Cacatoès rosalbin

Le cacatoès rosalbin (Eolophus roseicapilla), aussi appelé galah, est un petit cacatoès très commun en Australie, qui vit dans certaines zones ouvertes et peu boisées. Omnivore, il se nourrit de végétaux, ainsi que de petits invertébrés.

Classification du cacatoès rosalbin

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseaux
  • Ordre : Psittaciformes
  • Famille : Cacatuidae
  • Genre : Eolophus
  • Espèce : roseicapilla
  • Nom scientifique : Eolophus roseicapilla

Sous-espèces de cacatoès rosalbins

D’après le Congrès ornithologue international, on distingue 3 sous-espèces de cacatoès rosalbins :

  • Eolophus roseicapilla albiceps (cercles oculaires blanchâtres, Tasmanie)
  • Eolophus roseicapilla kuhli (cercles oculaires gris rougeâtre)
  • Eolophus roseicapilla roseicapilla (cercles oculaires rosés)

Caractéristiques physiques du cacatoès rosalbin

Taille

35 à 36 cm de long

Poids

300 à 400 g en moyenne

Morphologie et apparence

Le cacatoès rosalbin est une petite espèce de cacatoès qui possède un corps plutôt trapu bien que petit, une longue queue rectangulaire, une assez grosse tête ronde et des serres grises rosées.

Sa huppe déployable est blanche crème rosée, son bec crochu court et collé aux plumes faciales est blanc rose pâle. Mâles et femelles sont très similaires : seule l’iris, brune rougeâtre chez le mâle et marron noire chez la femelle, permet de les reconnaître.

Le plumage est gris assez clair sur les ailes, le dos et la queue, avec quelque nuances. Ce gris devient plus pâle pour la parade nuptiale. Les plumes de sa tête et de sa poitrine sont roses vif.

Écologie et répartition du cacatoès rosalbin

Répartition géographique

Le cacatoès rosalbin est endémique d’Australie (notamment Tasmanie), et a été introduit en Nouvelle Zélande (Océanie).

Habitat

Le cacatoès rosalbin vit dans les semi-déserts, les prairies tempérées et les savanes tropicales, ainsi que les bois méditerranéens et les forêts tempérées.

Régime alimentaire du cacatoès rosalbin

Type de régime

Omnivore, à la fois frugivore et insectivore

Nourriture et proies

Le cacatoès rosalbin se nourrit principalement de noix, de baies, de fruits, de tiges, de graines, de céréales et de racines.

Il complète son alimentation de petits insectes et de leurs larves.

Mode de vie du cacatoès rosalbin

Vie sociale

Le cacatoès rosalbin est un animal grégaire, que l’on aperçoit en grandes volées comptant 30 à 100 individus.

Ils se mélangent parfois avec d’autres espèces de cacatoès (cacatoès à huppe jaune, de Leadbeater, à œil nu, corellas), formant des groupes de plus de 1000 oiseaux.

Ces oiseaux font preuve de cohésion : lorsque certains se nourrissent, des sentinelles surveillent les environs et préviennent en cas de danger.

A la saison des amours, ces cacatoès vivent cependant en couple ou en groupes familiaux.

Comportement

Le cacatoès rosalbin est un animal diurne, qui se nourrit essentiellement le matin et en fin d’après-midi.

Pendant les heures les plus chaudes, il se cache dans la végétation. Très agiles, ils réalisent des acrobaties et volent rapidement.

Au crépuscule, il se place sur un perchoir pour y passer la nuit.

Cri

Pour communiquer, le cacatoès rosalbin pousse de puissants cris perçants, des cris aigus et grinçants et des “scree“. En cas de danger, les sentinelles poussent des cris tranchants et rudes.

Prédateurs

Les prédateurs du cacatoès rosalbin sont le faucon pèlerin, le faucon noir et l’aigle nain.

Longévité

L’espérance de vie du cacatoès rosalbin est de :

  • A l’état sauvage : 20 ans maximum
  • En captivité : jusqu’à 60 ans voir 80 ans

Reproduction du cacatoès rosalbin

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Strictement monogame

Sevrage

Le jeune cacatoès rosalbin quitte le nid vers 7 ou 8 semaines.

Maturité sexuelle

Le cacatoès rosalbin est sexuellement mature vers 2 ou 3 ans.

Période de ponte

La saison des amours du cacatoès rosalbin a lieu :

  • Au nord : février à juillet
  • Au sud : juillet à décembre

Lieux de ponte

Les cacatoès rosalbins font leur nid en hauteur ,dans un eucalyptus, dans une cavité rocheuse ou sur les falaises.

Nombre d’œufs par ponte

La femelle pond 3 à 6 œuf, 3 – 4 en moyenne, couvés par les deux parents

Durée d'incubation

23 à 30 jours environ

Menaces et conservation du cacatoès rosalbin

Statut UICN (danger d'extinction)

Le cacatoès rosalbin est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le cacatoès rosalbin sont :

  • Menaces directes : empoisonnement, chasse et braconnage car considéré comme nuisible

Populations

Le cacatoès rosalbin est une espèce très répandue, et le nombre d’individus à l’état sauvage est inconnu.

La population mondiale du cacatoès rosalbin est actuellement en hausse.

Photos du cacatoès rosalbin

Anecdotes sur le cacatoès rosalbin

  • Le cacatoès rosalbin est très apprécié par les ornithologues et un animal de compagnie très populaire