Martin-pêcheur d’Europe

Martin-pêcheur d’Europe

Le martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis), aussi appelé martin-pêcheur commun, est un petit oiseau que l’on trouve proche de l’eau dans divers espaces boisés et ouverts. Piscivore, il se nourrit en effet quasi exclusivement de poissons.

En France, ce petit oiseau coloré est une espèce prioritaire et protégée.

Classification du martin-pêcheur d'Europe​

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseaux
  • Ordre : Coraciiformes
  • Famille : Alcedinidés
  • Genre : Alcedo
  • Espèce : atthis
  • Nom scientifique : Alcedo atthis

Sous-espèces de martins-pêcheurs d'Europe

On dénombre 7 sous-espèces de martins-pêcheurs d’Europe, principalement en raison des nombreuses régions où il vit. Elles sont les suivantes :

  • Alcedo atthis atthis
  • Alcedo atthis bengalensis
  • Alcedo atthis floresiana
  • Alcedo atthis hispidoides
  • Alcedo atthis ispida
  • Alcedo atthis salomonensis
  • Alcedo atthis taprobana

Caractéristiques physiques du martin-pêcheur d'Europe​

Taille

Hauteur :

Entre 15 et 20 cm de haut, 16 cm en moyenne

Envergure :

24 à 26 cm

Poids

30 à 45 g

Morphologie et apparence

Le martin pêcheur est un petit oiseau qui possède une grande tête et un long bec fin gris, un front bien arrondi et des serres orangées. Ses ailes sont en croissants, ses yeux petits et noirs.

C’est un oiseau très coloré : les plumes sur son dos et sa queue sont d’un bleu clair sublime, tout comme ses ailes (également parsemées de reflets verts) et la majeure partie de sa tête (sa nuque, son front, son capuchon et ses “moustaches”). Le menton, la gorge et le cou du martin-pêcheur d’Europe sont quand à eux blancs, tandis que tout le reste de son corps est orange (abdomen, trait sur la tête et dessous du bec).

 

Performances physiques du martin-pêcheur d'Europe​

Vitesse

Le martin pêcheur peut voler jusqu’à 45 km/h.

Type de vol

Le vol du martin-pêcheur d’Europe est rapide et acrobatique.

Écologie et répartition du martin-pêcheur d'Europe

Répartition géographique

Le martin-pêcheur d’Europe vit dans plusieurs pays d’Europe, d’Asie, d’Océanie et d’Afrique.

Présent (résident) :

Albanie ; Algérie ; Andorre ; Autriche ; Azerbaïdjan ; Biélorussie ; Belgique ; Brunei Darussalam ; Bulgarie ; Croatie ; Chypre ; Tchéquie ; Danemark ; Égypte ; Estonie ; Finlande ; France ; Allemagne ; Grèce ; Hongrie ; Iran, République islamique d' ; Irak ; Irlande ; Israël ; Italie ; Jordanie ; Koweït ; Lettonie ; Liban ; Libye ; Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Moldavie, Maroc, Pays-Bas, Macédoine du Nord, Philippines, Pologne, Portugal, Roumanie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, République arabe syrienne, Timor-Leste, Tunisie, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni

Présent (élevage) :

Afghanistan ; Arménie ; Bangladesh ; Bhoutan ; Bosnie-Herzégovine ; Cambodge ; Chine ; Géorgie ; Hong Kong ; Inde ; Indonésie ; Japon ; Kazakhstan ; République de Corée ; République populaire démocratique de Corée ; République du Kirghizstan ; République démocratique populaire lao ; Malaisie ; Mongolie ; Monténégro ; Myanmar ; Népal ; Norvège ; Pakistan ; Papouasie-Nouvelle-Guinée ; Fédération de Russie (Russie européenne, Russie d'Asie centrale, Russie d'Asie orientale) ; Serbie ; Îles Salomon ; Sri Lanka ; Taiwan, Province de Chine ; Tadjikistan ; Thaïlande ; Turkménistan ; Ouzbékistan ; Viet Nam

Présent (zone de non reproduction) :

Bahreïn ; Gibraltar ; Malte ; Oman ; Palestine, État de ; Qatar ; Arabie Saoudite ; Soudan

Présent (saisonnalité incertaine) :

Macao

Présent et vagabond (non reproducteur) :

Yémen

Présent et vagabond :

Guam ; Maldives

Présent et origine incertaine :

Micronésie, États fédérés de ; Palau

Habitat

Le martin-pêcheur d’Europe vit aussi bien dans les forêts tropicales humides, les forêts tempérées et les mangroves aussi bien que dans les déserts, les broussailles méditerranéennes et les plaines et prairies, proche des lacs, des rivières ou des côtes.

