Crapaud rouge de Madagascar (ou grenouille tomate)

Le crapaud rouge de Madagascar, également appelée grenouille tomate de Madagascar, grenouille rouge de Madagascar ou grenouille tomate, est un petit batracien appartenant à la famille des Microhylidés. Cette petite grenouille aux couleurs flamboyantes (rouge orangée jaune) se nourrit essentiellement de petits invertébrés. On la trouve exclusivement au Nord Est de Madagascar, dans les forêts tropicales à côté des mares et des rivières.

Comme la majorité des espèces de Madagascar, cet anoure figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition. Ce crapaud est en effet mis en danger par la déforestation et le défrichement des forêts tropicales de Madagascar, ainsi que par la pollution qui détruit de plus en plus de cours d’eau.

 

Classification scientifique du crapaud rouge de Madagascar

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Amphibien
  • Ordre : Anoure
  • Famille : Microhylidé
  • Genre : Dyscophus
  • Espèce : antongilii
  • Nom scientifique : Dyscophus antongilii

 

Caractéristiques Physiques du crapaud rouge de Madagascar

Taille

  • Femelles : 85 à 105 mm
  • Mâles : 60 à 65 mm

Poids

Environ 230 g

Morphologie et apparence

Le crapaud rouge de Madagascar est une grenouille de petite taille mais possédant un corps assez trapu. Elle possède une petite tête pointue, des gros yeux jaunes et bruns et un arrière du corps assez large.

Grenouille tomate de Madagascar dans la terre entre les feuilles

Pratiquement toute la partie supérieure de son corps varie du orange terne (mâles) au orangé rouge (femelles), à l’exception d’une sorte de trait marron et jaune partant de l’œil et allant jusqu’au milieu du dos (bien que certains spécimens ne possèdent pas cette rayure). La partie inférieure de son corps est quand à elle bien plus claire, généralement blanche jaune.

Type de respiration

Une fois adulte, le crapaud respire avec ses poumons.

 

Habitat du crapaud rouge de Madagascar

Régions

Afrique : nord est de l’île de Madagascar (elle en est endémique)

Biotope

Le crapaud rouge de Madagascar vit principalement dans les forêts basses et humides du nord est de Madagascar. On la trouve généralement sur les berges des mares, des rivières et d’autres zones marécageuses. Elle peut vivre à une altitude maximale de 600 m.

Grenouille tomate de Madagascar dans la végétation de la jungle

Évolution de son habitat

A cause du défrichement et des modifications que subissent les forêts de Madagascar, l’habitat de cette grenouille tomate est mis en péril.

 

Régime alimentaire du crapaud rouge de Madagascar

Type de régime

Essentiellement insectivore

Nourriture

Etant très petit, le crapaud rouge de Madagascar se nourrit essentiellement de petits invertébrés.

Grenouille tomate de Madagascar jaune brun parti à la chasse dans l'eau

Lorsqu’il est encore sous sa forme larvaire, ce crapaud se nourrit par filtration de l’eau, ne possédant pas la taille nécessaire pour chasser quoi que ce soit. Très vorace une fois adulte, elle se nourrit de pratiquement tout animal suffisamment petit pour être avalé. Elle mange principalement des insectes comme les moustiques, les mouches ainsi que certains coléoptères, mais également de nombreux autres petits invertébrés comme les vers ou les araignées.

 

Mode de vie et comportement du crapaud rouge de Madagascar

Vie sociale

Comme la quasi totalité des batraciens, la grenouille tomate de Madagascar est un animal solitaire. Elle ne rencontre ses congénère qu’à la période de reproduction. Pour cela, les mâles chantent pour attirer les femelles à travers des coassements répétitifs. La femelle pond ses œufs quasi immédiatement après l’accouplement.

Comme les autres batraciens possédant des couleurs vives, cette grenouille est toxique. Elle possède en effet des glandes qui sécrètent des toxines blanches, qui brûlent les yeux et la bouche du prédateur pour le dissuade de la manger. Ces toxines sont sans danger létal pour l’homme, mais elles peuvent cependant s’avérer urticantes et provoquer des allergies.

Grenouille tomate de Madagascar vue de face avec ses gros yeux et son corps rouge vif

Cette grenouille a aussi recours à une autre technique pour dissuader les prédateurs : elle se gonfle pour paraître plus grosse et pour intimider ses assaillants.

Longévité

L’espérance de vie du crapaud rouge de Madagascar est comprise entre 5 et 10 ans à l’état sauvage.

Prédateur

Les principaux prédateurs de cette grenouille sont principalement les serpents, souvent empoisonnés par les toxines sécrétées par cette grenouille.

Technique de chasse

Pour chasser ses proies, le crapaud rouge de Madagascar attaque par surprise sa proie. Il chasse en embuscade.

 

Reproduction du crapaud rouge de Madagascar

Âge de la métamorphose

La larve du crapaud rouge de Madagascar se transforme et perd ses branchies 45 jours après l’éclosion. Elles se transforment tout d’abord en petites grenouilles jaunes, puis changent de couleurs pour la maturité sexuelle.

Maturité sexuelle

Entre 9 et 14 mois

Nombre d’œufs par ponte

Entre 1000 et 1500, pondus directement après l’accouplement

Grenouilles tomate de Madagascar en train de se reproduire (de s'accoupler)

Lieu de ponte

A la surface de l’eau

Durée d’incubation

Environ 36 heures.

Taille des larves à la naissance

6 mm

Période de reproduction

La saison des amours du crapaud rouge de Madagascar a lieu entre février et mars.

 

Menaces et conservation du crapaud rouge de Madagascar

Danger d’extinction

Le crapaud rouge de Madagascar est considéré comme une Préoccupation Mineur (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces qui pèsent sur le crapaud rouge de Madagascar sont principalement liées à l’activité humaine. Elles sont les suivantes :

  • Dégradation et transformation des forêts de Madagascar à travers la déforestation
  • Pollution, notamment des cours d’eau et des points d’eau

Les craintes liées à la survie de cette grenouille est principalement liée au fait qu’elle soit endémique de Madagascar et que son aire de répartition y soit très petite. Cependant, cette grenouille tomate semble assez bien s’adapter à l’évolution de son habitat et certaines sont même aperçues dans les villes.

Populations

N/A