Phacochère commun

(Phacochoerus africanus)

Le phacochère commun (Phacochoerus africanus), aussi appelé phacochère d’Afrique, est un mammifère de taille moyenne de la famille des Suidés (porcs). On le trouve dans divers pays d’Afrique, dans les savanes et les semi-déserts. Omnivore, il se nourrit de divers végétaux ainsi que de petits invertébrés et de carcasses.

Sommaire

Taxonomie du phacochère commun

Classification

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Cétartiodactyle
  • Famille : Suidae
  • Genre : Phacochoerus
  • Espèce : africanus
  • Nom scientifique : Phacochoerus africanus

Sous-espèces / taxons

On distingue 4 différentes sous-espèces de phacochère commun.

  • Phacochoerus africanus aeliani
  • Phacochoerus africanus africanus
  • Phacochoerus africanus massaicus
  • Phacochoerus africanus sundevallii

Caractéristiques physiques du phacochère commun

Taille

  • Longueur: 90 à 150 cm
  • Garrot : 63,5 à 85 cm
  • Défenses: Femelles: 152 à 255 mm / Mâle: 255 à 635 mm

Poids

50 à 150 kg, les femelles étant en moyenne 15 à 20% plus légères que les mâles.

Morphologie et apparence

Le phacochère commun est un porc sauvage de taille moyenne, qui possède un corps assez long, des pattes plutôt courtes par rapport au corps, assez fines et terminées de sabots et une longue et large tête rectangulaire. Une crinière descend le long de la colonne vertébrale jusqu’au milieu du dos. Ses petits yeux sont ronds et noirs, ses oreilles en amande. On le reconnaît facilement par ses deux paires de défenses : les supérieures sont plus grandes que les inférieures, quant à elles plus affutées.

Leur visage est doté de 3 paires de verrues (sous-maxillaires, suborbitales et pré orbitales), composées de tissus cartilagineux. Le corps du phacochère commun est clairsemé de poils, plus longs sur la gorge et sur le dos (crinière). Ce pelage est de couleur brun foncé.

Performances physiques du phacochère commun

Vitesse

Le phacochère commun peut se déplacer à une vitesse maximale de 48 km/h.

Écologie et répartition du phacochère commun

Aire de répartition

On trouve le phacochère commun dans plusieurs pays d’Afrique.

Existant (résident)

Angola ; Bénin ; Botswana ; Burkina Faso ; Burundi ; Cameroun ; République Centrafricaine ; Tchad ; République Démocratique du Congo ; Côte d’Ivoire ; Djibouti ; Erythrée ; Eswatini ; Ethiopie ; Gabon ; Gambie ; Ghana ; Guinée ; Guinée-Bissau ; Kenya ; Liberia ; Malawi ; Mali ; Mauritanie ; Mozambique ; Namibie ; Niger ; Nigeria ; Rwanda ; Sénégal ; Sierra Leone ; Afrique du Sud ; Sud-Soudan ; Soudan ; Tanzanie ; Togo ; Ouganda ; Zambie ; Zimbabwe

Éventuellement éteint

Congo

Habitat

On trouve le phacochère commun dans les savanes tropicales ouvertes ou arbustives ainsi que dans les semi-déserts.

Régime alimentaire du phacochère commun

Type de régime

Omnivore, à la fois herbivore et insectivore.

Nourriture et proies

Le phacochère commun se nourrit principalement d’herbe qu’il broute. Il mange également des baies, des arbustes, de l’écorce, des champignons et des racines. Il complète également son alimentation d’insectes, de charognes et d’œufs.

Mode de vie du phacochère commun

Vie sociale

Les phacochères communs sont des animaux plutôt grégaires et sociables. Les femelles vivent en groupes familiaux (appelés “soundings”) comptant jusqu’à 18 membres, composés de femelles, de leurs petits et d’autres femelles plus jeunes. Les jeunes mâles vivent en petits groupes de célibataires, mais deviennent solitaires à l’âge adulte. Ces derniers rejoignent cependant les groupes de femelles lors de l’œstrus afin de se reproduire. Pour gagner un statut et la possibilité de s’accoupler, les mâles se battent entre eux, à coups de défenses sur la tête. Bien que non considérés comme territoriaux, les phacochères vivent sur un domaine vital. Ils les marquent un peu partout avec leurs excréments et une glande sébacée. Ils possèdent aussi une glande de défense, utilisée face au danger ou pour affirmer leur statut.

