Sanglier d’Europe

Le sanglier d’Europe (Sus scrofa), aussi appelée sanglier d’Eurasie ou sanglier, est un gros mammifère que l’on trouve dans diverses forêts et prairies, principalement en Eurasie et en Océanie. Omnivore, il se nourrit à la fois de végétaux et de petits animaux.

Classification du sanglier d'Europe

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Suidés
  • Genre : Sus
  • Espèce : scrofa
  • Nom scientifique : Sus scrofa

Sous-espèces de sanglier d'Europe

On distingue 16 sous-espèces de sangliers d’Europe :

  • Sus scrofa algira
  • Sus scrofa attila
  • Sus scrofa cristatus
  • Sus scrofa davidi
  • Sus scrofa leucomystax
  • Sus scrofa libycus
  • Sus scrofa majori
  • Sus scrofa meridionalis
  • Sus scrofa moupinensis
  • Sus scrofa nigripes
  • Sus scrofa riukiuanus
  • Sus scrofa scrofa
  • Sus scrofa sibiricus
  • Sus scrofa taivanus
  • Sus scrofa ussuricus
  • Sus scrofa vittatus

Caractéristiques physiques du sanglier d'Europe

Taille

  • Longueur : 1,10 à 1,80 m
  • Garrot : 60 à 115 cm
  • Longueur de la queue : 25 à 30 cm

Poids

  • Femelles : 100 kg en moyenne
  • Mâles : 150 à 160 kg environ

Morphologie et apparence

Le sanglier d’Europe est un gros mammifère qui possède un corps très massif, des grosses pattes puissantes terminées de sabots, une tête allongée et épaisse et une queue de taille moyenne terminée en pinceau.

Son groin (butoir) est brun et allongé, ses grandes oreilles ovales et dressées. Ses canines très longues sont appelées défenses (en bas) ou grès (en haut).

Sa fourrure est très épaisse (ses poils sont durs) et brune foncée à noire. Les petits sont quant à eux plus clairs (beiges) avec des rayures marron foncé à noires. Les juvéniles sont quant à eux roux brun.

Performances physiques du sanglier d'Europe

Vitesse

Le sanglier d’Europe peut courir jusqu’à 70 km/h.

Écologie et répartition du sanglier d'Europe

Répartition géographique

Le sanglier d’Europe vit dans plusieurs pays d’Europe, d’Asie, d’Océanie et du Nord de l’Afrique.

Présent :

Afghanistan ; Albanie ; Algérie ; Andorre ; Arménie ; Autriche ; Azerbaïdjan ; Bangladesh ; Bélarus ; Belgique ; Bhoutan ; Bosnie-Herzégovine ; Bulgarie ; Cambodge ; Chine ; Croatie ; Chypre ; Tchéquie ; Estonie ; Finlande ; France (Corse) ; Géorgie ; Allemagne ; Grèce ; Hong Kong ; Hongrie ; Inde ; Indonésie (Petite Sonde), Jawa, Sumatera, Bali, Papouasie) ; Iran, République islamique d' ; Irak ; Israël ; Italie (Sardaigne) ; Japon ; Jordanie ; Kazakhstan ; Corée, République de ; Kirghizstan ; République démocratique populaire lao ; Lettonie ; Liban ; Liechtenstein ; Lituanie ; Luxembourg ; Malaisie ; Moldavie ; Monaco ; Mongolie ; Monténégro ; Maroc ; Myanmar ; Népal ; Pays-Bas ; Macédoine du Nord ; Pakistan ; Palestine, État de ; Pologne ; Portugal ; Roumanie ; Fédération de Russie ; Saint-Marin ; Serbie ; Slovaquie ; Slovénie ; Espagne ; Sri Lanka ; Suisse ; République arabe syrienne ; Taiwan, Province de Chine ; Tadjikistan ; Thaïlande ; Tunisie ; Turquie ; Turkménistan ; Ukraine ; Ouzbékistan ; Viet Nam

Éteint :

Égypte ; Irlande ; Libye ; Norvège

Présence incertaine :

Danemark

Existant et réintroduit (résident) :

Suède ; Royaume-Uni (Grande-Bretagne)

Présent et introduit (résident) :

Afrique du Sud, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Brésil, Colombie, Cuba, Équateur (Galápagos), États-Unis (Kentucky, île d'Hawaï, Caroline du Nord, Nouveau-Mexique, Géorgie, Texas, Mississippi, Virginie, Arizona, Floride, Tennessee, Virginie occidentale), Jamaïque, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, République dominicaine, Soudan.

