Baleine à bosse

La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae), aussi appelée  mégaptèrejubarte ou rorqual à bosse, est une espèce de cétacé à fanons. On la trouve dans les différentes mers et océans du globe. Carnivore, elle se nourrit essentiellement de krill.

Classification de la baleine à bosse

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Cétartiodactyle cétacé mysticète
  • Famille : Balénoptéridé
  • Genre : Megaptera
  • Espèce : novaeangliae
  • Nom scientifique : Megaptera novaeangliae

Sous-espèces de baleines à bosses

On distingue au moins 3 sous-espèces de baleines à bosses dans les différentes zones du globe :

  • Baleine à bosse du Pacific Nord (Megaptera novaeangliae kuzira)
  • Baleine à bosse du Pacific Sud (Megaptera novaeangliae australis)
  • Baleine à bosse de l'Atlantique (Megaptera novaeangliae novaeangliae)

Caractéristiques physiques de la baleine à bosse

Taille

  • Corps : 11 à 13 m (jusqu’à 16 m)
  • Nageoires pectorales : 5 m environ 
  • Nageoires caudale : 5,5 m environ
  • Fanons : 76 cm

Poids

  • Corps : 25 à 35 tonnes

Morphologie et apparence

La baleine à bosse dispose d’un corps massif de couleur noir avec souvent des cicatrices blanches ou grises. Son ventre est blanchâtre

De petites protubérances appelées tubercules couvrent la tête et la mâchoire inférieure.  Caractéristiques de l’espèce se son des follicules pileux

Elle dispose d’une grande nageoire caudale, noire et blanche avec un bord postérieur ondulé. Les motifs sur la face ventrale de cette nageoire sont propres à chaque individu et ne changent pas au cours de la vie. Ils servent notamment à leur identification individuelle.

Performances physiques de la baleine à bosse

Apnée

La baleine à bosse peut rester jusqu’à 50 minutes sous l’eau.

Puissance du cri

La baleine à bosse possède un puissant cri, s’entendant plusieurs kilomètres à la ronde et qui peuvent durer plus de 20 minutes.

Vitesse

  • Vitesse de croisière : 5 à 15 km/h environ
  • Vitesse de pointe : jusqu’à 25 à 27 km/h

Écologie et répartition de la baleine à bosse

Répartition géographique

Le baleine à bosse vit dans pratiquement tous les océans du globe : Océan Atlantique, Océan Indien, Océan Pacifique, Mer Méditerranée, Mer Rouge, Mer Baltique, Mer de Béring et Mer d’Okhotsk.

Samoa américaines ; Angola ; Anguilla ; Antarctique ; Antigua-et-Barbuda ; Argentine ; Aruba ; Australie ; Bahamas ; Bahreïn ; Barbade ; Belgique ; Belize ; Bénin ; Bermudes ; Bonaire, Saint-Eustache et Saba ; Île Bouvet ; Brésil ; Territoire britannique de l'océan Indien ; Brunei Darussalam ; Cap-Vert ; Cameroun ; Canada ; Îles Caïmans ; Chili ; Chine ; Île Christmas ; Îles Cocos (Keeling) ; Colombie ; Comores ; Congo ; Congo, République démocratique du ; Îles Cook ; Costa Rica ; Cuba ; Curaçao ; Côte d'Ivoire ; Danemark ; Djibouti ; Dominique ; République dominicaine ; Équateur (Galápagos) ; Égypte ; El Salvador ; Guinée équatoriale ; Îles Falkland (Malvinas) ; Îles Féroé ; Fidji ; France ; Guyane française ; Polynésie française ; Territoires français du Sud ; Gabon ; Gambie ; Allemagne ; Ghana ; Groenland ; Grenade ; Guadeloupe, Guam, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guyane, Corée, Îles Heard et McDonald, Honduras, Islande, Inde, Indonésie, Iran, République islamique d'Iraq, Irlande, Israël, Jamaïque, Japon, Jordanie, Kenya, Kiribati, République de Corée, République populaire démocratique de Corée, Koweït, Liberia, Madagascar, Malaisie, Maldives, Îles Marshall, Martinique, Mauritanie, Maurice ; Mayotte ; Mexique ; Micronésie, États fédérés de ; Montserrat ; Maroc ; Mozambique ; Namibie ; Nauru ; Pays-Bas ; Nouvelle-Calédonie ; Nouvelle-Zélande ; Nicaragua ; Nigeria ; Niue ; Île Norfolk ; Îles Mariannes du Nord ; Norvège ; Oman ; Pakistan ; Palau ; Panama ; Papouasie-Nouvelle-Guinée ; Pérou ; Philippines ; Pitcairn ; Portugal (Açores, Madère) ; Porto Rico ; Qatar ; Fédération de Russie (Kamchatka, Kouriles). , Magadan, Primoryi, Sakhaline) ; Réunion ; Saint-Barthélemy ; Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha ; Saint-Kitts-et-Nevis ; Sainte-Lucie ; Saint-Martin (partie française) ; Saint-Pierre-et-Miquelon ; Saint Vincent et les Grenadines ; Samoa ; Sao Tomé et Principe ; Arabie Saoudite ; Sénégal ; Seychelles ; Sierra Leone ; Singapour ; Saint-Martin (partie néerlandaise) ; Iles Salomon ; Somalie ; Afrique du Sud (Marion-Prince Edward Is. ) ; Sri Lanka ; Suriname ; Svalbard et Jan Mayen ; Suède ; Taiwan, province de Chine ; Tanzanie, République unie de ; Timor-Leste ; Togo ; Tokelau ; Tonga ; Trinité-et-Tobago ; îles Turks et Caicos ; Tuvalu ; Émirats arabes unis ; Royaume-Uni ; États-Unis (Alaska, île d'Hawaï). ) ; îles mineures éloignées des États-Unis ; Uruguay ; Vanuatu ; Venezuela, République bolivarienne du ; Viet Nam ; îles Vierges britanniques ; îles Vierges américaines ; Wallis et Futuna ; Sahara occidental ; Yémen

