Loup à crinière

Le loup à crinière est un grand mammifère, le plus grand de tous les canidés, que l’on trouve dans certaines jungles et savanes broussailleuses d’Amérique du Sud. Omnivore, il se nourrit à la fois d’animaux et de végétaux.

Classification du loup à crinière

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Canidé
  • Genre : Canis
  • Espèce : Chrysocyon
  • Sous-espèce : brachyurus
  • Nom scientifique : Chrysocyon brachyurus

Sous-espèces de loups à crinière

On ne distingue actuellement aucune sous-espèce de loups à crinière.

Caractéristiques physiques du loup à crinière

Taille

  • Longueur : 120 à 130 cm en moyenne
  • Garrot : entre 75 à 90 cm
  • Queue : environ 28 à 45 cm

Poids

20 à 25 kg en moyenne

Morphologie et apparence

Le loup à crinière est un grand canidé possédant un corps assez élancé, de longues pattes terminées de griffes, une queue assez courte et une tête arrondie.

Son museau est allongé, ses grandes oreilles triangulaires et des yeux noirs.

Son pelage est assez court et sans sous-poil, et est globalement roux orangé. Il tient son nom de sa toison noire sur le dos et les épaules ressemblant à une crinière.

Le bout de sa queue est blanc, tandis que son museau et le bas de ses pattes (sorte de chaussettes) sont noirs.

Performances physiques du loup à crinière

Vitesse

Le loup à crinière peut courrir jusqu’à 56 km/h.

Aire de répartition du loup à crinière

Régions

Amérique du Sud : Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay et Pérou

Il s’est potentiellement éteint en Uruguay.

Biotope

Le loup à crinière vit exclusivement dans les forêts tropicales humides et les savanes et prairies.

Régime alimentaire du loup à crinière

Type de régime

Omnivore, à la fois frugivore et carnivore

Nourriture et proies

Les proies principales du loup à crinière sont les petits animaux comme les lapins, les rongeurs, les oiseaux, les insectes et les poissons. Il arrive également qu’il se nourrisse de charognes, de cerfs, de pécaris ou de tamanoirs.

Côté végétaux, il se nourrit principalement de fruits (tomates, fruit du loup (Solanum lycocarpum)), de canne à sucre et de tubercules. Ils représentent plus de la moitié de son alimentation.

Mode de vie du loup à crinière

Vie sociale

Le loup à crinière est un animal solitaire, qui vit seul ou en couple. Ce sont en effet des animaux monogames.

Ensemble, ils défendent leur territoire, qu’ils patrouillent la nuit (ce sont des animaux territoriaux).

Comportement

Le loup à crinière est principalement crépusculaire, bien qu’il soit actif le jour si les températures tombent trop bas.

Il passe le plus clair de son temps à chercher de la nourriture et à marquer son territoire.

Cri et vocalises

Comme les autres loups, le loup arctique hurle, aboie, gronde, grogne et gémit.

Territoire

Le territoire moyen du loup à crinière est d’environ 30 km2 pour un couple.

Prédateurs

Les deux seuls prédateurs du loup à crinière sont le jaguar et le puma.

Technique de chasse

Contrairement à la plupart des canidés, le loup à crinière chasse seul.

Il repère sa proie avec son excellente ouïe, puis la traque ou la débusque en tapant sur le sol. Il la tue d’une morsure à la gorge.

Longévité

L’espérance de vie du loup à crinière est de :

  • A l’état sauvage : Inconnue
  • En captivité : 15 ans environ

Reproduction du loup à crinière

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Monogame

Sevrage

Le louveteau à crinière arrête de téter vers ses 4 mois, mais est encore nourri par régurgitation jusqu’à 10 mois.

Maturité sexuelle

Le loup à crinière est sexuellement mature à 1 ou 2 ans environ.

Période de reproduction

La saison des amours du loup à crinière a lieu entre juin et septembre.

Lieux de mise bas

La louve met bas dans une tanière.

Nombre de petits par portée

La louve met bas à 2 à 6 louveteaux au pelage noir, à raison d’environ 1 portée chaque année.

Gestation

60 à 65 jours environ

Taille et poids des petits

450 g à la naissance

Menaces et conservation du loup à crinière

Statut UICN (danger d'extinction)

Le loup arctique est un animal quasi menacé (NT)  selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le loup à crinière sont :

  • Perte de ses proies et dégradation de son habitat : agriculture, déforestation, …)
  • Menaces directes : pollution (bioaccumulation de matériaux lourds), chasse et braconnage pour sa fourrure, ses oreilles

Populations

On dénombrerait environ 17 000 loups à crinière vivant à l’état sauvage.

La population mondiale de loup à crinière est actuellement en baisse.

Photos du loup à crinière

Vidéos du loup à crinière

Anecdotes sur le loup à crinière

  • Le loup à crinière joue un rôle essentiel pour la santé des forêts, ses selles étant un excellent engrais pour les graines présentes à l’intérieur
  • Le loup à crinière est le plus grand canidé au monde