Hermine

Hermine

L’hermine (Mustela erminea) est un petit prédateur de la famille des Mustélidés. On la trouve dans plusieurs forêts et prairies en Eurasie et en Amérique du Nord. Carnivore, elle se nourrit de divers petits animaux.

Classification de l'hermine

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Mustélidae
  • Genre : Mustela
  • Espèce : erminea
  • Nom scientifique : Mustela erminea

Sous-espèces d'hermines

Selon Mammal species of the world, on distingue 37 sous-espèces d’hermines :

  • Mustela erminea erminea
  • Mustela erminea aestiva
  • Mustela erminea alascensis
  • Mustela erminea anguinae
  • Mustela erminea arctica
  • Mustela erminea augustidens
  • Mustela erminea bangsi
  • Mustela erminea celenda
  • Mustela erminea cigognanii
  • Mustela erminea fallenda
  • Mustela erminea ferghanae
  • Mustela erminea gulosa
  • Mustela erminea haidarum
  • Mustela erminea hibernica
  • Mustela erminea initis
  • Mustela erminea invicta
  • Mustela erminea kadiacensis
  • Mustela erminea kaneii
  • Mustela erminea karaginensis
  • Mustela erminea lymani
  • Mustela erminea martinoi
  • Mustela erminea minima
  • Mustela erminea mongolica
  • Mustela erminea muricus
  • Mustela erminea nippon
  • Mustela erminea ognevi
  • Mustela erminea olympica
  • Mustela erminea polaris
  • Mustela erminea richardsonii
  • Mustela erminea ricinae
  • Mustela erminea salva
  • Mustela erminea seclusa
  • Mustela erminea semplei
  • Mustela erminea stabilis
  • Mustela erminea streatori
  • Mustela erminea teberdina
  • Mustela erminea tobolica

Caractéristiques physiques de l'hermine

Taille

  • Longueur (queue non incluse) : mâles : 21 à 37 cm / femelles : 21 à 31 cm
  • Queue : femelles : 8 à 11 cm / mâles : 7 à 13 cm

Poids

  • Femelles : 100 à 205 g
  • Mâles : 85 à 320 g

Morphologie et apparence

L’hermine est un petit animal qui possède un long corps fin, une queue très touffue au bout et des pattes assez courtes terminées de griffes.

La tête de l’hermine est légèrement triangulaire et aplatie, avec un museau plutôt long. Ses larges et courtes oreilles sont arrondies et ses assez grands yeux ronds et noirs.

Les mâles sont en moyenne un peu plus grands et lourds que les femelles.

Le pelage soyeux de l’hermine a la particularité d’être variable : il change selon la saison. Pour cela, l’hermine effectue deux mues : une en automne et l’autre au printemps.

A l’automne, la fourrure de l’hermine devient entièrement blanche, à l’exception de l’extrémité de la queue qui reste noire (différence avec la belette d’Europe). Au printemps, la robe passe au brun, à part le ventre qui reste blanc jaune. Cette adaptation lui sert à être discrète quelle que soit la saison (pour chasser et se cacher).

Écologie et répartition de l'hermine

Répartition géographique

L’hermine vit en Europe, en Asie et en Amérique du Nord (notamment le cercle Arctique).

Elle a aussi été introduite en Océanie.

Présent :

Afghanistan ; Albanie ; Andorre ; Autriche ; Azerbaïdjan ; Biélorussie ; Belgique ; Bosnie-Herzégovine ; Bulgarie ; Canada ; Chine ; Croatie ; Tchéquie ; Danemark ; Estonie ; Finlande ; France ; Géorgie ; Allemagne ; Grèce ; Hongrie ; Inde ; Irlande ; Italie ; Japon ; Kazakhstan ; Kirghizistan ; Lettonie ; Liechtenstein ; Lituanie, Luxembourg, Moldova, Mongolie, Monténégro, Pays-Bas, Macédoine du Nord, Norvège, Pakistan, Pologne, Portugal, Roumanie, Fédération de Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Tadjikistan, Turquie, Ukraine, Royaume-Uni, États-Unis, Ouzbékistan

Présent et introduit :

Nouvelle-Zélande

Habitat

L’hermine vit dans les forêts tempérées et boréales (taïgas) ainsi que dans les vastes étendues comme les prairies et les toundras

Régime alimentaire de l'hermine

Type de régime

Carnivore

Nourriture et proies

L’hermine se nourrit de divers mammifères, notamment des rongeurs (hamster d’Europe, lapin d’Amérique, rats, souris), des lièvres, des pikas, des musaraignes, et des campagnols.

