Mouffette rayée

Mouffette rayée

La mouffette rayée (Mephitis mephitis) est un mammifère de la famille des Mephitidés. On la trouve dans diverses zones boisées ou ouvertes, même dans les zones urbanisées, en Amérique du Nord. Omnivore, elle se nourrit de divers petits animaux ainsi que de baies et de miel.

Taxonomie de la mouffette rayée

Classification de la mouffette rayée

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammalia
  • Ordre : Carnivora
  • Famille : Mephitidae
  • Genre : Mephitis
  • Espèce : mephitis
  • Nom scientifique : Mephitis mephitis

Sous-espèces de mouffettes rayées

On distingue 13 sous-espèces de mouffettes rayées :

  • Mephitis mephitis mephitis
  • Mephitis mephitis avia
  • Mephitis mephitis elongata
  • Mephitis mephitis estor
  • Mephitis mephitis holzneri
  • Mephitis mephitis hudsonica
  • Mephitis mephitis major
  • Mephitis mephitis mesomelas
  • Mephitis mephitis nigra
  • Mephitis mephitis notata
  • Mephitis mephitis occidentalis
  • Mephitis mephitis spissigrada
  • Mephitis mephitis varians

Caractéristiques physiques de la mouffette rayée

Taille

  • Longueur : 33 à 46 cm sans la queue
  • Queue : 18 à 25 cm environ
Les mâles sont en moyenne un peu plus grands que les femelles.

Poids

1,8 à 4,5 kg en moyenne, mais en réalité de 1,2 à 6,3 kg

Morphologie et apparence

La mouffette rayée est un mammifère de taille moyenne qui possède un corps bas et assez trapu, des pattes plutôt courtes dotées (à l’avant) de 5 longues griffes lui permettant de creuser, une longue queue très touffue et une assez petite tête conique.

Son museau allongé est terminé par une petite truffe rose noire, ses petits yeux sont noirs et ses oreilles ovales. Les mâles sont en moyenne un peu plus grands que les femelles.

Comme les autres mouffettes, elle possède deux glandes au niveau de l’anus qui contiennent un musc très odorant. Elle l’utilise pour se protéger des prédateurs : en cas d’attaque, elle relève la queue et peut pulvériser cette substance à plusieurs mètres.

La fourrure de la mouffette rayée est très épaisse, en particulier sur sa queue composées de très longs poils. Son pelage est uniformément noir, avec deux bandes blanches longitudinales sur le dos et la queue et une sur le museau. Les poils du dessus de sa tête sont eux aussi blancs.

Performances physiques de la mouffette rayée

Vitesse

La mouffette rayée se déplace à une vitesse maximale de 16 km/h.

Écologie et répartition de la mouffette rayée

Répartition géographique

La mouffette rayée vit un peu partout en Amérique du Nord.

Présent :

Canada ; Mexique ; États-Unis

Habitat

La mouffette rayée vit principalement dans les zones boisées et forêts de climat tempéré et méditerranéen. Il vit également dans les prairies et les savanes tropicales, ainsi que dans certains déserts rocheux. On la trouve aussi en ville.

Régime alimentaire de la mouffette rayée

Type de régime

Omnivore, à la fois végétarien, charognard et carnivore

Nourriture et proies

La mouffette rayée chasse principalement d’insectes (coléoptères, sauterelles, grillons, chenilles), mais aussi de rongeurs (souris, campagnols), de certains poissons et d’autres invertébrés (crabes).

Elle mange également des baies, des fruits, des œufs (oiseaux) ainsi que du miel.

MODE DE VIE DE LA mouffette rayée

Vie sociale

La mouffette rayée est un animal principalement solitaire, qui passe le plus clair de l’année à se déplacer et chasser seule. Cependant, il n’est pas rare de voir mâles et femelles ensemble, en particulier lors de la phase de dormance hivernale.

La plupart du temps, ce sont les mères et leurs petits qui sont observés ensemble. 

Comportement

Animal principalement nocturne crépusculaire, la mouffette rayée passe le plus clair de son temps actif à chercher de la nourriture.

En cas de danger, elle arque le dos et écrase le sol. Si cette mise en garde ne suffit pas, elle projette son musc depuis ses glandes anales jusqu’à 6 mètres pour asphyxier son assaillant.

