Phoque commun

Le phoque commun (Phoca vitulina), aussi appelé veau marin ou phoque veau marin, est un grand mammifère de la famille des Phocidés. On le trouve dans les océans de l’Hémisphère Nord et dans la mer Baltique, souvent proche des côtes. Carnivore, il se nourrit de poissons et d’invertébrés marins.

Il est l’une des plus commune espèce de phoque.

Classification du phoque commun

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivora
  • Famille : Phocidae
  • Genre : Phoca
  • Espèce : vitulina
  • Nom scientifique : Phoca vitulina

Sous-espèces de phoques communs

On distingue 5 sous-espèces de phoques communs, différant selon la région :

  • Phoca vitulina concolor (Islande, Groenland, Est de l'Amérique du Nord)
  • Phoca vitulina richardii (côtes pacifiques nord-américaines)
  • Phoca vitulina stejnegeri (côtes pacifiques asiatiques)
  • Phoca vitulina vitulina (côtes atlantiques européennes)
  • Phoca vitulina mellonae (phoque d'eau douce : lac des loups marin)

Caractéristiques physiques du phoque commun

Taille

  • Femelles : 1,60 à 1,70 mètres
  • Mâles : 1,60 à 1,90 mètres
La taille varie légèrement selon la région, et donc la sous-espèce.

Poids

  • Femelles : 60 à 145 kg
  • Mâles : 80 à 170 kg

Morphologie et apparence

Le phoque commun possède un grand corps très trapu, des larges pattes palmées courtes (nageoires), une face arrondie et un museau plutôt proéminent (mais moins que celui du phoque gris).

Ses narines sont larges, ses assez petits yeux ronds et noirs. Les longues vibrisses autours de sa large gueule sont très sensibles et utiles pour la chasse et le repérage. les mâles sont en moyenne plus grands et massifs que les femelles. 

Le pelage du phoque commun est composé de poils assez court et est hydrodynamique.

Sa robe est de couleur grise brune à gris assez clair, avec des taches arrondies et irrégulières plus foncées (marron foncé). 

Performances physiques du phoque commun

Plongée

Le phoque commun plonge facilement à 20 m de profondeur, et peut descendre jusqu’à 50 mètres.

Vitesse

Le phoque commun nage à une vitesse maximum de 19 km/h pour échapper à un prédateur, mais sa vitesse de croisière est bien plus réduite.

Apnée

Le phoque commun plonge en moyenne 3 minutes sous l’eau, mais peut rester immergé pendant 10 minutes.

Écologie et répartition du phoque commun

Répartition géographique

Le phoque commun vit dans l’Océan Atlantique nord et l’Océan Pacifique nord, sur les côtes d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie.

Existant (résident) :

Belgique ; Canada (Nouveau-Brunswick, Labrador, Nouvelle-Écosse, Québec, Terre-Neuve I, Nunavut, Prince Edward I.) ; Danemark ; Finlande ; France ; Allemagne ; Groenland ; Islande ; Irlande ; Japon ; Mexique ; Pays-Bas ; Norvège ; Fédération de Russie ; Svalbard et Jan Mayen ; Suède ; Royaume-Uni ; États-Unis

Présent selon la saison (vagabond) :

Portugal ; Espagne

Habitat

Le phoque commun vit principalement en pleine mer, dans les eaux côtières et sur les côtes, ainsi que dans certains estuaires, dans les forêts de kelps et sur la banquise. Il lui arrive aussi de remonter les fleuves.

Régime alimentaire du phoque commun

Type de régime

Essentiellement piscivore

Nourriture et proies

Le phoque commun se nourrit de quasi toutes les proies disponibles. Il mange surtout des poissons en tout genre (hareng, cabillaud, saumon, sole …).

Il s’attaque également aux invertébrés marins, notamment des mollusques, des crustacés (crevettes) et des céphalopodes (poulpes, calmars).

Mode de vie du phoque commun

Vie sociale

Le phoque commun est un animal principalement solitaire, qui retrouve ses congénères à la reproduction et la mue (grands rassemblements).

En effet, de grands groupes non organisés se forment à la saison des amours. Au cours de cette période, les mâles peuvent s’accoupler avec plusieurs femelles.

Comportement

Le phoque commun est un animal diurne, passant le plus clair de sa journée à chasser. La nuit, il se repose sur le rivage.

Cette espèce ne migre pas, mais effectue de grands déplacement à la recherche de nourriture pendant l’année.

Tout au long de l’année, il utilise les marées pour s’échouer sur les plages ou la glace, lieux de mise bas, de repos, de mue et de thermorégulation, le tout à l’abri des prédateurs.

Cri, vocalises et communication

Le phoque commun communique peu avec ses congénère.

Ses seuls cris (grognements sourds) servent à délimiter le territoire de reproduction des mâles, attirer les femelles ou à assurer la communication entre la mère et son petit.

Technique de chasse

Le phoque commun chasse toujours seul. Il localise sa proie à l’aide de ses vibrisses, et l’attrape dans sa gueule.

Prédateurs

Les prédateurs du phoque commun adulte sont les grands requins (requin blanc, requin du Groenland), l’orque et l’ours polaire. Ils peuvent aussi être attaqués par les morses et certaines otaries.

Le pygargue à tête blanche, les mouettes et la corneille d’Amérique chassent les jeunes.

Longévité

A l’état sauvage, l’espérance de vie du phoque commun est de :

  • Femelles : 30 à 35 ans environ
  • Mâles : 20 à 25 ans

Reproduction du phoque commun

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Accouplement

L’accouplement a lieux proche des côtes, dans l’eau.

Maturité sexuelle

Le phoque commun est sexuellement mature à :

  • Femelles : 3 à 6 ans
  • Mâles : 4 à 7 ans

Période de reproduction

La saison des amours du phoque commun a lieux 2 fois par an : au printemps et au début de l’automne.

Gestation

9,5 à 11 mois environ

Lieux de mise bas

La femelle phoque commun accouche sur le rivage (terre ferme ou glace).

Nombre de petits

La femelle met bas 1 petit phoque, plus rarement 2.

Apparence et poids des jeunes

A la naissance, le petit phoque commun est bien formé, et peut directement nager.

Il mesure 70 à 90 cm pour 9 à 13 kg.

Apparence des jeunes

Le bébé phoque commun est allaité par sa mère jusqu’à ce qu’il soit sevré, à 3 ou 4 semaines.

Menaces et conservation du phoque commun

Statut UICN (danger d'extinction)

Le phoque commun est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le phoque commun sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : pollution des océans et réchauffement climatique
  • Perte de ses proies : surpêche et pollution
  • Menaces directes : chasse pour sa peau et sa fourrure, prise accidentelle dans les filets de pêche et les tuyaux de centrales électriques

Populations

Selon les dernières estimations de l’UICN, on compterait environ 315 000 phoques communs à l’état sauvage.

La tendance évolutive de la population mondiale de phoque commun est cependant inconnue.

Photos du phoque commun

Vidéo du phoque commun