Phyllobate terrible

La phyllobate terrible, aussi appelée kokoï de Colombie ou grenouille venimeuse dorée, est un petit batracien endémique des jungles de Colombie. Elle est célèbre pour être la grenouille la plus venimeuse au monde. Insectivore, elle se nourrit essentiellement d’invertébrés.

Malheureusement, cette espèce est en voie de disparition.

Classification de la phyllobate terrible

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Amphibien
  • Ordre : Anoure
  • Famille : Dendrobatidé
  • Genre : Phyllobates
  • Espèce : terriblis
  • Nom scientifique : Phyllobates terribliis

Sous-espèces de phyllobates terribles

Aucune sous-espèce de phyllobate terrible n’est actuellement reconnue.

Caractéristiques physiques de la phyllobate terrible

Taille

  • Femelles : 47 mm en moyenne (jusqu’à 55 mm)
  • Mâles : 45 mm en moyenne

Poids

Environ 30 g

Morphologie et apparence

La phyllobate terrible est une petite grenouille colorée. Elle possède un petit corps agile, des petites pattes terminées de disques adhésifs, plaque osseuse sous la mâchoire et des petits yeux noirs.

Sa peau fine et visqueuse ne possède pas de tâches. Trois coloris existent : vert menthe (la plus courante, parfois très claire presque blanche), jaune doré (la plus connue) ou orangé (la plus rare).

Performances physiques de la phyllobate terrible

Type de respiration

Poumons à l’âge adulte, branchies en tant que têtard

Puissance du venin

La phyllobate terrible est la grenouille la plus venimeuse du monde

Les toxines d’une seule grenouille peut tuer 10 000 souris ou 10 à 20 Hommes.

Aire de répartition de la phyllobate terrible

Régions

Amérique du Sud : Colombie

Biotope

La phyllobate terrible vit exclusivement dans les forêts tropicales humides, proche des cours d’eau à faible débit.

Régime alimentaire de la phyllobate terrible

Type de régime

Essentiellement insectivore

Nourriture et proies

Les larves de phyllobate terrible se nourrissent de pratiquement tout ce qu’ils trouvent dans leur environnement. Elles mangent principalement des larves d’insectes aquatiques (moustiques), des algues et d’autres petits organismes qu’elles trouvent dans l’eau.

Tout aussi vorace une fois transformée, elle se nourrit de nombreux petits invertébrés comme les fourmis, les coléoptères (qui donnent le venin à la grenouille) et les termites.

Mode de vie de la phyllobate terrible

Vie sociale

La phyllobate terrible est un animal grégaire, qui vit en groupes de 4 à 7 individus (maximum 25).

Sociable, elle interagit avec ses congénères à travers contacts, postures, mouvements.

Une fois les petits suffisamment grands, la mère les présente à un groupe.

Comportement

La phyllobate terrible est un des anoures les plus intelligents de la planète.

Chaque année, elles se rassemblent en grands groupes pour la reproduction.

Prédateurs

Le seul prédateur de la phyllobate terrible est le serpent à ventre doré (Erythrolamprus epinephelus). En effet, il est le seul animal supportant leur venin.

Technique de chasse

Pour chasser ses proies, la phyllobate terrible attaque par surprise. Elle guette sa proie, puis l’attrape une fois assez proche en dépliant sa longue langue adhésive, puis la ramène dans sa gueule d’un mouvement vif.

Sa frappe ne manque pratiquement jamais.

Longévité

L’espérance de vie de la phyllobate terrible est :

  • A l’état sauvage : entre 5 et 10 ans
  • En captivité : environ 10 ans, plus rarement jusqu’à 20 ans

Reproduction de la phyllobate terrible

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Monogame annuel

Parade nuptiale

Pour attirer et conquérir les femelles, les mâles chantent (coassements) et les caressent.

Des combats entre les mâles ont rarement lieux.

Lieux de ponte

La femelle pond ses œufs sur le sol.  Les jeunes sont ensuite transportés par le mâle sur son dos vers une zone sure.

Nombre d’œufs par ponte

Environ 20 œufs, pondus par la femelle puis fécondés par le mâle (fécondation par voie externe).

Période de reproduction

La saison des amours de la phyllobate terrible n’est pas bien définie : elles se reproduisent une ou deux fois dans l’année, à des périodes différentes selon l’année.

Métamorphose

La larve de la phyllobate se transforme et perd ses branchies 55 jours après l’éclosion environ.

Elles se transforment tout d’abord en petites grenouilles grises noires, avant que des taches d’abord couleur bronze puis jaunes, oranges ou vertes apparaissent, pour finalement devenir unicolore (partie supérieure du corps, puis ventre).

Maturité sexuelle

La phyllobate terrible est sexuellement mature :

  • Femelle : quand elle mesure plus de 41 mm
  • Mâle : quand il mesure plus de 37 mm

Durée d'incubation

Environ 13 jours

Taille des larves à la naissance

4,1 mm environ, 11,1 mm avec la queue

Menaces et conservation de la phyllobate terrible

Statut UICN (danger d'extinction)

La phyllobate terrible est considéré comme En danger (EN) d’extinction selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur la phyllobate terrible sont :

  • Perte et dégradation de son habitat (déforestation des jungles, pollution, pesticides …)
  • Mort directe (maladie chytridiomycose)
  • Trafic illégal et exportation

Populations

NC

La population mondiale de phyllobate terrible est actuellement en baisse.

Photos de la phyllobate terrible