Tortue olivâtre

Classification de la tortue olivâtre

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Reptile
  • Ordre : Testudines
  • Famille : Cheloniidé
  • Genre : Lepidochelys
  • Espèce : olivacea
  • Nom scientifique : Lepidochelys olivacea

Sous-espèces de tortues olivâtres

Aucune sous-espèce de tortue olivâtre n’est actuellement reconnue

Caractéristiques physiques de la tortue olivâtre

Taille

Carapace de 58 à 70 cm en moyenne

Poids

50 kg en moyenne

Morphologie et apparence

La tortue olivâtre est une petite tortue marine. Elle possède une grosse carapace bombée recourbée vers le haut, de grandes nageoires pectorales, une tête allongée, de petits yeux noirs, un bec puissant et une très petite queue. 

Les écailles de sa carapace vont du verdâtre olive à ocre tandis que les lignes de sa carapace sont blanches. Plastron, nageoires et tête sont de la même couleur, le dessous de son corps est plus clair (crème).

Aire de répartition de la tortue olivâtre

Régions

Océan Atlantique, Océan Indien et Océan Pacifique

Biotope

La tortue olivâtre vit principalement proche des côtes, parfois en pleine mer.

Régime alimentaire de la tortue olivâtre

Type de régime

A prédominance carnivore, mais en réalité omnivore

Nourriture et proies

La tortue olivâtre se nourrit principalement d’invertébrés aquatiques : les méduses, les crevettes, les oursins, les crabes, les langoustes, les vers, …

Elle se nourrit également de petits poissons et de leurs œufs, d’algues filamenteuses et de plantes aquatiques.

Mode de vie de la tortue olivâtre

Vie sociale

La tortue olivâtre est un animal solitaire. Elle ne retrouve ses congénères qu’à la période de reproduction et la période de nidification, marquée par une arrivée de masse de tortues (arribadas).

Chaque année, elle retourne pondre sur la plage où elle est née.

Comportement

La tortue olivâtre passe le plus clair de son temps sous l’eau, et ne regagne la terre que pour pondre.

Cette tortue est également un animal migrateur. Chaque année, elle parcourt de longues distances pour rejoindre sa zone de reproduction depuis sa zone de nutrition.

Prédateurs

Les prédateurs de la tortue olivâtre adulte son les orques, les grands requins et les jaguars (lors de la ponte).

A l’éclosion ou encore dans l’œuf, les bébés tortues sont vulnérables face aux crabes, aux oiseaux, aux mammifères des plages (ratons laveurs, renards, chiens, …), mais aussi aux gros poissons, aux requins et aux crocodiles.

Longévité

L’espérance de vie de la tortue olivâtre est d’environ 50 ans à l’état sauvage.

Reproduction de la tortue olivâtre

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Polygame

Accouplement

L’accouplement des tortues olivâtres a généralement lieux proche des plages et des côtes, dans l’eau.

Maturité sexuelle

La tortue olivâtre est mature entre 7 et 9 ans.

Période de ponte

Toute l’année, avec des pics entre septembre et décembre

Lieux de ponte

La femelle pond sur une plage de sable, dans un trou d’environ 60 cm de profondeur, qu’elle creuse puis recouvre avec ses nageoires.

Nombre de ponte par an

1 à 3 pontes en moyenne, à intervalle de 17 à 29 jours

Nombre d’œufs par ponte

30 à 170, en moyenne 110 œufs

Durée d'incubation

Entre 46 et 62 jours, en fonction de la chaleur

Menaces et conservation de la tortue olivâtre

Statut UICN (danger d'extinction)

La tortue olivâtre est une espèce Vulnérable (VU) d’extinction selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur la tortue olivâtre sont :

  • Perte et dégradation de son habitat pour cause humaine (pollution des océans, tourisme (destruction des zones de pontes), aquaculture, réchauffement climatique…)
  • Prise accidentelle dans les filets et perte de ses proies (surpêche)

Populations

NC

La population mondiale de cette tortue marine est actuellement en baisse.

Photos de tortues olivâtres