Orvet fragile

(Anguis fragilis)

L’orvet fragile (Anguis fragilis), aussi appelé orvet ou orvet commun, est un lézard de la famille des Anguidés. On le trouve dans les forêts ouvertes et les prairies de certains pays d’Eurasie. Carnivore, il se nourrit principalement d’invertébrés en tout genre (vers, insectes, limaces).

Sommaire

Taxonomie de l'orvet fragile

Classification

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Reptile
  • Ordre : Squamate
  • Famille : Anguidae anguinae
  • Genre : Anguis
  • Espèce : fragilis
  • Nom scientifique : Anguis fragilis

Sous-espèces / taxons

On distingue deux sous-espèces d’orvet fragile :

  • Anguis fragilis fragilis, pratiquement partout en Europe
  • Anguis fragilis colchicus, exclusivement au Caucase (Sud de l’Europe) et en Iran

Caractéristiques physiques de l'orvet fragile

Taille

  • Longueur : Mâle : 30 à 40 cm / Femelle : 50 cm environ (queue incluse).
  • Queue : 3/5 de la longueur totale (18 à 30 cm).

Poids

20 à 100 g environ.

Morphologie et apparence

L’orvet fragile est un lézard dépourvu de pattes, possédant un long corps lisse et allongé et une très longue queue (se confondant visuellement avec le corps), légèrement arrondie. Le bout de son museau est conique arrondi, ses petits yeux ronds et noirs et sa langue rose et bifide. Son corps donne une impression lisse en raison de la présence de fines plaques osseuses sous la peau.

Les écailles des adultes sont de couleur gris brun à cuivre. Les motifs sur le corps permettent de déterminer le sexe : les femelles possèdent des rayures sombres sur les côtes et le long du dos dont les mâles sont dépourvus. Ceux-ci possèdent parfois de discrètes taches bleues sur les flancs.

Écologie et répartition de l'orvet fragile

Aire de répartition

On trouve l’orvet fragile en Europe ainsi que dans quelques pays d’Asie.

Présent

Albanie ; Allemagne ; Andorre ; Arménie ; Autriche ; Azerbaïdjan ; Biélorussie ; Belgique ; Bosnie-Herzégovine ; Bulgarie ; Chypre ; Croatie ; Danemark ; Espagne ; Estonie ; Finlande ; France ; Géorgie ; Grèce ; Hongrie ; Iran ; Italie ; Kazakhstan ; Lettonie ; Lituanie ; Luxembourg ; Moldavie ; Monténégro ; Macédoine du Nord ; Norvège ; Pays-Bas ; Pologne ; Portugal ; Roumanie ; Fédération de Russie ; Serbie ; Slovaquie ; Slovénie ; Suède ; Suisse ; Turquie ; Ukraine ; Royaume-Uni

Habitat

On trouve l’orvet fragile dans les prairies tempérées et les forêts ouvertes de feuillus ou de conifères, généralement dans des zones humides et proposant un sol meuble.

https://www.monde-animal.fr/habitat/forets-de-coniferes-temperees/

Régime alimentaire de l'orvet fragile

Type de régime

Carnivore, principalement insectivore et vermivore.

Nourriture et proies

L’orvet fragile se nourrit principalement d’invertébrés se cachant dans la terre. Il chasse surtout les vers de terre, les larves d’insectes ou les limaces, mais mange aussi une grande variété d’insectes, de cloportes et d’araignées.

Mode de vie de l'orvet fragile

Vie sociale

La période d’activité des orvets fragiles est marquée par un comportement solitaire. A l’inverse, ils se rassemblent souvent pour hiverner en masse (jusqu’à 100 individus). En effet, ce ne sont pas des animaux territoriaux : ils tolèrent bien la présence d’autres individus, excepté lors de la saison des amours. A cette période, les mâles sont agressifs et peuvent se battre à coups de morsures.

Comportement

L’orvet fragile est un lézard fouisseur, qui passe la plupart de son temps caché, dans une galerie de rongeur, du carton ou des souterrains naturels, qui peuvent atteindre 70 cm de long. Il trouve la plupart de ses proies sous terre. Comme la majorité des reptiles européens, il hiverne d’octobre à mars et ne sort qu’en avril pour se reproduire. L’orvet lézarde au soleil pendant les douces journées d’été, mais se terre en cas de trop fortes chaleurs.

Communication et perception

L’orvet fragile utilise principalement l’odorat pour se guider. Il possède un organe voméronasal très développé, qui lui permet de reconnaître un individu (son sexe notamment), repérer un danger ou une proie. Les phéromones sont ainsi le principal vecteur de communication au sein de l’espèce.

Prédateurs

Les principaux prédateurs de l’orvet commun sont les serpents (vipères et couleuvres), certains rapaces ainsi que le chat domestique. Comme beaucoup d’autres lézards, il perd sa queue s’il se sent agressé (autotomie). Celle-ci repousse, mais plus courte et de couleur différente.

Longévité

L’espérance de vie de l’orvet fragile est de :

  • A l’état sauvage : 30 ans environ.
  • En captivité : jusqu’à 45-50 ans.

Reproduction de l'orvet fragile

Type de reproduction

Ovovivipare (voire vivipare selon les sources).

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

L’orvet fragile est sexuellement mature vers 3 à 4 ans environ.

Période de reproduction

La saison des amours de l’orvet fragile commence dès le début du printemps (fin mars à mai, selon la chaleur et donc la région), au sortir de l’hivernation. La ponte (ou mise bas) a elle lieu aux alentours de juillet-août.

Gestation

3 à 5 mois environ.

Nombre de petits

5 à 20 petits, déposés dans des sacs d’une membrane translucide et solide et qui en sortent directement.

Apparence des juvéniles

Les juvéniles sont dorés au dessus, avec les flancs brun foncé et une bande sombre sur le long du dos. Ils mesurent environ 5 à 7 cm à la naissance.

Menaces et conservation de l'orvet fragile

Danger d'extinction (Statut UICN)

L’orvet fragile est une Préoccupation mineure (LC) selon l’UICN en Europe (pas de statut international).

Population

Le nombre d’orvets communs à l’état sauvage est actuellement inconnu. Leur population mondiale est actuellement stable.

Menaces

Les menaces pesant sur l’orvet fragile sont les suivantes :

  • Introduction d’un prédateur dans son milieu naturel : le chat domestique.
  • Urbanisation, agriculture et création de routes, coïncidant en une dégradation/fragmentation de son habitat naturel.
  • Pesticides, insecticides et autres produits se répercutant sur l’orvet à cause de son alimentation.
  • Bien que rares, attaques humaines à cause de confusions avec un serpent.

La préservation de certaines zones boisées/prairies de la dégradation humaine participent à la protection de l’orvet dans plusieurs régions.

Photos de l'orvet fragile

Orvet fragile (Anguis fragilis)
Groupe d’orvets entrelacés

Couple d’orvet commun
Orvet fragile sortant sa langue à la recherche d’une proie

Vidéos de l'orvet fragile

Anecdotes sur de l'orvet fragile

Le nom orvet “fragile” provient de la fragilité de sa queue, l’autotomie se déclenchant très facilement chez cette espèce.

Crédits photo :

Références :