Régime alimentaire du martin-pêcheur d'Europe​

Type de régime

Principalement piscivore

Nourriture et proies

Le martin-pêcheur se nourrit principalement de petits poissons comme les épinoches, les perches ou les chevaines, qui dépassent rarement les 12 cm.

Pour compléter son régime, il se nourrit également de petits insectes aquatiques comme les punaises d’eau, de larves (larves de moustiques ou d’éphémères), de batraciens (têtards, petites grenouilles) ainsi que de quelque rares crustacés.

Très vif et nécessitant donc beaucoup d’énergie, le martin-pêcheur d’Europe mange jusqu’à 60% de son poids en proies chaque jour. Il peut en effet pêcher jusqu’à 20 poissons par jour, lors notamment de la saison des amour et de la période de couvaison et d’alimentation des jeunes.

Mode de vie du martin-pêcheur d'Europe​

Vie sociale

Le martin-pêcheur est un animal solitaire, qui vivent seuls et ne se côtoient que lors de la période de reproduction. Lors de cette période, les mâles tentent de conquérir les femelles à l’aide d’une parade nuptiale.

Celle-ci s’arrête une fois que le couple a trouvé un endroit où nicher, généralement directement dans une berge. Ils creusent le nid ensemble à l’aide de leur bec, et une fois chose faite, le mâle part généralement chercher une proie, qu’il ramène ensuite au nid à la femelle en guise d’offrande. Les deux membres du couple s’occupent de la couvaison, et nourrissent les jeunes ensemble. 4 semaines seulement après leur naissance, les petits quittent le nid. Il arrive alors souvent qu’une deuxième nidification, voire une troisième par la suite, ait lieu sur une même année.

Comportement

Les martins-pêcheurs supportent très mal le froid. Ce ne sont pas des oiseaux migrateurs, mais il leur arrive cependant de quitter les zones où il vivent pour des zones plus tempérées si le climat devient trop rude pendant l’hiver.

Ils se déplacent également généralement vers les côtes et le estuaires. En effet, les lacs, rivières et étangs qui abritent le martin pêcheur le reste de l’année gèlent souvent pendant l’hiver et le privent de ses proies.

Cri

Le martin-pêcheur d’Europe pousse des cris aigus et stridents.

Prédateurs

Les principaux prédateurs du martin-pêcheur d’Europe adulte sont l’épervier et le faucon hobereau. Élevés dans un nid pratiquement au niveau du sol, les petits et les œufs sont quand à eux vulnérables aux rats, aux hermines et aux renards.

Territoire

Le martin-pêcheur d’Europe vit sur des territoires d’en moyenne 1 km de long, jusqu’à 3,5 km au maximum.

Technique de chasse

La technique de chasse du martin-pêcheur est tout à fait atypique. Il repère tout d’abord sa cible depuis un perchoir (généralement une branche d’arbre ou un rocher), puis plonge sur elle en piqué, pratiquement verticalement.

Il l’attrape dans son bec et bat des ailes pour repartir se poser sur son perchoir. Il l’avale ensuite directement, ou l’assomme avant de l’engloutir, en le frappant contre une surface solide.

Longévité

Le martin-pêcheur pousse quelque cris aigus et stridents.

Reproduction du martin-pêcheur d'Europe​

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Strictement monogame

Sevrage

Les martin-pêcheur juvéniles quittent le nid 25 – 28 jours après l’éclosion, âge que l’on considère comme correspondant au sevrage.

Parade nuptiale

Poursuite aérienne du ras de l’eau aux cimes des arbres

Maturité sexuelle

Environ 1 an, voire un peu moins. Le martin-pêcheur se reproduit dès l’été de ses 1 an.

Période de ponte

La saison des amours et de nidification du martin pêcheur a lieu tout au long du printemps et de l’été.

Lieux de ponte

2 à 3 couvées chaque année en moyenne

Nombre de pontes sur une année

1 à 4 pontes, mais généralement un seul jeune survit

Nombre d’œufs par ponte

Entre 6 et 7 œufs en général

Gestation (avant la ponte)

20 jours environ

Durée d'incubation

20 jours environ

Menaces et conservation du martin-pêcheur d'Europe​

Statut UICN (danger d'extinction)

Le martin-pêcheur commun est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Il est en revanche classe vulnérable (VU) en Europe.

Menaces

Les menaces pesant sur le martin-pêcheur d’Europe sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : urbanisation, destruction des berges, pollution de l’eau
  • Mort directe : inondation dans les nids

Populations

On dénombre entre 700.000 et 1.400.000 martins-pêcheurs d’Europe vivant actuellement à l’état sauvage, dont environ 350.000 en Europe.

La tendance d’évolution de la population mondiale de martins-pêcheurs d’Europe est inconnue.

Photos du martin-pêcheur d'Europe​

Vidéo du martin-pêcheur d'Europe