Comportement

Principalement diurnes, les phacochères communs passent généralement leur journée à chercher de la nourriture. Pendant les heures les plus chaudes, ils se baignent dans l’eau ou dans la boue. A l’inverse, lorsqu’il fait plus froid, ils se cachent dans des terriers (souvent des trous d’oryctérope) et/ou se blottissent les uns contre les autres. C’est notamment dans ces terriers qu’ils dorment la nuit, à l’abri des prédateurs. En journée, ils se basent sur les cris des pique-bœufs pour repérer les prédateurs.

Cri et communication

Possédant une mauvaise vue, le phacochère commun communique principalement avec ses congénères via l’ouïe et l’odorat. Pendant les combats et l’accouplement, il grogne et grince des dents. Lorsqu’un phacochère perd un combat, il s’enfuit et couine. Lors des rencontres amicales, ils frottent leurs glandes préorbitales les unes contre les autres. Pour signaler une menace, ils courent la queue dressée.

Prédateurs

Les principaux prédateurs du phacochère commun sont les lions, ainsi que les léopards et les guépards.

Longévité

L’espérance de vie du phacochère commun est de :

  • A l’état sauvage : 7 à 11 ans, bien que certaines études indiquent plutôt 15 à 18 ans.
  • En captivité : jusqu’à 21 ans.

Reproduction du phacochère commun

Type de reproduction

Vivipare

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

Le phacochère commun est sexuellement mature entre 18 et 20 mois.

Période de reproduction

La saison des amours du phacochère a lieu 4 à 5 mois après la saison des pluies.

Rituel de reproduction

A la saison des amours, les phacochères mâles se battent entre eux dans des combats ritualisés. Lors de l’œstrus, les femelles urinent régulièrement pour signaler leur fertilité.

Gestation

170 à 175 jours

Lieux de mise bas

Bien qu’annuellement grégaires, les femelles deviennent solitaires peu avant la mise bas. Elles accouchent dans un terrier, la chaleur de celui-ci étant essentiel pour la survie des petits lors de leurs premiers jours.

Nombre de petits par portée

La femelle phacochère met bas 1 à 7 porcelets (3 en moyenne).

Poids des petits

200 à 500 g à la naissance.

Sevrage

Les petits phacochères communs passent 6 à 7 semaines seuls avec leur mère dans le terrier où ils sont nés. Ils sortent ensuite avec elles, commencent à brouter au bout de quelques semaines et sont sevrés vers 21 semaines environ. Ils restent cependant jusqu’à environ 2 ans avec leur mère. A la maturité, les mâles quittent leur groupes natal, tandis que les femelles peuvent souvent rester (ou bien partir et y revenir un peu plus tard au cours de leur vie).

Menaces et conservation du phacochère commun

Danger d'extinction (Statut UICN)

Le phacochère commun est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Population

Le nombre de phacochères communs sauvages est actuellement inconnu, mais on sait qu’il était d’environ 250 000 individus en 1999. Leur population mondiale est actuellement en baisse.

Menaces

Les menaces pesant sur le phacochère commun sont :

  • Sécheresse à cause du réchauffement climatique.
  • Perte et morcellement de son habitat à cause de l’urbanisation.
  • Chasse et braconnage.

Dans la majeure partie de l’habitat du phacochère commun, des mesures ont été prises pour protéger les points d’eau.

Photos du phacochère commun

Phacochère commun (Phacochoerus africanus)
Mère phacochère allaitant ses petits

Groupe de phacochères communs se désaltérant dans un point d’eau
Phacochère commun broutant

Vidéos du phacochère commun

Anecdotes sur le phacochère commun

Le phacochère commun est très important pour son écosystème, leurs parasites étant une source de nourriture pour les pique-bœufs (qui en échange les en débarrassent et signalent la présence de prédateurs) et leurs déjections favorisant le développement des sols.

Crédits photo :

Références :