Elle mange également des insectes, des grenouilles et des petits oiseaux (kiwis, perruches).

Mode de vie de l'hermine

Vie sociale

L’hermine est un animal solitaire et territorial, vivant toujours seule et sur un territoire où les individus du même sexe sont chassés.

Elle marque son territoire avec ses diverses déjections (urines, excréments, glandes). En cas de rencontre, il peut y avoir un combat.

Une hiérarchie est présente, surtout chez les mâles. Les plus forts (les dominants) possèdent de plus grands territoires et s’accouplent avec le plus de femelles à la reproduction.

Comportement

Animal polyvalent à la fois diurne et nocturne, l’hermine est surtout active en journée en été et la nuit en hiver.

Elle consacre la plupart de son activité à la chasse (5 heures). Sur son territoire, l’hermine possède plusieurs terriers eux même composés de plusieurs galeries.

Ces terriers peuvent être un nid ou un terrier volé à une proie, un tas de bois, de paille etc. C’est ici qu’elle se repose, et y amène les peaux de ses proies pour se tenir chaud.

Cris / Vocalises

Bien que peu bruyante, l’hermine utilise quelque vocalises pour communiquer.

Pour montrer la soumission ou pour la séduction, les hermines poussent des gazouillis, des trilles, des gémissements et des faibles couinements.

En cas de danger, elle émet un sifflement, accompagné de petits aboiements et cris aigus pour montrer son agressivité.

Territoire

La taille du territoire de l’hermine varie grandement selon la région (4 à 50 hectares).

Les mâles possèdent un territoire plus grand que celui de la femelle, qui englobe généralement celui de plusieurs d’entre elles.

Prédateurs

Les principaux prédateurs de la martre des pins sont le lynx, le loup gris, le renard roux et certains rapaces comme l’aigle royal.

Technique de chasse

Pour chasser, l’hermine se déplace en réalisant de grands bonds et en se mettant régulièrement sur ses pattes arrières pour localiser une proie à vue.

Une fois a cible trouvée, elle la pourchasse ou la débusque de son terrier. Elle la tue d’une morsure à la gorge ou l’avale (insectes essentiellement).

Longévité

L’espérance de vie de l’hermine est de 5 à 7 ans à l’état sauvage (mais très variable selon les conditions, variant en réalité de 1 à 12,5 ans).

Reproduction de l'hermine

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

L’hermine est sexuellement mature à :

  • Mâles : 11 à 12 mois
  • Femelles : 2-3 semaines, se reproduisant parfois même avant le sevrage

Période de reproduction

La saison des amours de l’hermine a lieu de avril à juillet.

Gestation

42 jours, même si le fœtus reste dans le ventre de la mère pendant 11 mois (période d’inactivité)

Lieux de mise bas

L’hermine accouche dans des crevasses, des tas de paille ou des rochers.

Nombre de petits par portée

La mère met bas 3 à 4 petites hermines, avec un maximum de 12 petits.

Poids et apparence des petits

A la naissance, les petites hermines pèsent environ 3 grammes. Ils naissent nus, aveugles et sans dents.

Sevrage et éducation

La mère hermine élève seule ses petits. Les petits restent cachés pendant plusieurs semaines, et sont allaités pendant 12 semaines

Ils sont indépendants et quittent leur mère à 3 mois.

Menaces et conservation de l'hermine

Statut UICN (danger d'extinction)

L’hermine est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur l’hermine sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : déforestation …
  • Chasse et braconnage pour sa fourrure, utilisée pour de nombreux manteaux

Populations

Espèce encore commune, le nombre d’hermines à l’état sauvage est actuellement inconnu.

La population mondiale d’hermine est actuellement stable.

Photos de l'hermine

Vidéo de l'hermine