Cerf de Virginie

Le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), aussi appelée biche des palétuviers, chevreuil de Virginie ou cariacou, est un grand cervidé que l’on trouve dans les forêts, prairies, marais et déserts de certains pays américains. Principalement herbivore, il se nourrit de toute sorte de végétaux.

Classification du cerf de Virginie

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Cervidae capreolinae
  • Genre : Odocoileus
  • Espèce : virginianus
  • Nom scientifique : Odocoileus virginianus

Sous-espèces de cerfs de Virginie

Espèce très largement répandue, la population sauvage de cerf de Virginie est répartie en 38 sous-espèces :

  • Odocoileus virginianus acapulcensis
  • Odocoileus virginianus borealis
  • Odocoileus virginianus cariacou
  • Odocoileus virginianus carminis
  • Odocoileus virginianus chiriquensis
  • Odocoileus virginianus clavium (Cerf des Keys)
  • Odocoileus virginianus couesi
  • Odocoileus virginianus curassavicus
  • Odocoileus virginianus dacotensis
  • Odocoileus virginianus goudotii
  • Odocoileus virginianus gymnotis
  • Odocoileus virginianus hiltonensis
  • Odocoileus virginianus leucurus (Cerf à queue blanche de Colombie)
  • Odocoileus virginianus macrourus
  • Odocoileus virginianus mcilhennyi
  • Odocoileus virginianus margaritae
  • Odocoileus virginianus mexicanus
  • Odocoileus virginianus miquihuanensis
  • Odocoileus virginianus nelsoni
  • Odocoileus virginianus nemoralis
  • Odocoileus virginianus nigribarbus
  • Odocoileus virginianus oaxacensis
  • Odocoileus virginianus ochrourus
  • Odocoileus virginianus osceola
  • Odocoileus virginianus peruvianus
  • Odocoileus virginianus rothschildi
  • Odocoileus virginianus seminolus
  • Odocoileus virginianus sinaloe
  • Odocoileus virginianus taurinsulae
  • Odocoileus virginianus texanus
  • Odocoileus virginianus thomasi
  • Odocoileus virginianus toltecus
  • Odocoileus virginianus tropicalis
  • Odocoileus virginianus ustus
  • Odocoileus virginianus venatorius
  • Odocoileus virginianus veraecrucis
  • Odocoileus virginianus virginianus
  • Odocoileus virginianus yucatanensis

Caractéristiques physiques du cerf de Virginie

Taille

  • Longueur : 95 à 220 cm
  • Garrot : 53 à 120 cm
  • Longueur de la queue : 10 à 37 cm

La taille varie grandement selon la sous-espèce ; les mâles sont généralement plus grands que les femelles.

Poids

  • Femelles : 40 à 60 kg en moyenne
  • Mâles : 60 à 90 kg en moyenne, parfois jusqu’à 160 kg

Taille des bois

Chez le cerf de Virginie, seul le mâle possède des bois, qui mesurent 7 à 60 cm selon les conditions (âge, alimentation, période).

Morphologie et apparence

Le cerf de Virginie est un cerf qui possède un corps assez longs, des grandes pattes puissantes terminées de larges sabots bruns, une queue plutôt courte et touffue, une tête allongée et un grand cou robuste.

Ses grandes oreilles sont en amande, comme ses yeux foncés. Seul le mâle possède des bois ramifiés, qui tombent en hiver et repoussent au printemps. Le mâle est en moyenne plus grand et robuste que la femelle.

Le pelage de ce cerf est assez court, totalement gris brun foncé avec quelque nuances par endroit. Chez les deux sexe, la partie ventrale est plus claire (crème à blanc).

Le faon, lui, possède des poils bruns clairs rougeâtres, avec des pois blancs un peu partout sur le dos.

Performances physiques du cerf de Virginie

Vitesse

Le cerf de Virginie peut courir à une vitesse maximale de 76 km/h.

Écologie et répartition du cerf de Virginie

Répartition géographique

Le cerf de Virginie vit en Amérique du Nord et Amérique du Sud, et a aussi été introduit en Europe et en Océanie.

Belize ; Brésil ; Canada (Saskatchewan, Ontario, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve I, Manitoba, Labrador, Colombie-Britannique, Alberta, Québec, Nouveau-Brunswick) ; Colombie ; Costa Rica ; Équateur ; El Salvador ; Guyane française ; Guatemala ; Guyane ; Honduras ; Mexique ; Nicaragua ; Panama ; Pérou ; Suriname ; États-Unis (Kansas, Delaware, New Jersey, Mississippi, Wyoming, Wisconsin, Texas, Massachusetts, Ohio, Kentucky, New Hampshire, Géorgie, Rhode Island, Louisiane, Nouveau Mexique, Arizona, New York, Virginie occidentale, Floride, Missouri, Alabama, Connecticut, Oklahoma, Caroline du Nord, Dakota du Nord, Tennessee, Virginie, Dakota du Sud, Minnesota, Washington, Illinois, Colorado, Arkansas, Idaho, Michigan, Nebraska, Iowa, Indiana, Pennsylvanie, Caroline du Sud, Oregon, Maine, Montana, District de Columbia, Vermont, Maryland) ; Venezuela