Habitat

La baleine à bosse vit essentiellement en haute mer.

Régime alimentaire de la baleine à bosse

Type de régime

Essentiellement carnivore

Nourriture et proies

La baleine à bosse se nourrit principalement du krill comme la plupart des baleines.

C’est un prédateur actif qui chasse aussi des bancs de petits poissons tels les harengs, les capelans ou les lançons.

Mode de vie de la baleine à bosse

Vie sociale

La baleine à bosse est un animal le plus souvent solitaire. Elle fréquente des petits groupes pendant une courte durée.

Pour la recherche et la capture de nourritures, des groupes (ou même couples) peuvent se créer à plus long terme, bien que ce comportement grégaire reste très rare.

Seuls mère et petit construisent une réelle relation, restant ensemble plusieurs années.

Comportement

Comme beaucoup d’autres cétacés, la baleine à bosse alterne période d’activité et de repos. Elle est donc active la nuit comme la journée.

C’est un animal migrateur, qui parcourt chaque année de longues distances (plus de 25 000 km par an).

En effet, elle passe l’été dans les eaux froides et rejoint les eaux tropicales ou subtropicales pour la reproduction.

Cri et vocalises

Le chant d’une baleine à bosse évolue lentement au cours des années et ne revient jamais à la même séquence de notes.

Elles émettent des motifs de notes graves qui varient d’amplitude et de fréquence, en répétant des séquences cohérentes et emboîtées.

Prédateurs

La baleine à bosse, plus souvent les baleineaux sont attaqués régulièrement par les orques.

Technique de chasse

La technique du filet à bulles est l’une des plus réputée. Elle se déroule par la formation d’un groupe de baleines nageant rapidement autour et au-dessous d’un banc de poissons. En larguant de l’air par leurs évents, elles créent des bulles qui forment une barrière visuelle.

Le banc de poisson de poisson alors confiné dans un espace de plus en plus restreint offre la possibilité aux baleines d’avaler des milliers de poissons d’une seule goulée.

Le diamètre du filet à bulles peut atteindre 30 m et nécessiter la coopération de jusqu’à douze individus.

Longévité

L’espérance de vie de la baleine à bosse se situe entre 40 et 60 ans.

Reproduction de la baleine à bosse

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Annuellement monogame

Accouplement

L’accouplement s’effectue en eaux tropicales ou chaudes (supérieures à 20 °C) 

Maturité sexuelle

La baleine à bosse est sexuellement mature entre 5 et 10 ans.

Période de reproduction

La saison des amours se déroule durant l’hiver autral (entre le mois d’avril et le mois de septembre).

Gestation

11 à 12 mois

Nombre de petits par portée

La baleine à bosse met bas 1 baleineau tous les 2 ou 3 ans.

Taille et poids des petits

A la naissance, le baleineau mesure entre 4 et 5 m et pèse 1,3 tonne.

Sevrage et éducation

Le baleineau est sevré et arrête de téter vers 10 à 12 mois.

Cependant, il reste dépendant de sa mère pendant encore 5 ou 6 ans, au cours desquels celle-ci lui apprend les techniques de survie (pêche, reconnaître les dangers).

Menaces et conservation de la baleine à bosse

Statut UICN (danger d'extinction)

La baleine à bosse est un animal en préoccupation mineure (LC) d’extinction selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur la baleine à bosse sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : pollution des océans, réchauffement climatique, …
  • Perte de ses proies : surpêche, pollution
  • Menaces directes : chasse à la baleine, braconnage

Populations

Selon les estimations, on dénombrerait environ 84 00 baleines à bosses à l’état sauvage.

La population mondiale de baleines à bosses est actuellement en hausse.

Photos de la baleine à bosse

Vidéo de la baleine à bosse