Autruche d’Afrique

L’autruche d’Afrique, également appelé autruche commune, est un grand oiseau appartenant à la famille des struthionidés. Plus gros oiseau actuel, l’autruche est incapable de voler, manque qu’elle pallie grâce à sa vitesse de course et sa force. Contrairement à la grande majorité des oiseaux, elle se nourrit principalement de végétaux, mais mange également divers petits animaux. On la trouve dans diverses savanes et zones désertiques et semi-désertiques d’Afrique.

Bien que n’étant pas en danger à l’échelle mondiale, l’autruche d’Afrique a disparu de nombreuses régions à cause de la chasse et de la destruction de l’habitat. Certaines sous-espèces sont d’ailleurs en grand danger de disparition, voire déjà disparue(s).

 

Classification scientifique de l’autruche d’Afrique

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseaux
  • Ordre : Struthioniforme
  • Famille : Struthionidé
  • Genre : Struthio
  • Espèce : camelus
  • Nom scientifique : Struthio camelus

 

Sous-espèces d’autruches d’Afrique

On dénombre 4 sous-espèces d’autruches d’Afrique, qui sont différentes selon la région :

  • Autruche d’Afrique du Nord (Struthio camelus camelus)
  • Autruche d’Afrique du Sud (Struthio camelus australis)
  • Autruche masaï (Struthio camelus massaicus)
  • Autruche d’Arabie (Struthio camelus syriacus)

Une 5ème potentielle sous-espèce existe, mais elle est maintenant plutôt considérée comme une espèce distincte : l’autruche de Somali (Struthio camelus molybdophanes ou Struthio molybdophanes).

 

Caractéristiques physiques de l’autruche d’Afrique

Taille

  • Mâles : 2,10 à 2,75 m en moyenne
  • Femelles : 1,70 à  1,90 m environ

L’autruche mâle est le plus gros oiseaux vivant de notre planète.

Poids

  • Femelles : 100 kg environ
  • Mâles : 115 kg en moyenne (jusqu’à 156 kg).
Autruche d’Afrique femelle

Morphologie et apparence

L’autruche d’Afrique est un grand oiseau possédant une silhouette très imposant. En effet, son corps massif est surélevé par de puissantes pattes très longues, munies de 2 doigts dont 1 seul possède une griffe, et son très long cou est surmonté d’une petite tête. Ses ailes sont très petites et ne lui permettent pas de voler, tandis que son gros bec est puissant et ses yeux noirs très petits. Sa queue est assez épaisse, presque touffue.

Autruche d’Afrique mâle

Les pattes, le cou et la tête de l’autruche africaine sont nus, et leur peau varie du gris beige au rose pâle. Le reste de son corps est recouvert de grosses plumes épaisses, gris brun chez la femelle et noir avec des primaires blanches chez le mâle. Leur queue est parfois couleur chamois.

 

Performances physiques de l’autruche d’Afrique

Vitesse de course

A défaut de savoir voler, l’autruche est très rapide au sol. En effet, elle peut atteindre 70 km/h au sol.

 

L’autruche est l’animal bipède le plus rapide du monde.

 

Habitat de l’autruche d’Afrique

Régions

Afrique : sud du Sahara, Somalie, Ethiopie, Afrique de l’Est et Zambie

Biotope

L’autruche d’Afrique vit essentiellement dans les grands espaces ouverts, comme les savanes sèches, les déserts et autres régions semi-désertiques. On la trouve également dans les forêts arides peu et moyennement denses.

Évolution de son habitat

Autrefois, l’autruche d’Afrique se trouvait un peu partout en Afrique, notamment en Afrique du Nord et au moyen-orient. Elle se trouvait également en Asie (jusqu’à la Syrie). Elle a donc disparu de nombreuses régions, notamment à cause de l’urbanisation et de la chasse.

 

Régime alimentaire de l’autruche d’Afrique

Type de régime

Principalement herbivore, mais en réalité omnivore

Nourriture et proies favorites

L’autruche se nourrit principalement de divers végétaux, comme des jeunes pousses, des herbes, des graines, des fruits et des fleurs. Elle complète son alimentation de petits animaux, comme les insectes, les invertébrés et certains petits mammifères.

Ne possédant pas de dents, l’autruche avale des galets qui sont utilisés comme gastrolithes, servant à broyer la nourriture avant la digestion.

 

Mode de vie et comportement de l’autruche d’Afrique

Vie sociale

Les autruches d’Afrique sont des animaux sociables et grégaires : ils passent le plus souvent les mois d’été en groupes mixtes composés de quelque mâles et de plusieurs femelles. Il arrive cependant des voir des autruches seules (souvent des mâles), ou à l’inverse de grands groupes dans les savanes composé de plus de 50 individus. Au cours de cette période, elles se mélangent avec les divers troupeaux d’herbivores de la savane (zèbres, antilopes). Ces groupes sont dirigés par une femelle dominante, qui décide des accouplements.