Habitat

Le sanglier d’Europe vit dans tous les types de forêts (tropicales humides et sèches à tempérées, de feuillus comme de conifères), ainsi que dans les prairies tempérées et les savanes tropicales et les déserts.

Régime alimentaire du sanglier d'Europe

Type de régime

Omnivore

Nourriture

Le sanglier est avant tout un fouisseur végétarien, qui se nourrit de glands, de noix, de tubercules, de racines, de fruits, de baies, de graines ou de céréales. Il mange également des champignons (notamment la truffe).

Il se tourne aussi vers divers animaux, notamment d’invertébrés comme les mollusques, les vers, les insectes ou les larves. Il mange également des œufs, petits mammifères (rongeurs), des amphibiens, des lézards, des serpents et des oiseaux, parfois déjà morts.

Mode de vie du sanglier d'Europe

Vie sociale

Le sanglier d’Europe est un animal majoritairement grégaire, vivant généralement en troupes (hardes). Certains mâles vivent seuls.

Ces bandes contiennent 6 à 20 individus (jusqu’à 100 !), principalement des femelles (laies) avec leurs petits (marcassins) et certains jeunes mâles.

A la saison du rut, ils sont rejoints par les mâles dominants, qui se battent violemment entre eux pour les femelles.

Une fois que la femelle a mis bas, c’est elle qui devient très agressive. C’est d’ailleurs le seul cas de figure ou le sanglier peut s’attaquer à l’Homme.

Comportement

Nocturne, le sanglier d’Europe se déplace et se nourrit principalement pendant la nuit.

Bien qu’étant un animal sédentaire, il se déplace en effet beaucoup au sein de son domaine vital. 

Cherchant en permanence de la nourriture, il creuse quasi tout le temps de grands trous dans la terre.

Régulièrement, les sangliers se vautrent dans la boue et se frottent contre les arbres. Cela sert à la fois à réguler leur température et à enlever les parasites.

Animaux très bruyants, les hardes de sanglier en déplacement passent rarement inaperçus. Paradoxalement, ils peuvent se montrer très silencieux s’ils sentent un danger.

Cri et vocalises

Le sanglier d’Europe grommelle, grogne et nasille (ou nasillone).

Territoire

100 à 1000 hectares selon l’abondance en nourriture

Prédateurs

Le seul réel prédateur du sanglier d’Europe adulte est le loup gris (en dehors de l’Homme). Les petits sont la proie du lynx, de la panthère des neiges, du chat des marais ou de l’ours brun.

En Asie, ses deux prédateurs sont le tigre et le dragon de Komodo.

Longévité

L’espérance de vie du sanglier d’Europe est de :

  • A l’état sauvage : 8 à 10 ans
  • En captivité : jusqu’à 20 ans

Reproduction du sanglier d'Europe

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Sevrage

Le petit sanglier d’Europe est allaité par sa mère jusqu’à 4 mois, mais peut se déplacer dès quelque semaines.

Il reste généralement dans le groupe familial 1 ou 2 ans, parfois un peu plus.

Maturité sexuelle

Le sanglier d’Europe est sexuellement mature vers :

  • Femelles : 2 ans
  • Mâles : 4 à 5 ans

Période de reproduction

La saison des amours du sanglier d’Europe (qui correspond à la saison du rut) a généralement lieu d’octobre à janvier.

Lieu de mise bas

Les petits naissent dans un nid, fait de brindilles, de feuilles et de branches.

Nombre de petits par portée

La laie met bas à 2 à 10 marcassins, selon son poids.

Gestation

114 à 116 jours en moyenne

Taille et poids des petits

Le marcassin pèse 0,6 à 1 kg à la naissance.

Il est d’abord beige rayé de brun foncé noir, devient ensuite roux avec de faibles rayures pour enfin arborer la couleur adulte (vers 2 ans).

Menaces et conservation du sanglier d'Europe

Statut UICN (danger d'extinction)

Le sanglier d’Europe est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le sanglier d’Europe sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : urbanisation, agriculture, déforestation
  • Menaces directes : chasse et braconnage pour sa viande / collisions avec les véhicules
  • Introduction de parasites et maladies par le bétail

Populations

La population mondiale de sanglier d’Europe est inconnue. On connaît cependant la population en France, estimée à 1 à 1,5 millions d’individus.

La tendance d’évolution de la population mondiale de sanglier commun est inconnue.

Photos du sanglier d'Europe

Vidéos du sanglier d'Europe

Anecdotes sur le sanglier d'Europe

  • Le sanglier d’Europe est essentiel à la survie des forêts, fertilisant la terre en la retournant et créant un “engrais” avec ses excréments
  • Le cochon (ou porc) est le résultat de la domestication du sanglier d’Europe