Pendant la journée, elle se réfugie dans son terrier ou sa tanière, trou qu’elle creuse elle-même ou vole à un autre animal. Il peut aussi s’agir d’un abri sous un rocher, un immeuble ou un tronc.

Pendant l’hiver, elle se base sur ses réserves de graisse pour se cacher du froid dans une de ses tanières (elle est en dormance mais n’hiberne pas). A cette période, il est fréquent de voir des tanières communes entre mâles et femelles.

Communication et vocalises

Bien qu’assez silencieuse en général, la mouffette rayée communique avec ses congénères à travers un large panel de sons (gazouillis, sifflements, grognements, bourdonnements), servant essentiellement à socialiser ou sonner l’alarme. La communication visuelle (posture) et odorante est également marquée.

Technique de chasse

Pour chasser, la mouffette se déplace seule et attaque de front ses proies, en les attrapant directement dans sa gueule ou en creusant le sol pour les débusquer.

Prédateurs

De par sa puissante odeur, la mouffette rayée n’est généralement chassé que par le grand-duc d’Amérique , l’aigle royal et le pygargue à tête blanche. Plus rarement, elle est la proie du chien domestique, du coyote, du renard roux, du puma, du lynx roux et du blaireau américain (les petits essentiellement).

Longévité

L’espérance de vie de la mouffette rayée est de :

  • A l’état sauvage : 6 à 7 ans (mais beaucoup meurent avant d’atteindre 1 an)
  • En captivité : jusqu’à 10 ans

Reproduction de la mouffette rayée

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Période de reproduction

La saison des amours de la mouffette rayée a lieux entre février et avril, se poursuivant parfois jusqu’en mai.

Parade nuptiale et accouplement

Avant de s’accoupler, le mâle approche la femelle par derrière et lui lèche les parties génitales, puis lui mord la nuque pour s’accoupler.

Maturité sexuelle

La mouffette rayée est sexuellement mature à 10 mois environ.

Gestation

59 à 77 jours en moyenne

Zone de mise bas

La mouffette rayée met bas et élève ses petits dans une tanière/un terrier, généralement sous un arbre mort ou une construction.

Nombre de petits

La mouffette rayée met bas une portée de 5 ou 6 petits en moyenne (2 à 12), généralement une seule fois par an.

Apparence des petits

A la naissance, les jeunes mouffettes rayées sont partiellement poilus et aveugles. Les petits pèsent en moyenne 25 à 40 g. Leurs yeux s’ouvrent au bout de 3 semaines environ.

Sevrage et éducation

Les bébés mouffettes rayées sont élevées par leur mère. Ils sont sevrés à 49-56 jours, âge à partir duquel ils suivent leur mère hors de la tanière. Ils deviennent totalement indépendants à 7 ou 8 semaines.

Menace et conservations de la mouffette rayée

Statut UICN (danger d'extinction)

La mouffette rayée est une Préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur la mouffette rayée (principalement locales) sont les suivantes :

  • Chasse et braconnage pour sa fourrure ou pour être mangée (indigènes principalement)
  • Aléas climatiques et catastrophes naturelles (sécheresse, incendies, hiver rude)
  • Perte de ses proies et empoisonnement à cause des produits toxiques
  • Maladies comme la rage

Populations

Espèce encore très commune, le nombre de mouffettes rayées vivant à l’état sauvage est actuellement inconnu. La dynamique évolutive de leur population mondiale est actuellement stable.

Photos de la fouine

Mouffette rayée courant
Jeune mouffette rayée
Mouffette rayée recherchant de la nourriture entre les feuilles
Mouffette rayée (Mephitis mephitis) dans une prairie sèche
Couple de mouffettes rayées sortant de leur abri (hibernation)

Anecdotes sur la mouffette rayée

  • La mouffette rayée est un animal très utilisé dans le cinéma, en particulier dans de nombreux dessins animés
  • Habituellement assez docile, la mouffette est domestiquée dans plusieurs régions d’Amérique du Nord

Photos : Tom Benson (0, légèrement recadrée en 1920×1080), UFWS Mountain-Prairie (1), Tom Murray (2), Mathesont (3), jacosammie (4), David A. Hofmann (5)

ESPÈCES ANIMALES SIMILAIRES

Bonobo

(Pan paniscus)

Léopard de mer

(Hydrurga leptonyx)

Chat sauvage

(Felis silvestris)

Fouine

(Martes foina)