Tarente de Maurétanie

(Tarentola mauritanica)

La tarente de Maurétanie (Tarentola mauritanica), aussi appelée tarente commune, tarente du midi ou drago, est un lézard d’assez petite taille de la famille des Phyllodactylidés. On le trouve dans certaines zones broussailleuses ou rocheuses de climat méditerranéen, en Europe, Afrique du Nord et Amérique du Sud (introduction). Carnivore, il se nourrit surtout d’insectes et d’autres petits animaux.

Sommaire

Taxonomie de la tarente de Maurétanie

Classification

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Reptile lépidosaurien
  • Ordre : Squamate lacertilia
  • Famille : Phillodactylidae
  • Genre : Tarentola
  • Espèce : mauritanica
  • Nom scientifique : Tarentola mauritanica

Sous-espèces / taxons

Selon The Reptile Database, on distingue 3 différentes sous-espèces de tarente de Maurétanie :

  • Tarentola mauritanica juliae
  • Tarentola mauritanica mauritanica
  • Tarentola mauritanica pallida

Caractéristiques physiques de la tarente de Maurétanie

Taille

15 cm de long en moyenne, avec une queue longue (incluse).

Poids

25 à 110 g environ.

Morphologie et apparence

La tarente de Maurétanie est un assez petit lézard, qui possède un corps assez élancé, une queue relativement longue conique et une tête triangulaire arrondie assez collée au corps. Ses membres sont de taille moyenne, ses pattes composées de 5 doigts recouverts de setae (lamelles adhésives). Elles lui permettent de se déplacer à 90 voire 180 degrés sur des surfaces plus ou moins lisses. On le distingue facilement des autres espèces par sa pupille verticale.

Les mâles sont en moyenne un peu plus gros que les femelles et possèdent un léger renflement au niveau de la queue. Sa peau est recouverte de petites excroissances et protubérances, lui donnant un aspect rugueux. Il est de couleur gris à sable beige, avec quelques petites variations claires ou foncées tout le long du corps.

Écologie et répartition de la tarente de Maurétanie

Aire de répartition

La tarente de Maurétanie vit dans plusieurs pays d’Europe de l’Ouest ainsi que d’Afrique du Nord. Il a également été introduit dans quelques pays d’Amérique du Sud.

Présent (résident)

Algérie ; Croatie ; Égypte ; Espagne (Territoires Espagnols d’Afrique du Nord, Espagne continentale) ; France (Corse, France continentale) ; Grèce (îles de la mer Égée orientale, Crète, Grèce continentale) ; Italie (Sicile, Sardaigne, Italie continentale) ; Libye ; Maroc ; Portugal (Portugal continental) ; Slovénie ; Tunisie ; Sahara occidental

Présence incertaine

Monaco

Présent par introduction

Argentine (Buenos Aires) ; Portugal (Madère) ; Espagne (Canaries, Baléares) ; Etats-Unis (Californie) ; Uruguay

Habitat

On trouve la tarente de Maurétanie dans les broussailles clairsemées de climat méditerranéens, les zones rocailleuses et les semi-déserts rocheux. On l’observe également proche des habitations.

Régime alimentaire de la tarente de Maurétanie

Type de régime

Carnivore, principalement insectivore.

Nourriture et proies

La tarente de Maurétanie se nourrit principalement d’insectes et d’invertébrés en tout genre (sauterelles, araignées, blattes, mille-pattes), surtout nocturnes (moustiques, papillons de nuit). Elle mange également des larves, ainsi que des petits invertébrés (jeunes lézards).

Mode de vie de la tarente de Maurétanie

Vie sociale

Comme la plupart des lézards, la tarente de Maurétanie est un animal solitaire, qui côtoie uniquement les individus du sexe opposé pour la reproduction. Les mâles sont généralement assez territoriaux. Ne se tolérant pas, ils peuvent se battre avec un congénère en cas d’intrusion ou pour courtiser une femelle.

Comportement

La tarente de Maurétanie est principalement active de nuit (nocturne), parfois aussi en fin d’après-midi ou au petit matin (crépusculaire). Elle passe le plus clair de son temps à rechercher de la nourriture (généralement à l’affût), souvent proche des lumières artificielles où la concentration d’insectes est importante.

Très vif, ce gecko peut courir et sauter rapidement sur tout type de surface. En journée, il se cache à l’ombre en cas d’extrême chaleur mais aime aussi se prélasser au soleil pour se réchauffer. En Europe, il hiverne de novembre à mars dans un refuge, généralement une crevasse ou autre fissure rocheuse.

Prédateurs

Les principaux prédateurs de la tarente de Maurétanie sont les rapaces nocturnes, certaines couleuvres ainsi que quelques mammifères carnivores, notamment le chat domestique. En cas de danger, elle possède la capacité d’autotomie, détachant sa queue pour s’enfuir. Celle-ci repousse, mais plus courte et d’une peau plus lisse.

Longévité

L’espérance de vie de la tarente de Maurétanie est d’environ 8 ans à l’état sauvage, parfois un peu moins. Elle peut vivre en moyenne plus longtemps en captivité.

Reproduction de la tarente de Maurétanie

Type de reproduction

Ovipare

Habitudes reproductives

Polygame

Maturité sexuelle

La tarente de Maurétanie est sexuellement mature vers 1 an.

Période de reproduction

La saison des amours de la tarente de Maurétanie se situe au printemps, au sortir de l’hivernation.

Parade nuptiale et accouplement

Pour une femelle, deux mâles peuvent se battre. Le vainqueur s’accouple avec elle, et lui mord le ventre pendant l’accouplement pour la stimuler.

Lieux de ponte

La femelle pond généralement à même le sol, parfois sous terre ou sous tout type de matériaux (feuille, tige, écorce) ou dans une anfractuosité, vers avril juin.

Nombre d’œufs par ponte

2 œufs par ponte en général, quasi sphériques et de couleur ovale. On compte jusqu’à 4 pontes sur une même année, espacées de quelques semaines.

Durée d’incubation

30 jours en moyenne.

Apparence des petits

A l’éclosion, les petits mesurent 3 à 5 cm et ressemblent aux adultes. Ils sont directement indépendants, mais ne commencent à se nourrir qu’à quelques jours (après leur première mue).

Menaces et conservation de la tarente de Maurétanie

Danger d'extinction (Statut UICN)

La tarente de Maurétanie est une Préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Population

Le nombre de tarentes de Maurétanie vivant en liberté est actuellement inconnu. Leur population mondiale est actuellement stable.

Menaces

Les menaces pesant sur la tarente de Maurétanie sont :

  • Chasse illégal et braconnage pour être élevé comme animal de compagnie.
  • Introduction de prédateur potentiel (chat domestique) dans certaines parties de son habitat naturel.

Photos de la tarente de Maurétanie

Tarente de Maurétanie chassant des insectes avec sa langue

Tarente de Maurétanie grimpant sur une roche
Tarente de Maurétanie (Tarentola mauritanicus)

Crédits photo :

Références :