c’est un animal monogame, qui passe la majeure partie de sa vie en couple avec son partenaire qu’il gardera toute sa vie.

Il pond et élève ses petits dans de grands nids à la cime des arbres de la canopée, à des hauteurs vertigineuses allant de 25 à 50 m au dessus du sol. Le nid que le couple construit est tapissé de feuillage, et servira pendant plusieurs années. Après la ponte, les deux parents participent à la couvaison : la femelle couve 2/3 du temps, le mâle s’occupe du dernier tiers.

Comportement

L’aigle des Philippines est un oiseau diurne : il se nourrit et est principalement actif la journée. Il passe le plus clair de son temps à la cime des arbres, d’où il guette ses proies.

Prédateurs

L’aigle des Philippines ne possède pas de prédateurs, étant l’animal en haut de la chaîne alimentaire aux Philippines.

Technique de chasse

La technique de chasse de l’aigle des Philippines est unique au monde. En effet, ils chassent en couple : l’un des membre du couple fait diversion tandis que l’autre saisit sa proie par derrière.

Cette technique de chasse en groupe est très peu observée chez les rapaces et surtout les aigles, qui chassent généralement en solitaire.

Territoire

70 à 130 km2 par couple

Longévité

L’espérance de vie de l’aigle des singes est d’environ 30 ans à l’état sauvage.

 

Reproduction de l’aigle des Philippines

Sevrage

Nourri par ses parents pendant 105 jours environ, quitte le nid et commence à chasser seul vers ses 5-6 mois.

Maturité sexuelle

  • Femelles : 5 ans
  • Mâles : 7 ans

Nombre d’œufs et d’oisillons par ponte

Un seul oisillon

Oisillon aigle des Philippines dans son nid

Durée d’incubation

60 jours environ

Gestation

3 mois environ, généralement tous les 2 ans

Période de reproduction

La saison des amours a lieu d’octobre à décembre.

 

Menaces et conservation de l’aigle des Philippines

Danger d’extinction

L’aigle des Philippines est un animal En danger critique (CR) d’extinction selon l’UICN.

Menaces

Différentes menaces planent sur l’aigle des Philippines, provenant principalement de l’activité de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Destruction progressive de son habitat naturel et défrichement des forêts tropicales
  • Utilisation de pesticides qui réduisent le nombre de proies
  • Chasse et braconnage pour le marché illégal des animaux rares, aujourd’hui grandement contrôlé bien qu’encore d’actualité dans certaines zones

Ces trois menaces sont d’autant plus importantes parce que son cycle de reproduction est très lent, et les individus meurent plus vite qu’ils ne naissent.

Taille de la population

On dénombre moins de 900 aigles des Philippines vivant actuellement à l’état sauvage.