Leur comportement reproductif varie d’ailleurs selon la taille de leur groupe. En effet, les mâles des grands groupes sont polygames et se forment des harems de 3 à 7 femelles, tandis que ceux vivant dans de petits groupes sont plutôt monogames. Pendant l’hiver, les autruches vivent principalement en couple.

Au cours de la saison des amours, les accouplements ont lieux éloignés des grands groupes. Les différentes femelles d’un même harem pondent dans le même nid (trou sous-terre). Le nid est ensuite protégé par les 2 parents (la/les femelle(s) la journée et les mâles la nuit). Une fois éclos, les petits grandissent pendant environ une année avec leurs parents avant d’être chassés de leur groupe. Les femelles autruches possèdent un grand instinct maternel. En effet, si un poussin est chassé par son groupe trop jeune, les femelles d’un autre groupe l’éleveront comme s’il s’agissait du leur.

Comportement

Les autruches sont des animaux majoritairement diurnes, mais il arrive aussi qu’elles soient actives les nuits où la lune éclaire le ciel. Elles passent le plus clair de leur journée à se nourrir et se déplacer en suivant les troupeaux d’animaux des pâturages. En effet, elles leur sont très bénéfiques car leur grande taille et leur excellente ouïe leur permettent de repérer les prédateurs. Si elles le repèrent, elles lancent un signal d’alarme à travers une fuite rapide.

En effet, contrairement à certains mythes, les autruches n’enfoncent pas leur tête dans le sable en cas de danger. Cette légende est en réalité due au fait que celles-ci baissent souvent leur tête pour se cacher (leur corps ressemblant sans leur tête à un buisson), se nourrir et vérifier les œufs dans leurs nids.

Cri

Les autruches sont des animaux assez silencieux. Il arrive cependant de les entendre pousser des sifflements, des grognements et des mugissements. Ces vocalises sont principalement lancées par les mâles.

Prédateurs

Les principaux prédateurs de l’autruche (en dehors de l’Homme) sont les hyènes tachetées, les lycaons, les lions et les guépards. Ils s’attaquent cependant principalement aux animaux faibles (jeunes autruchons, individus âgés, blessés et malades). Les chacals et les percnoptères (un rapace) peuvent également s’attaquer à celles-ci.

Territoire

2 à 20 km2 par mâle

La taille du territoire varie beaucoup selon la région, la nourriture et l’espace disponible.

Longévité

L’espérance de vie de l’autruche d’Afrique est de :

  • A l’état sauvage : 40 à 45 ans
  • En captivité : jusqu’à 50 ans

 

Reproduction de l’autruche d’Afrique

Sevrage

L’autruche adulte se sépare généralement de son groupe de naissance vers ses 1 an. Il arrive cependant qu’une fois dans un nouveau groupe, elle soit élevée par les femelles : le sevrage aurait alors lieux plus tard.

Maturité sexuelle

2 à 4 ans environ selon la sous-espèce, les mâles étant matures en moyenne 6 mois plus tard que les femelles.

Lieux de ponte

Grand nid (fosse de 3 mètres de diamètre pour 30 à 60 cm de profondeur), gratté dans le sol par le mâle et où toutes les femelles d’un harem pondent leurs œufs.

Nombre d’œufs et d’oisillons par ponte

5 à 12 œufs par femelle, ce qui peut donc faire 30 à 60 œufs par harem.

Néanmoins, seulement 15% des petits survivent jusqu’à l’âge de 1 an.

Taille des œufs

Les œufs d’autruche d’Afrique sont les plus gros œufs du monde. Ils mesurent en effet 13 cm de large pour 15 cm de long.

Durée d’incubation

35 à 50 jours environ

Période de reproduction

La saison des amours de l’autruche d’Afrique a lieu de mars-avril à septembre.

 

Menaces et conservation de l’autruche d’Afrique

Danger d’extinction

L’autruche d’Afrique est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Plus précisément, les différentes sous-espèces d’autruches possèdent les statuts suivants :

  • L’autruche masaï et l’autruche d’Afrique du Sud sont en préoccupation mineure (LC)
  • L’autruche d’Afrique du Nord est en danger critique (CR) dans certaines régions (elle est éteinte dans plusieurs pays)
  • L’autruche d’Arabie est une espèce éteinte

Menaces

Différentes menaces planent sur l’autruche d’Afrique, provenant principalement de l’activité de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Destruction de son habitat naturel à cause du réchauffement climatique et de l’urbanisation
  • Chasse à l’autruche, pour ses oeufs et sa viande essentiellement qui a contribué à sa disparition dans certaines régions

Taille de la population

NC