Orque

Orque

L’orque (Orcinus orca), aussi appelée épaulard, est un grand mammifère marin que l’on trouve dans tous les océans du globe, en haute mer comme proche des côtes. Carnivore et terrible carnassier, il se nourrit de toute sorte de proies.

Classification de l'orque

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère thérien
  • Ordre : Cétacé odontocète
  • Famille : Delphinidé
  • Genre : Orcinus
  • Espèce : orca
  • Nom scientifique : Orcinus orca

Sous-espèces de l'orque

Aucune sous-espèce d’orque n’est actuellement reconnue, mais on discerne pour l’instant différents “types” :

  •  3 types dans le Pacifique Nord
  • 2 types dans l’Atlantique Nord
  • 4 types dans l’océan Antarctique

Caractéristiques physiques de l'orque

Taille

La taille de l’orque varie selon le sexe de l’animal :

  • Corps : Mâle : 6 à 8 mètres / Femelle : 5 à 7 mètres
  • Aileron dorsal : Mâle : 1 à 2 mètres / Femelle : 0,70 à 0,90 mètres

Poids

Le poids de l’orque varie selon le sexe de l’animal :

  • Mâle : 5 à 7 tonnes (record : 11 tonnes)
  • Femelle : 2,5 à 4 tonnes (record : 7 tonnes)

Taille et nombre de dents

La mâchoire de l’orque comporte entre 40 à 56 dents. Chacune des dents a une taille de 7,5 cm pour un diamètre de 2,5 cm au niveau de la gencive.

Morphologie et apparence

L’orque est un gros mammifère marin imposant et massif qui possède une morphologie adaptée à la chasse. Il possède en effet un corps hydrodynamique, avec une peau lisse, un corps élancé, une nageoire caudale (la queue) très puissante et une large mâchoire sertie de dents aiguisées très coupantes. Son aileron dorsal est grand et noir (triangulaire chez le mâle, en faux chez la femelle), et est donc facilement reconnaissable. Ses petits yeux sont noirs, et ses nageoires pectorales sont larges et arrondies.

Le dessus de son corps est noir, avec une tâche blanche sous l’œil et des légères taches grises par endroit derrière l’aileron, tandis que son ventre est entièrement blanc.

Performances physiques de l'orque

Apnée

L’orque peut rester entre 10 à 15 minutes en apnée sous l’eau.

Hauteur du saut

L’orque peut peut faire des sauts jusqu’à 5 mètres de haut.

Vitesse

Lorsque l’orque chasse, il peut atteindre les 45 km/h.

Écologie et répartition de l'orque

Répartition géographique

On peut trouver l’orque dans tous les océans (Atlantique, Pacifique, Indien, Antarctique, Arctique), hautes mers et côtes d’un peu partout sur le globe.

Présent :

Algérie ; Samoa américaines ; Anguilla ; Antarctique ; Antigua-et-Barbuda ; Argentine ; Aruba ; Australie ; Bahamas ; Bangladesh ; Barbade ; Belize ; Bénin ; Bermudes ; Bonaire, Saint-Eustache et Saba ; Brésil ; Territoire britannique de l'océan Indien ; Brunei Darussalam ; Cap-Vert ; Cambodge ; Cameroun ; Canada (Terre-Neuve I) ; îles Caïmans ; Chili ; Chine ; îles Cocos (Keeling) ; Colombie ; Comores ; Congo ; Congo, République démocratique du ; îles Cook ; Costa Rica ; Cuba ; Curaçao ; Côte d'Ivoire ; Danemark ; Djibouti ; Dominique ; République dominicaine ; Équateur (Galápagos) ; El Salvador ; Guinée équatoriale ; îles Falkland (Malvinas) ; îles Féroé ; Fidji ; France ; Guyane française ; Polynésie française ; territoires français du Sud (Kerguelen) ; Gabon ; Gambie ; Ghana ; Gibraltar ; Groenland, Grenade, Guadeloupe, Guam, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guyane, Haïti, Heard Island et McDonald Islands, Honduras, Islande, Inde, Indonésie, Iran, République islamique d'Irlande, Israël, Italie, Jamaïque, Japon, Kenya, Kiribati ; Liberia, Madagascar, Malaisie, Maldives, Îles Marshall, Martinique, Mauritanie, Mexique, Micronésie, États fédérés de ; Monaco, Maroc, Mozambique, Myanmar, Namibie, Nauru, Pays-Bas, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Nigeria, Niue ; Norvège, Oman, Pakistan, Palau, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pérou, Philippines, Pitcairn, Portugal, Porto Rico, Fédération de Russie, Saint-Barthélemy, Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha, Saint-Kitts-et-Nevis ; Sainte-Lucie ; Saint-Martin (partie française) ; Saint-Pierre-et-Miquelon ; Saint-Vincent-et-les-Grenadines ; Samoa ; Sénégal ; Sierra Leone ; Singapour ; Saint-Martin (partie néerlandaise) ; îles Salomon ; Somalie ; Afrique du Sud ; Géorgie du Sud et îles Sandwich du Sud ; Espagne ; Sri Lanka ; Suriname ; Svalbard et Jan Mayen ; Taiwan, province de Chine ; Tanzanie, République unie de ; Thaïlande ; Timor-Leste ; Togo ; Tonga ; Trinidad et Tobago ; Tunisie ; Émirats arabes unis ; Royaume-Uni ; États-Unis (Aleutian Is. , Hawaï) ; îles mineures éloignées des États-Unis ; Uruguay ; Vanuatu ; Venezuela, République bolivarienne du ; Viet Nam ; îles Vierges britanniques ; îles Vierges américaines ; Wallis-et-Futuna ; Sahara occidental ; Yémen

