Morse

Le morse (Odobenus rosmarus) est un grand mammifère marin de la famille des Odobenidés. On le trouve dans les zones froides du Nord du globe, et sur les côtes nord-américaines et eurasiennes. Carnivore, il se nourrit de poissons, d’invertébrés marins et de charognes.

Classification du morse

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivora
  • Famille : Odobenidae
  • Genre : Odobenus
  • Espèce : rosmarus
  • Nom scientifique : Odobenus rosmarus

Sous-espèces de morses

On distingue 2 ou 3 sous-espèces de morses (selon les classifications), différant selon la région :

  • Morse de l’Atlantique (Odobenus rosmarus rosmarus)
  • Morse du Pacifique (Odobenus rosmarus divergens)
  • Morse de la mer de Laptev (Odobenus rosmarus laptevi), parfois non considérée comme une sous-espèce

Caractéristiques physiques du morse

Taille

  • Femelles : 2,30 à 3,10 mètres environ
  • Mâles : 2,70 à 3,60 mètres
La sous-espèce du Pacifique est en moyenne plus grande que celle de l’Atlantique.

Poids

  • Femelles : 500 à 1200 kg
  • Mâles : 800 à 1800 kg (plus de 2 tonnes au maximum)

La sous-espèce du Pacifique est en moyenne plus lourde que la sous-espèce de l’Atlantique.

Taille et poids des défenses

Les défenses (canines) du morse mesurent environ 75 cm (jusqu’à 1 m) pour 5,4 kg.

Morphologie et apparence

Le morse est un grand pinnipède qui possède un long corps très massif et conique, un cou épais, des larges pattes orientables (improprement appelées nageoires, lui permettant de marcher à 4 pattes), un crâne carré et une queue très courte.

Il est facilement reconnaissable par ses longues défenses en ivoire, ses très petits yeux noirs et son absence d’oreilles externes. Son museau est large et court, son os pénien très long.

Ses vibrisses (moustaches) sont très sensibles, et entourées de poils durs. Chez cet animal, la graisse est importante, et représente en moyenne 1/3 de son poids. Les mâles sont plus grands et massifs que les femelles.

Sa peau est épaisse, fripée, imperméable et quasi nue (seuls quelque poils courts éparses) : elle le protège de la glace et lui permet de garder la chaleur. Elle est de couleur brune foncée rougeâtre chez les jeunes, plus ternes (cannelle) avec l’âge.

Performances physiques du morse

Vitesse

Le morse nage à une vitesse moyenne de 7  km/h et peut effectuer des pointes à 35 km/h.

Résistance aux températures

Le morse peut supporter des températures descendant jusqu’à -35°C et montant jusqu’à 15 °C.

Écologie et répartition du morse

Répartition géographique

Le morse vit exclusivement dans l’Atlantique Nord, le Pacifique Nord et l’océan Arctique, sur les côtes d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie (Arctique).

Existant (résident) :

Canada ; Groenland ; Fédération de Russie ; Svalbard et Jan Mayen ; États-Unis (Alaska)

Potentiellement présent et vagabond :

Belgique ; Danemark ; Finlande ; France ; Allemagne ; Islande ; Irlande ; Japon ; Pays-Bas ; Norvège ; Espagne ; Suède ; Royaume-Uni ; États-Unis (Maine, Massachusetts)

Habitat

Le morse vit essentiellement sur les côtes et les eaux côtières, sur la banquise et en haute mer.

Régime alimentaire du morse

Type de régime

Carnivore

Nourriture et proies

Le morse se nourrit principalement de crustacés (crevettes, crabes), de mollusques, en particulier les bivalves (palourdes), et d’autres invertébrés marins (concombre de mer, vers tubicoles).

Il complète son alimentation de petits poissons et de charognes.

Mode de vie du morse

Vie sociale

Le morse est un animal très grégaire, qui vit en très grands groupes comptant 100 à plusieurs milliers d’individus.

Ces groupes sont en majorité composés de femelles et de leurs petits, et complétés par quelque mâles dominants. Pendant l’année, ils peuvent aussi être non mixtes.

A la reproduction, les mâles deviennent très territoriaux et se battent à coups de défense pour les femelles.

En Atlantique, les dominants possèdent même un harem attitré qu’ils défendent.

Comportement

Le morse est un animal diurne, qui chasse essentiellement en journée. La nuit, il se repose sur la glace ou la terre ferme, en groupe.

Animal peu pélagique, il ne s’éloigne jamais trop du rivage ou de la banquise lors de ses plongées.

Animaux migrateurs, les morses quittent la glace pour les zones rocheuses et les plages à la fin de l’été. Ces migrations sont spectaculaires.

Cri, vocalises et communication

Pour communiquer au sein des colonies, les morses poussent de puissants grognements et beuglements.

Ils utilisent aussi des soufflets, à l’aide des poches d’air situées sur leur cou.

Technique de chasse

Pour se nourrir, les morses se posent au fond de l’eau, souvent en groupe, et repèrent les proies sur le fond marin grâce à leurs vibrisses sensibles (moustaches). 

Ils secoue ensuite le sable du fond pour dénicher les invertébrés et les attraper dans sa gueule.

Prédateurs

Très massif, les deux seuls prédateurs naturels du morse sont l’orque et l’ours blanc.

Longévité

A l’état sauvage, l’espérance de vie du morse est de 20 à 30 ans, maximum 40 ans.

Reproduction du morse

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Accouplement

L’accouplement a lieux proche des côtes, dans l’eau.

Maturité sexuelle

Le morse est sexuellement mature à :

  • Femelles : 4 à 6 ans
  • Mâles : 7 ans, mais ne commence généralement à se reproduire qu’à 15 ans, âge de son développement complet (concurrence)

Période de reproduction

La saison des amours du morse a lieux en février (période du rut), mais peut en réalité avoir lieux entre janvier et mai.

Gestation

15 à 16 mois environ

Lieux de mise bas

La femelle morse accouche sur la glace ou la terre ferme.

Nombre de petits

La femelle met bas 1 seul petit veau, très rarement 2.

Apparence des jeunes

A la naissance, le petit morse est gris argenté avec des nageoires gris foncé, et devient brun au bout de quelque semaines.

Poids et taille

Le bébé morse pèse entre 50 et 75 kg à la naissance, et mesure environ 1 mètre.

Sevrage

Le bébé morse est allaité par sa mère et est sevré au bout d’un peu plus d’un an

Il commence à manger de la nourriture solide dès ses 6 mois.

Il reste cependant généralement avec elle jusqu’à 3 à 5 ans.

Menaces et conservation du morse

Statut UICN (danger d'extinction)

Le morse est une espèce vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le morse sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : pollution des océans, réchauffement climatique …
  • Perte de ses proies : surpêche, pollution marine
  • Menaces directes : chasse et braconnage par les inuits pour sa viande, ses os et son ivoire

Populations

Selon les estimations de l’UICN, on dénombre environ 112 500 morses à l’état sauvage.

La tendance d’évolution de la population mondiale de morses est inconnue, mais est suggérée en baisse.

Photos du morse

Vidéo du morse

Anecdotes sur le morse

  • Le bébé morse est appelé veau
  • L’os pénien du morse (appelé “oosik“) est le plus long os pénien de toute le règne animal (63 cm)