Gorille de l’Est

Le gorille de l’Est, plus souvent appelé gorille, est un grand mammifère de l’ordre des primates (ordre regroupant les singes) appartenant à la famille des hominidés. Il est la plus grande espèce de gorille et de singe du monde. On le trouve uniquement en Afrique, dans les jungles et les forêts de montagne, où il se nourrit principalement de divers végétaux. Génétiquement très proche de l’Homme, ce grand singe est un animal particulièrement intelligent.

Malheureusement, le gorille de l’Est a grandement souffert et souffre encore des nombreuses menaces pesant sur son habitat (chasse, déforestation, maladies). Il est au bord de l’extinction, et ne se trouve plus que dans des zones protégées, ayant disparu du reste de son aire de répartition. L’une des 2 sous-espèces fait d’ailleurs partie des 25 espèces de primates les plus menacées au monde.

 

Classification scientifique du gorille de l’Est

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Primate
  • Famille : Hominidé
  • Genre : Gorilla
  • Espèce : beringei
  • Nom scientifique : Gorilla beringei

 

Sous-espèces de gorilles de l’Est

On distingue 2 sous-espèces de gorilles de l’Est, qui sont les suivantes :

  • Le gorille des montagnes (Gorilla beringei beringei)
  • Le gorille des plaines de l’Est ou gorille de Grauer (Gorilla beringei graueri)

Le gorille des plaines de l’Ouest (Gorilla gorilla gorilla) et le gorille de la rivière Cross (Gorilla gorilla diehli) font quant à eux partie de l’espèce de gorille de l’Ouest (Gorilla gorilla).

 

Caractéristiques physiques du gorille de l’Est

Taille

  • Femelle : 1,5 m environ
  • Mâle : 1,7 à 1,85 m (record : 1,95 m)

Poids

  • Femelles : 85 à 115 kg en moyenne
  • Mâles : entre 160 et 300 kg en moyenne
Gorille des montagnes (Gorilla beringei beringei)

Morphologie et apparence

Le gorille de l’Est est un grand singe trapu, qui possède une forte musculature et un allure massive. En effet, il possède un dos arqué et des épaules très larges, des bras très longs et des jambes plus courtes tous deux très puissants. Comme les autres grands singes, il ne possède pas de queue et ses mains et ses pieds sont larges et préhensiles (dotés d’un pouce opposable). Sa poitrine est imposante et large, et l’arrière de sa tête est munie d’une grosse bosse (plus marqué chez le gorille des plaines que chez le gorille des montagnes). Ses oreilles et ses yeux noirs sont petits, tandis que ses narines sont larges et sa gueule proéminente.

Gorille des plaines de l’Est (Gorilla beringei graueri)

Le pelage du gorille de l’Ouest est assez long et épais chez la sous-espèce des montagnes, plus court chez celui des plaines. Il varie du gris foncé au noir. Comme le gorille de l’Ouest, les grands mâles dominants possèdent un dos argenté (qui leur vaut leur surnom éponyme). Seule différence : le dos argenté du gorille de l’Est n’est qu’une selle argentée au milieu du dos, et non une coloration s’étendant jusqu’aux pieds comme pour le gorille de l’Ouest. Contrairement à ce dernier d’ailleurs, il ne possède aucun reflet roux sur le crâne.

 

Habitat du gorille de l’Est

Régions

Afrique : Sud-Ouest de l’Ouganda, Rwanda et Est de la République démocratique du Congo, uniquement dans des parcs protégés

Biotope

Les gorilles de l’Est vivent essentiellement dans les forêts tropicales humides et les forêts de montagne. On trouve les gorilles de montagne de 1500 à 4000 m d’altitude, tandis que les gorilles des plaines de l’Est vivent à une altitude comprise entre 500 et 2800 mètres.

Évolution de son habitat

Entre le défrichement, la chasse et la guerre civile, l’habitat du gorille de l’Est a drastiquement diminué depuis plusieurs années et continue de rétrécir. On ne le trouve d’ailleurs plus que dans des parcs nationaux protégés, le parc national des Virunga (RD Congo), le parc national des volcans (Rwanda) et le parc national des gorilles de Mgahinga.

 

Régime alimentaire du gorille de l’Est

Type de régime

Essentiellement végétarien, mais également insectivore

Nourriture et proies favorites

Comme la plupart des autres grands singes, le gorille de l’Est se nourrit essentiellement de divers végétaux. Les gorilles des montagnes mange cependant très peu de fruits (car peu présents sur leur aire de répartition) et se concentrent majoritairement sur les feuilles, les tiges et jeunes pousses. Les gorilles des plaines de l’Est mangent quant à eux des fruits en plus, ainsi que des fourmis.

Animal très imposant mais mangeant des aliments peu nutritifs, les gorilles des montagnes mangent entre 25 et 38 kg de nourriture par jour.

 

Mode de vie et comportement du gorille de l’Est

Vie sociale

Les gorilles de l’Est sont des animaux très sociables et grégaires. En effet, ces grands singes vivent en groupes familiaux polygames comportant 5 à 35 individus (en moyenne 10-15). Le groupe est principalement composé de femelles et de leurs petits, ainsi que d’un mâle dominant appelé dos argenté. Celui-ci a pour rôle de protéger le groupe des dangers extérieurs. Le groupe peut également contenir d’autres mâles, non dominants.

