Salamandre marbrée

Salamandre marbrée

La salamandre marbrée (Ambystoma opacum), aussi appelée ambystome marbré, est un urodèle de la famille des Ambystomatidés, que l’on trouve dans les forêts et plaines humides dans la partie est de l’Amérique du Nord. Carnivore, elle mange principalement des petits invertébrés.

Classification de la salamandre marbrée

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Amphibien
  • Ordre : Caudata
  • Famille : Ambystomatidae
  • Genre : Ambystoma
  • Espèce : opacum
  • Nom scientifique : Ambystoma opacum

Sous-espèces de salamandres marbrées

Aucune sous-espèce de salamandre marbrée n’est actuellement reconnue.

Caractéristiques physiques de la salamandre marbrée

Taille

  • Corps : 9 à 11 cm de long
  • Queue : 40% de la longueur totale environ

Les femelles sont en moyenne un peu plus grandes que les mâles.

Poids

40 g environ (estimations)

Morphologie et apparence

La salamandre marbrée est une petite salamandre terrestre, qui possède un long corps, une longue et épaisse queue conique, des petites pattes fines munies de 4 doigts et une tête ovale aplatie.

Ses gros yeux globuleux sont noirs, sa mâchoire large. Comme les autres salamandres, elle possède des glandes libérant un mucus visqueux et toxique.

Comme la majorité des urodèles, la salamandre marbrée adulte possède des petits poumons, qui remplacent ses branchies qui tombent à la métamorphose.

Sa peau est lisse, brillante et visqueuse. La couleur de sa robe est noire brune foncée, un peu translucide par endroit. Pratiquement tout son corps est orné de tâches blanches argentées, qui s’apparente à de larges rayures (en particulier sur la queue).

Performances physiques de la salamandre marbrée

Type de respiration

Poumons et peau à l’âge adulte, branchies dans sa forme larvaire

Venin sécrété

La salamandre marbrée sécrète un liquide venimeux qui dissuade certains prédateurs (mais inefficace sur l’Homme).

Type de respiration

Comme d’autres espèces du genre Ambystoma, la salamandre marbrée peut régénérer les parties endommagées de son corps.

Ainsi, elle peut faire repousser un membre, la queue ou même un organe vital (même une partie du cerveau).

Écologie et répartition de la salamandre marbrée

Répartition géographique

La salamandre marbrée vit dans plusieurs régions d’Amérique du Nord.

Présent :

Etats-Unis ( New Hampshire, Massachusetts, Rhode Island, Connecticut, État de New York, New Jersey, Pennsylvanie, Maryland, Virginie, Virginie-Occidentale, Ohio, Indiana, Michigan, Illinois, Kentucky, Tennessee, Caroline du Nord, Géorgie, Floride, Alabama, Mississippi, Louisiane, Arkansas, Missouri, est de l'Oklahoma et est du Texas)

Habitat

La salamandre marbrée vit principalement dans les forêts tempérées et les plaines humides, et vient pondre dans les zones marécageuses et inondées ainsi qu’aux abords des mares et des étangs.

Régime alimentaire de la salamandre marbrée

Type de régime

Carnivore, principalement insectivore

Nourriture et proies

La salamandre marbrée est très vorace, et se nourrit principalement d’invertébrés comme les vers, les insectes, les limaces et les escargots.

Les larves mangent quant à elles du zooplancton, des petits crustacés, des insectes aquatiques, des vers aquatiques, des chenilles tombées dans l’eau et des larves d’amphibiens

Mode de vie de la salamandre marbrée

Vie sociale

La salamandre marbrée est un animal solitaire, passant la majeure partie de l’année seule.

A la reproduction, elle rencontre ses congénères pour l’accouplement ainsi que pour la ponte (les femelles pondent et surveillent parfois leurs œufs au même endroit).

Comportement

La salamandre marbrée est un animal nocturne et crépusculaire, qui est active et sort essentiellement la nuit pour chasser.

Comme les autres espèces d’ambystomes, elle passe beaucoup de temps sous terre, dans un terrier, sous une bûche ou un rocher.

Le reste du temps, elle se repose, caché dans la végétation ou les roches. Ce comportement est notamment adopté pendant la mue, où elle est vulnérable.

Annuellement sédentaire, elle migre seulement à la saison des pontes. Pour cela, elle rejoint les zones humides et exposées aux pluies pour trouver la zone de ponte idéale.

Après cette période, ces salamandres rejoignent leurs territoires et se terrent pour passer l’hiver (l’espèce hiberne).

Cris / vocalises

Comme les autres salamandres, la salamandre marbrée est silencieuse et ne pousse que quelque petits cris pour l’accouplement ou en cas de danger.

Prédateurs

La salamandre marbrée adulte est assez vulnérable aux nombreux prédateurs forestiers comme la mouffette, les chouettes, le raton-laveur, les serpents, les musaraignes et les belettes.

A l’inverse, les larves, assez grandes, craignent seulement quelque insectes aquatiques et larves plus grosses.

Technique de chasse

Comme les autres ambystomes, la salamandre marbrée chasse de nuit en se fiant à son odorat et son ouïe.

Elle attrape ses proies directement dans sa gueule à l’arrêt ou en se déplaçant lentement.

Longévité

L’espérance de vie de la salamandre marbrée serait d’environ 8 – 10 ans à l’état sauvage.

Reproduction de la salamandre marbrée

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

La salamandre marbrée est sexuellement mature vers 2 à 3 ans.

Période de reproduction

La saison des amours de la salamandre marbrée a lieux en automne, entre septembre et octobre.

Accouplement

La salamandre marbrée a la particularité de se reproduire sur la terre ferme

Mâles et femelles se tournent autours, puis ce premier dépose la spermatophore sur le sol, qui est par la suite inséminé par la femelle.

Lieux de mise bas

La femelle salamandre marbrée a la particularité de pondre ses œufs sur la dans un creux terre ferme.

Cela permet aux adultes de ne pas aller dans l’eau (y étant maladroits). Les femelles gardent ensuite les œufs jusqu’à la montée des eaux.

Incubation

Très variable, étant déclenchée par la montée de l’eau lors d’une pluie (1 mois environ). Il arrive aussi que les œufs passent l’hiver pour éclore au printemps (3-4 mois dans ce cas).

Nombre d'œufs par ponte

30 à 100 œufs en moyenne

Apparence des œufs et des larves

Les œufs de salamandre marbrée sont ronds, gris jaunâtres et assez opaques, avec une membrane externe plus dure que celle des autres Ambystomatidés.

A la naissance, les larves de salamandre marbrée possèdent des branchies externes, sont grises et mesurent environ 1 cm de long.

Développement et métamorphose

La larve de salamandre marbrée se métamorphose en adulte entre 2 et 9 mois après l’éclosion.

Pour cela, elle perd ses branchies, qui laissent place à des petits poumons.

Menaces et conservation de la salamandre marbrée

Statut UICN (danger d'extinction)

La salamandre marbrée est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces (locales car non menacée à l’échelle mondiale) pesant sur la salamandre marbrée sont :

  • Perte et fragmentation de son habitat à travers le déboisement et la déforestation, agriculture et urbanisation
  • Perte de ses proies à cause des insecticides / pollution de l’eau (larves)

Populations

Le nombre d’individus à l’état sauvage est actuellement inconnu, la salamandre marbrée étant une espèce commune et largement répandue.

La population mondiale de salamandre marbrée est actuellement stable.

Photos de la salamandre marbrée

Anecdotes sur la salamandre marbrée

  • La salamandre marbrée est la seule espèce du genre Ambystoma à s’accoupler et pondre sur la terre ferme