Présence incertaine :

Angola ; Bahreïn ; Belgique ; île Christmas ; Croatie ; Chypre ; Égypte ; Érythrée ; Finlande ; Grèce ; Hong Kong ; Corée, République arabe syrienne ; République populaire démocratique de Corée ; Koweït ; Liban ; Libye ; Malte ; Mayotte ; Monténégro ; Montserrat ; île Norfolk ; Qatar ; Réunion ; Sao Tomé-et-Principe ; Seychelles ; Soudan ; Suède ; Tokelau ; Turquie ; îles Turks et Caicos ; Tuvalu

Existant et vagabond :

Allemagne

Habitat

L’orque vit en haute mer, mais également parfois proche des côtes.

Régime alimentaire de l'orque

Type de régime

Strictement carnivore

Nourriture et proies

L’orque est le plus grand carnassier des océans. Il se nourrit donc d’un très grand nombre de proies telles que des poissons, des manchots, des oiseaux de mer, des phoques et d’autres cétacés (jeunes baleineaux ou cachalots).

Mode de vie de l'orque

Vie sociale

Les orques sont des animaux très sociables : ils vivent en famille et en groupe, pouvant aller de 20 à 75 individus.

L’entraide est quelque chose de très important chez cet animal. En effet, lorsque l’un des leurs s’est échoué malencontreusement trop loin de l’eau, les autres membres du groupe vont rester à proximité de lui afin de maintenir un contact acoustique avec ce dernier.

Le toucher est notamment très développé chez l’orque. Effectivement, cela fait partie de la reproduction chez l’animal et se caractérise comme la présence rassurante de la mère protectrice. Ainsi, la mère va donner des coups de dents réprobateurs sur son petit.

Comportement

Le comportement des orques est très variable selon la zone. En effet, certaines populations sont nomades tandis que d’autres sont plus sédentaires.

Certaines populations utilisent l’écholocalisation, comme les dauphins, pour trouver ses proies.

Néanmoins, toutes les populations passent le plus clair de leur temps à chercher de la nourriture et à établir des liens sociaux, le jour comme la nuit.

Cri et vocalises

Les orques produisent des sons de différentes sortes en fonction de leur activité et de la profondeur à laquelle ils se situent. Cette communication auditive permet ainsi de communiquer entre eux et de se déplacer.

Prédateurs

Super-prédateur, l’orque ne possède aucun prédateur.

Technique de chasse

Les orques chassent généralement en groupe pour capturer de grandes proies. Cependant la technique d’attaque varie selon de groupe d’orques et bien évidemment de la proie en vue. En effet, elles surprennent leur proie en l’encerclant.

La vague est une des techniques de chasse qu’utilisent les orques vivant dans les eaux de l’Antarctique. Cette technique consiste à être en groupe à passer sous un morceau de banquise afin de créer une vague tellement puissante qu’elle déstabiliserait l’animal qu’elles veulent chasse.

Longévité

L’espérance de vie de l’orque est de :

  • A l’état sauvage : Femelles : 50 ans en moyenne (record : 90-100 ans) / Mâles : 30 à 35 ans (record : 50 à 60 ans)
  • En captivité : Femelles : 29 ans / Mâles : 17 ans

Reproduction de l'orque

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Annuellement monogame

Maturité sexuelle

L’orque est sexuellement mature vers 13 à 15 ans environ.

Période de reproduction

La saison des amours a lieu de l’automne au printemps.

Nombre de petits par portée

L’orque a une portée d’1 petit. Elle donne naissance tous les 4 à 5 ans.

Gestation

Entre 15 et 16 mois

Taille et poids des petits

A la naissance, les petits mesurent entre 1,50 et 1,80 mètres et pèsent entre 150 et 220 kg.

Menaces et conservation de l'orque

Statut UICN (danger d'extinction)

L’orque est actuellement classé en Données Insuffisantes (DD) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur l’orque sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : pollution des océans, activité humaine, réchauffement climatique …
  • Perte de ses proies : surpêche, pollution
  • Menaces directes : chasse pour l’huile, braconnage

Populations

Le nombre d’individus vivant à l’état sauvage est actuellement inconnu.

La dynamique d’évolution de la population d’orque est actuellement inconnue.

Photos de l'orque

Vidéo de l'orque