Lorsque le dos argenté meurt, le plus fort des mâles du groupe prend sa place de protecteur. Il arrive également que suite à la mort du chef, le groupe se sépare et les femelles partent chacune former un autre groupe avec d’autres femelles et mâles.

La cohésion entre les membres du groupe est une chose essentielle pour survivre. En effet, ils se regroupent tous la nuit pour se protéger des prédateurs. Les réels liens qui se créent dans le groupe sont pour autant majoritairement familiaux. En effet, les femelles n’interagissent que peu entre elles si elles ne sont pas de la même famille. Ces relations sont encore plus inexistantes entre les différents mâles d’un groupe mixte.

Il existe également des groupes composés uniquement de mâles célibataires. Les individus sont donc plus soudés, et tentent parfois de renverser la hiérarchie d’un groupe en tentant de vaincre le dos argenté pour prendre sa place. Les succès sont rares, et le seul moyen pour eux de rencontrer des femelles est en réalité de créer un nouveau groupe après la cassure d’un ancien.

Pour ce qui est de l’éducation des petits, seule la mère s’en occupe réellement (le père ne fait que les protéger), et leur apprend les diverses choses à savoir pendant les premières années de leur vie. Si le petit est une femelle, elle restera le plus souvent dans le groupe de sa mère une fois mature. Si c’est un mâle, il aura le choix de rester dans le groupe en tant que mâle soumis, mais sera la plupart du temps chassé et devra fonder ou rejoindre un autre groupe.

Comportement

Les gorilles de l’Est sont des primates principalement diurnes, qui passent la plupart de la journée à se nourrir et se reposer. On distingue 2 modes de vie différents selon la sous-espèce, qu’il est important de dissocier.

Les gorilles des plaines de l’Est possèdent un comportement très similaire à celui des gorilles de l’Ouest. Ce sont des animaux grandement arboricoles, qui trouvent leur nourriture et construisent (la plupart du temps) leurs nids dans les arbres pour s’abriter la nuit.

A l’inverse, les gorilles de montagnes vivent principalement au sol, marchant à 4 pattes en prenant appui sur leurs poings. Ils construisent donc leurs nids au sol, à l’aide de feuilles chaque soir avant de dormir.

Comme les gorilles de l’Ouest, ils communiquent avec des cris et toute une sorte de langage des signes bien particulier. Une grande partie de ce langage est d’ailleurs centré sur l’intimidation, technique à laquelle ont recours les dos argentés, consistant en des battements de poitrines et des charges.

Ces animaux sont cependant assez calmes. En effet, ils ne s’attaquent pratiquement jamais à l’homme : il est même possible de s’en approcher au cours de safaris dans les réserves. Attention cependant : les gorilles approchables sont habitués à l’Homme, et il serait donc plus dangereux et compliqué d’en approcher ailleurs.

Cri et vocalisations

Les gorilles de l’Est utilisent diverses vocalises, notamment un cri nommé “hooting” qui porte sur de longues distances. On dit généralement qu’il grogne, gronde, rugit et grommelle.

Prédateurs

De par son imposante taille, le gorille de l’Est ne possède aucun prédateur naturel (à part l’Homme).

Longévité

L’espérance de vie du gorille de l’Est est de 40 à 50 ans à l’état sauvage.

 

Reproduction du gorille de l’Est

Sevrage

Le jeune gorille est entièrement sevré et indépendant de sa mère à l’âge de 3-4 ans.

Maturité sexuelle

  • Femelles : 10 ans environ
  • Mâles : 15 ans environ

Portée

1 seul petit singe, parfois 2 jumeaux bien que très rare, tous les 4 à 8 ans

Gestation

8 mois et demi environ

Poids des petits singes

Environ 2,5 kg à la naissance

 

Menaces et conservation du gorille de l’Est

Danger d’extinction

Le gorille de l’Est est classé en danger critique (EN) selon le statut de conservation l’UICN depuis 2016.

Pour plus de précision :

  • Le gorille des montagnes est une espèce en danger (EN) d’extinction
  • Le gorille des plaines de l’Est est une espèce en danger critique (CR) d’extinction, qui figure sur la liste rouge des 25 primates les plus menacés du monde

Menaces

Diverses menaces pèsent sur le gorille de l’Est, à cause notamment de l’activité humaine. Ses menaces principales sont les suivantes :

  • Dégradation de son habitat à cause du défrichement, de la déforestation, de l’urbanisation et du réchauffement climatique
  • Braconnage et chasse qui ont considérablement participé à la réduction de leurs populations
  • Guerres civiles dans nombreux pays, qui ont participé au grand déclin des populations
  • Virus et autres maladies que les gorilles de l’Est contractent à cause de l’Homme, qu’il côtoie de plus en plus dans les parcs protégés

Le taux de natalité très faible et le cycle de vie très lent du gorille participent grandement à la disparition rapide de l’espèce.

Le gorille de l’Est est maintenant un animal entièrement protégé, ce qui permet notamment à l’espèce de gorille des montagnes de voir ses populations augmenter depuis quelque années. Il reste cependant encore aujourd’hui un animal très vulnérable que nous nous devons de protéger.

La population de gorilles des plaines de l’Est est quant à elle toujours en grand déclin.

Taille de la population

On compte environ 5 100 gorilles de l’Ouest vivant à l’état sauvage :

  • Population de gorille des montagnes : environ 1 100 individus en 2018, contre 880 en 2010 et 680 en 2008
  • Population de gorille des plaines de l’Est : environ 4000 individus, (il a perdu près de 77% de sa population depuis les années 1990)