Cobra royal

Le cobra royal est un serpent venimeux appartenant à la famille des élapidés, et est l’unique représentant du genre ophiophagus. Plus grand serpent venimeux au monde, ce cobra se nourrit majoritairement d’autres serpents (il résiste particulièrement bien au venin), et possède un venin puissant de par l’importante dose qu’il délivre en une morsure.

Le cobra royal est cependant un animal menacé, qui figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition, principalement à cause de l’activité humaine.

 

Classification scientifique du cobra royal

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Reptile lépidosaurien
  • Ordre : Squamate serpent
  • Famille : Elapidé
  • Genre : Ophiophagus
  • Espèce : hannah
  • Nom scientifique : Ophiophagus hannah

 

Caractéristiques Physiques du cobra royal

Taille

  • Longueur : environ 3 à 4 m, parfois plus (jusqu’à 5,5 mètres)
  • Hauteur en posture d’intimidation : 1 à 1,80 m

Le cobra royal est le plus grand serpent venimeux du monde.

Le saviez-vous ? Contrairement à pratiquement tous les autres serpents, le cobra royal mâle est plus grand et plus lourd que la femelle

Poids

Entre 5 et 10 kg en moyenne, parfois jusqu’à 12 kg

Le cobra royal est également le serpent venimeux le plus lourd du monde, titre qu’il partage avec la vipère du Gabon.

Morphologie et apparence

Le cobra royal est un serpent de très grande taille. Son corps est assez fin pour sa taille, ses écailles sont lisses, sa tête est triangulaire et étroite et sa langue est fourchue. Le cobra royal possède, comme les autres cobras, un capuchon situé juste en dessous de sa tête, qu’il peut déployer en cas d’agression pour intimider son assaillant et paraître plus gros.

Cobra royal qui se dresse et sort son capuchon

La partie supérieure de son corps est brune foncée, rayée irrégulièrement de petites bandes jaunes à brunes claires qui disparaissent peu à peu avec l’âge. La partie inférieure de son corps est quant à elle recouverte d’écailles brunes claire à jaunes.

Venin

Le venin du cobra royal est en lui-même assez peu puissant (un faible pourcentage de toxine) par rapport aux autres serpents de la même famille. Cependant, il est pour autant très dangereux à cause de l’importante quantité de venin qu’il transmet en une morsure.

  • Dose létale : 1,31 mg/kg (en intraveineuse)
  • Dose délivrée en une morsure : jusqu’à 400 mg (qui est donc suffisante pour tuer un animal d’environ 300 kg !)

Son venin a pour effet de paralyser le cerveau, ce qui engendre une mort par asphyxie, les organes respiratoires cessant alors de fonctionner.

 

Habitat du cobra royal

Régions

Asie (du Sud) : Pratiquement partout : en Chine, au Népal, en Inde, au Bangladesh, en Birmanie, en Thaïlande, au Cambodge, au Laos, au Vietnam, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie et aux Philippines

Biotope

Le cobra royal vit principalement dans les forêts sèches, dans les jungles, les prairies, les broussailles et les savanes. Il peut vivre jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Très bon nageur, il vit également proche des cours d’eau.

Cobra royal dans les fourrés

Évolution de son habitat

L’habitat du cobra royal est de plus en plus menacé et détruit à cause des actions de l’Homme et du réchauffement climatique.

 

Régime alimentaire du cobra royal

Type de régime

Carnivore, principalement ophiophage

Nourriture et proies favorites

Le cobra royal est un animal carnivore qui se nourrit principalement d’autres serpents (on appelle cela l’ophiophagie) comme des couleuvres, des pythons, des serpents de coraux, et parfois même des cobras royaux plus petits. Il chasse et mange également d’autres petits reptiles comme les lézards (geckos et varans), ainsi que certains oiseaux et certains petits mammifères (rats, souris, …).

Cobra royal qui avale un serpent

 

Mode de vie et comportement du cobra royal

Vie sociale

Le cobra royal est un animal diurne : il chasse et vit principalement pendant la journée. Comme pratiquement tous les serpents, il est un animal solitaire, qui ne côtoie ses congénères que pour se reproduire. Contrairement à tous les autres serpents en revanche, les cobras royaux construisent un nid pour y pondre leurs œufs. Pour cela, la femelle s’enroule autour de broussailles, brindilles et feuilles qu’elle ressert ensuite pour former un amas arrondi, qui tiendra les œufs au chaud tout au long de leur incubation.

Cobras royaux qui se reproduisent

Il mue plusieurs fois par an. Lors de sa période de mue, le cobra royal est bien moins agile et il lui est bien plus difficile de se protéger et de se nourrir.

Autre comportement unique pour un serpent : une fois les œufs pondus, le mâle restera proche du nid pour le protéger jusqu’à l’éclosion des petits. Cela s’explique par le fait que ces animaux font partie des rares espèces de serpents territoriaux. Lorsque les œufs ont éclos, leurs parents les abandonnent, pour éviter toute tentation de les manger (étant des animaux cannibales, affamés après la longue période de protection et d’incubation).

Cri

Le cobra royal pousse des sifflements, généralement avant d’attaquer.

Technique de chasse

Le cobra royal utilise son excellente vue, son très bon odorat et sa langue fourchue (qui capte les vibrations) pour repérer et suivre ses proies. Il s’en approche ensuite doucement, puis se jette sur elle d’une détente rapide, facilitée par sa grande taille. Il assène une puissante morsure à sa proie, qui meurt sur le coup à cause de la puissance du venin.

Prédateurs

Le cobra royal adulte ne possède pas de réel prédateur, excepté d’autres cobras royaux de plus grosse taille. La mangouste représente elle aussi une menace, mais s’attaque généralement aux œufs plutôt qu’aux adultes.

Longévité

L’espérance de vie du cobra royal est d’environ 20 ans à l’état sauvage.

 

Reproduction du cobra royal

Maturité sexuelle

Entre 4 et 5 ans

Nombre d’œufs par ponte

Environ 20 à 40 œufs

Lieu de ponte

Nid préparé par la femelle dans les broussailles. Le cobra royal est la seule espèce de serpent à adopter ce comportement.

Gestation

2 mois environ

Cobra royal qui sortent de leurs œufs

Période de pontes

Printemps, entre mars et juin (2 mois après l’accouplement)

Durée d’incubation

60 à 80 jours

Taille des serpenteaux

45 à 60 cm

Saison des amours

La saison des amours du cobra royal a lieu entre janvier et avril.

 

Menaces et conservation du cobra royal

Danger d’extinction

Le cobra royal est officiellement un animal Vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Une seule réelle menace pèse sur le cobra royal, mais est suffisante pour grandement réduire ses populations. Elle est la suivante :

  • Destruction de son habitat à travers le défrichement et la déforestation des jungles et autres forêts au profit de la plantation de palmiers

Taille de la population

NC