Chamois

Le chamois (Rupicapra rupicapra) est un grand mammifère que l’on trouve dans certaines zones montagneuses d’Europe. Herbivore, il se nourrit de toute sorte de végétaux.

Classification du chamois

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Bovidé capriné
  • Genre : Rupicapra
  • Espèce : rupicapra
  • Nom scientifique : Rupicapra rupicapra

Sous-espèces de chamois

On distingue 6 sous-espèces de chamois :

  • Chamois turc (Rupicapra rupicapra asiatica)
  • Chamois du Caucase (Rupicapra rupicapra caucasica)
  • Chamois des Balkans (Rupicapra rupicapra balcanica)
  • Chamois des Carpates (Rupicapra rupicapra carpatica)
  • Chamois alpin (Rupicapra rupicapra rupicapra)
  • Chamois des Tatras (Rupicapra rupicapra tatrica)
Le chamois des chartreuses, autrefois considéré comme une 7ème sous-espèce, est maintenant considéré comme identique au chamois alpin.

Caractéristiques physiques du chamois

Taille

  • Longueur : 107 à 137 cm
  • Garrot : 70 à 80 cm
Les femelles sont en moyenne plus petites que les mâles.

Poids

  • Femelles : 30 à 60 kg en moyenne
  • Mâles : 25 à 45 kg environ

Poids et taille des cornes

Femelles et mâles possèdent tous les deux des cornes assez courtes, d’environ 15 à 30 cm, pour environ 70 g.

Morphologie et apparence

Le chamois est un petit bovidé, qui possède un corps massif, des pattes plutôt courtes et puissantes terminées de sabots, une tête allongée et une petite queue ovale.

Le mâle comme la femelle possède des petites cornes courbées noires. Ses yeux en amande sont noirs, son museau est noir et des oreilles triangulaires.

Le pelage du chamois est composé de 2 types de fourrure : un duvet et des longs poils. En hiver, le pelage du corps est marron foncé à noir ; en été, il est plus clair (beige brun clair). Sa tête est blanche, avec des bandes noires du museau au haut du crâne.

Performances physiques du chamois

Vitesse

Le chamois se déplace en faisant des bonds, et peut courir à une vitesse de 50 km/h.

Écologie et répartition du chamois

Répartition géographique

On trouve le chamois dans certains massifs d’Europe et d’Asie.

Présent :

Albanie ; Allemagne ; Autriche ; Azerbaïdjan ; Bosnie-Herzégovine ; Bulgarie ; Croatie ; France ; Géorgie ; Grèce ; Italie ; Monténégro ; Macédoine du Nord ; Pologne ; Roumanie ; Fédération de Russie ; Serbie ; Slovaquie ; Slovénie ; Suisse ; Turquie

Présent par introduction :

Argentine ; République Tchèque ; Nouvelle-Zélande

Habitat

Le chamois vit en montagne, dans les forêts tempérées ainsi que dans les prairies (selon la saison).

Régime alimentaire du chamois

Type de régime

Principalement herbivore

Nourriture

Le chamois est un brouteur, qui mange de l’herbe (graminées, herbacées), de fleurs (iris, gentianes, …) et de légumineuses.

Il peut également manger des baies, des feuillages et des arbustes. En hiver, il mange aussi des ronces, du houx et du lierre.

Mode de vie du chamois

Vie sociale

Le chamois est un animal social, qui vit en groupe appelé “harde”, qui peut compter plus de 100 individus.

Ces grands groupes sont composés de femelles et de leurs petits, ainsi que de jeunes et (parfois) vieux mâles. Le groupe est guidé par une femelle stérile, la bréhaigne.

A la saison des amours, les mâles sont agressifs et se battent pour les femelles, à coups de corne. A cette période, ils vivent seuls ou à 2 ou 3.

Comportement

Le chamois est un animal diurne, bien qu’il soit parfois actif la nuit.

Ils passent le plus clairs de son temps à brouter et se déplacer. Les jeunes jouent régulièrement entre eux.

Le reste du temps est consacré au repos, à la surveillance des environs et à la rumination

Ces animaux sont semi-migrateurs. Chaque printemps, les hardes quittent les forêts où ils ont passé l’hiver pour les prairies pâturées.

Cri et vocalises

Le chamois pousse divers cris selon le contexte. Femelle et petits se localisent à l’aide de bêlements et chuintements. Les mâles poussent des chevrotements, qui sont un signal d’alarme.

Prédateurs

Les prédateurs du chamois sont le loup gris, le lynx boréal, l’ours brun et le renard roux.

Ils peuvent aussi être attaqués par l’aigle royal et le gypaète barbu, qui s’attaquent surtout aux petits et aux individus faibles (âgés, blessés).

Longévité

L’espérance de vie du chamois est de 15-16 ans en moyenne à l’état sauvage, 25 ans maximum.

Reproduction du chamois

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Sevrage

Le petit chamois est allaité pendant 3 mois, et est totalement sevré à 4-5 mois.

Maturité sexuelle

Le chamois est sexuellement mature à 1 an et demi environ.

Période de reproduction

La saison des amours du chamois (qui correspond à la saison du rut) a généralement lieu de mi-octobre à décembre.

Nombre de petits par portée

L’étagne (la femelle) met bas 1 petit cabri, plus rarement 2 jumeaux

Gestation

170 jours environ

Poids et taille du petit

A la naissance, le cabri mesure 50 cm de long, 35 cm au garrot et pèse 2 à 2,7 kg.

Menaces et conservation du chamois

Statut UICN (danger d'extinction)

Le chamois est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le chamois sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : urbanisation, agriculture …
  • Menaces directes : chasse au trophée et braconnage pour la peau

Populations

Selon l’UICN, on dénombrait environ 440 000 chamois à l’état sauvage.

La tendance de la population mondiale de chamois est inconnue.

Photos du chamois

Vidéos du chamois

Anecdotes sur le bouquetin des Alpes

Le chamois possède une appellation différente selon le sexe et l’âge :

  • bébé : “cabri
  • femelle adulte : “étagne
  • femelle jeune : “éterle
  • mâle adulte : “bouc
  • jeune mâle : “éterlou