Il a également été introduit dans les régions suivantes :

Île-du-Prince-Édouard (Canada) ; République Tchèque ; Finlande ; Slovaquie ; Nouvelle-Zélande

Habitat

Le cerf de Virginie vit principalement dans les forêts de feuillus ou de conifères tempérées à tropicales et les clairières, ainsi que dans les prairies, les savanes, les déserts et les marais.

Régime alimentaire du cerf de Virginie

Type de régime

Quasi exclusivement végétarien et herbivore

Nourriture

Le cerf de Virginie se nourrit essentiellement de légumineuses, de cactus, de feuilles, de fleurs, de plantes herbacées et d’herbe, notamment des plantes toxiques pour l’Homme (sumac). 

Il mange également des fruits, des champignons, des glands, du maïs, ainsi qu’occasionnellement de petits animaux (oiseaux chanteurs, rats).

Mode de vie du cerf de Virginie

Vie sociale

Le cerf de Virginie est un animal solitaire (surtout en été), mais qui se regroupent parfois en troupeaux (plus de 100 animaux) pour paître.

En effet, les mâles passent l’année seuls, tandis que les femelles restent avec leurs petits. Plus rarement, les mâles vivent en petits groupes.

A la période du rut, les mâles deviennent agressifs et se battent entre eux à coups de bois. 

C’est seulement à cette période que mâles et femelles se rencontrent. Cependant, aucun réel couple ne se forment : les mâles se reproduisent avec un maximum de femelles.

Pour signaler leur présence, les mâles déposent des marquages olfactifs à l’aide de leurs diverses glandes sur les arbres.

Comportement

Le cerf de Virginie est un animal crépusculaire, qui se nourrit essentiellement à l’aube et en fin de journée/début de soirée.

Ces cervidés ne sont pas des migrateurs, mais certaines populations des zones désertiques se déplacent parfois dans l’année vers des régions plus abondantes en nourriture.

En pleine nuit et aux heures les plus chaudes, ils se reposent, souvent cachés dans la végétation.

Cri et vocalises

Le cerf de Virginie communique à travers des marquages, des sons, des gestes et des odeurs.

Les petits poussent des bêlements, les femelles des grognements maternels et les mâles de lourds grognements gutturaux.

Prédateurs

Les principaux prédateurs du cerf de Virginie sont le cougar (puma), le loup gris, l’alligator d’Amérique et le jaguar (et l’Homme), qui chassent principalement les individus jeunes ou malades.

L’ours brun, les meutes de coyotes, le carcajou, le lynx roux et le lynx du Canada sont également une menace pour les faons.

Longévité

L’espérance de vie du cerf de Virginie est de :

  • A l’état sauvage : 6 à 8 ans
  • En captivité : environ 15 ans

Reproduction du cerf de Virginie

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

Le cerf de Virginie est sexuellement mature à :

  • Femelles : 6 – 7 mois, parfois un peu plus
  • Mâles : 1 an et demi environ

Période de reproduction

La saison des amours du cerf de Virginie (qui correspond à la saison du rut) a généralement lieu d’octobre à décembre.

Gestation

205 à 216 jours environ

Nombre de petits par portée

La biche met bas à 1 à 3 petit faons (variable selon l’âge et la nourriture disponible)

Poids et apparence des petits

A la naissance, le petit faon pèse 2 à 4 kg environ, et possède un pelage recouvert de pois blancs (mâle ou femelle).

Sevrage

Pendant leurs premiers jours, les petits cerfs de Virginie sont cachés et allaités dans la végétation à l’abri des prédateurs. Ils sont totalement sevrés à 8 à 10 semaines, parfois un peu plus tard.

Menaces et conservation du cerf de Virginie

Statut UICN (danger d'extinction)

Le cerf de Virginie est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les principales menaces pesant sur le cerf de Virginie sont :

  • Collisions routières
  • Chasse et braconnage pour sa fourrure, sa viande et par plaisir

Populations

Selon les dernières études réalisées, on dénombrerait entre 11 et 30 millions de cerfs de Virginie sauvages aux Etats-Unis.

Le nombre total d’individus en liberté est quant à lui actuellement inconnu.

La population mondiale de cerfs de Virginie est actuellement stable.

Photos du cerf de Virginie

Vidéos du cerf de Virginie

Anecdotes sur le cerf de Virginie

  • Le cerf de Virginie est parfois confondu avec le cerf hémione (Odocoileus hemionus) dans son habitat naturel