Springbok

Le springbok, aussi appelée euchore ou gazelle à poche dorsale, est une antilope de taille moyenne, que l’on trouve dans certaines savanes et zones désertiques africaines. Herbivore, il se nourrit de divers herbacés.

Classification du springbok

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Bovidé antilopiné
  • Genre : Antidorcas
  • Espèce : marsupialis
  • Nom scientifique : Antidorcas marsupialis

Sous-espèces de springboks

On distingue 3 différentes sous-espèces de springboks :

  • Antidorcas marsupialis angolensis.
  • Antidorcas marsupialis hofmeyri.
  • Antidorcas marsupialis marsupialis.

Caractéristiques physiques du springbok

Taille

  • Longueur : 1,10 à 1,50 m (1,30 en moyenne)
  • Garrot : 71 à 86 cm
  • Queue : 15 à 30 cm
Les mâles sont en moyenne un peu plus grands que les femelles.

Poids

  • Femelles : 25 à 40 kg (moyenne : 33)
  • Mâles : 32 à 48 kg (moyenne : 40)

Longueur des cornes

  • Femelles : 20 à 35 cm
  • Mâles : 35 à 50 cm

Morphologie et apparence

Le springbok est une gazelle au corps très élancé et athlétique, qui possède des puissantes pattes longues et fines terminées de sabots, une queue touffue au bout et une tête fine et allongée.

Ses très grandes oreilles sont en amande, ses petits yeux noirs. Le mâle possède d’assez grandes cornes en S, tandis que celles de la femelles sont plus droites et plus courtes.

Son court pelage est fauve roux, jusqu’à une bande noire qui sépare son ventre (blanc crème). Ses pattes sont fauves à l’extérieure, blanches crème à l’intérieur. Sa tête est blanche avec des larmiers (bandes du front au museau passant par les yeux) noirs bruns foncés.

Performances physiques du springbok

Vitesse

Le springbok est très rapide et peut courir jusqu’à 88 km/h et peut maintenir une cadence à 40-50 km/h sur plusieurs kilomètres.

Hauteur du saut

Le springbok peut sauter à 2 mètres de hauteur en cas de danger.

Aire de répartition du springbok

Régions

Afrique : Afrique du Sud, Angola, Botswana et Namibie, peut-être aussi au Lesotho

Biotope

Le springbok vit dans les déserts et semi-déserts, les steppes sèches et arides et les savanes tropicales.

Régime alimentaire du springbok

Type de régime

Principalement herbivore

Nourriture et alimentation

Le springbok est un ruminant, qui se nourrit essentiellement d’herbe (graminées), d’arbustes et de buissons.

Elle mange aussi des racines, des bulbes et des fruits qui l’aident à satisfaire ses besoins en eau.

Mode de vie du springbok

Vie sociale

Le springbok est un animal sociable, qui vit essentiellement en troupeaux, plus ou moins grands selon la période de l’année.

A la saison des amours, les troupeaux contiennent femelles et petits, et sont dirigés par un mâle dominant. Le reste de l’année (à la migration notamment), les groupes sont mixtes.

Comportement

Le springbok est un animal crépusculaire, qui peut cependant devenir actif la nuit ou la journée selon la saison / les températures.

Ils passent généralement les heures les plus chaudes à l’ombre d’un arbre. Animaux très vigilants, certains individus du groupe ont pour rôle de surveiller.

En cas de danger, les éclaireurs laissent s’ouvrir une poche présente sur le dos composée de poils blancs pour prévenir ses congénères.

Animaux migrateurs, ils se déplacent chaque année en grands troupeaux, parfois mixés avec les autruches, les zèbres et les gnous.

Technique de fuite

Pour semer un prédateur, le springbok effectue des courses ponctuées de hauts sauts verticaux (pronking), de virages brusques et de zigzag.

Prédateurs

Le seul prédateur du springbok adulte en bonne santé est le guépard, seul à rivaliser avec sa vitesse.

Les petits et les individus faibles sont en revanche la proie potentielle des lions, des hyènes, des lycaons, des léopards, du chacal, des aigles et des babouins.

Longévité

L’espérance de vie du springbok est de :

  • A l’état sauvage : 10 ans
  • En captivité : 17 ans (max 19 ans)

Reproduction du springbok

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Sevrage

Le jeune springbok est sevré à l’âge de 5-6 mois.

Maturité sexuelle

Le springbok est sexuellement mature à :

  • Femelles : 6-7 mois
  • Mâles : 2 ans environ

Période de reproduction

Le springbok peut se reproduire toute l’année, mais on observe des pics de reproduction à la saison des pluies.

Gestation

5 mois et demi environ

Nombre de portées par an

Généralement 1 portée, parfois 2

Nombre de petits par portée

1 petit faon, parfois 2

Poids du petit

3,8 à 5 kg environ

Menaces et conservation du springbok

Statut UICN (danger d'extinction)

Le springbok est une Préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur le springbok sont :

  • Perte et dégradation de son habitat : urbanisation, réchauffement climatique, …
  • Menaces directes : chasse et braconnage pour sa viande et ses cornes, qui ont failli le faire s’éteindre au XIXème siècle

Populations

On compte environ 1,4 et 1,75 millions de springboks vivant à l’état sauvage.

La population mondiale de springbok est actuellement en hausse.

Photos du springbok

Vidéos de springbok

Anecdotes sur le springbok

  • Le springbok est l’emblème de l’équipe de rugby d’Afrique du Sud