Grand requin blanc

Le grand requin blanc, ou requin blanc, est un grand poisson carnivore appartenant à la famille des lamnidés. Considéré comme l’un des plus grands prédateurs des océans, cet animal a longtemps inspiré la cruauté et le danger des océans. Vivant dans tous les océans et mers tempérés du globe, ce grand squale se nourrit de toute sorte d’animaux qu’il trouve proche des côtes ou en pleine mer.

Malheureusement, les nombreux dangers qui planent sur les mers et océans (acidification, pollution, réchauffement et surpêche) font de cette espèce un animal menacé d’extinction. Il figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique du grand requin blanc

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Chondrichthyens Elasmobranchii
  • Ordre : Lamniforme
  • Famille : Lamnidé
  • Genre : Carcharodon
  • Espèce : carcharias
  • Nom scientifique : Carcharodon carcharias

 

Caractéristiques physiques du grand requin blanc

Taille

4 à 6 mètres de long, les femelles sont généralement plus grandes que les mâles.

Poids

  • Femelles : 1000 à 1900 kg
  • Mâles : 600 à 1 200 kg

Taille et nombre de dents

Le grand requin blanc possède 300 à 400 dents par mâchoire, disposées en 5 à 7 rangées. Elles mesurent entre 5 et 7 cm.

Morphologie et apparence

Le requin blanc est un grand requin au corps massif et fusiforme. Il possède une grande mâchoire composée de dents tranchantes, de forme triangulaire, disposées en 4 à 6 rangées. Il a un museau conique et allongé, ainsi que de grands yeux noirs. Ces nageoires pectorales sont en forme de faux et sont extrêmement développés, tandis que sa nageoire dorsale est très grande et pointue et sa nageoire caudale (queue) puissante et large.

La partie supérieure du corps du grand requin blanc est grise foncée, tandis que la partie inférieure (son ventre) et blanche. Cet excellent camouflage lui permet de se confondre avec le fond vu du dessus et avec la lumière du ciel vu du dessous.

Performances physiques du grand requin blanc

Vitesse

Le requin blanc peut nager jusqu’à 56 km/h maximum sur de courtes distances.

 

Habitat du grand requin blanc

Régions

Le requin blanc vit dans tous les océans et mers tempérés du globe.

Biotope

Le requin blanc se trouve entre la surface de l’eau et à 100 mètres de profondeur : c’est une espèce pélagique. De plus, on le trouve à proximité des côtes.

Évolution de son habitat

La pollution, l’acidification et le réchauffement des océans menacent grandement le grand requin blanc. Il est également menacé directement et indirectement par la surpêche, qui décime ses populations et réduit également peu à peu le nombre de proies.

 

Régime alimentaire du grand requin blanc

Type de régime

Carnivore et piscivore

Nourriture

Le requin blanc se nourrit des nombreux animaux qu’il trouve dans l’eau.

Proche des côtes, il se nourrit principalement de phoques et d’otaries lorsque celles-ci sont en train de nager ou proche de l’eau. En haute mer, le grand requin blanc se nourrit également de mammifères marins comme les dauphins ou les baleines ainsi que de tortues marines.

Il complète son alimentations avec d’autres animaux marins, principalement des poissons divers (thons, raies, …), notamment de requins plus petits.

 

Mode de vie et comportement du grand requin blanc

Vie sociale

On sait assez peu de chose sur la vie sociale du grand requin blanc. On sait que c’est un animal le plus souvent solitaire, bien qu’ils soient observés en groupes hiérarchisés selon la taille et le sexe (les femelles dominent les mâles) dans certaines régions du globe. Malgré cela, les affrontements entre deux requins sont rares et ils chassent toujours seuls.

Les scientifiques pensent que mâles et femelles se retrouvent pour la reproduction devant des grosses carcasses (de baleines, par exemple).

Comportement

Animal nocturne crépusculaire, le requin blanc vit et chasse essentiellement la nuit, à l’aube et au crépuscule. Il se repose généralement la journée, mais ne s’arrête jamais de nager. En effet, le requin blanc doit, pour survivre, nager en permanence pour apporter l’oxygène nécessaire à son organisme.

Les requins blancs sont des poissons particulièrement intelligents. En effet, ils sont les seuls requins à utiliser “l’espionnage“. Cette technique consiste à régulièrement sortir la tête de l’eau pour mieux localiser ses proies, leur odeur se dissipant mieux dans l’air que dans l’eau. Il a également été observé que les requins blancs sont très curieux, et font preuve d’une sociabilité importante si ils en ont besoin.

Prédateurs

Étant un super prédateur, le grand requin blanc adulte ne possède pas de réel prédateurs. Seul les orques peuvent être dangereuses pour lui lorsque celles-ci chassent à plusieurs.

Les petits sont quant à eux vulnérables face aux requins plus grands.

Technique de chasse

La chasse du requin blanc consiste à nager en profondeur dans l’océan jusqu’au moment où il aperçoit une proie à la surface de l’eau. Il va ainsi remonter à la surface à plus de 35 km/h afin de la capturer. De par sa vitesse, il bondit hors de l’eau.

Longévité

À l’état sauvage, l’espérance du requin blanc est de 50 à 70 ans.

 

Reproduction du grand requin blanc

Mode de reproduction

Ovovivipare

Maturité sexuelle

  • Femelles : 10 à 15 ans
  • Mâles : 20 à 25 ans

Gestation

12 à 18 mois

Nombre de petits

La femelle met au monde jusqu’à 14 petits, bien que ce chiffre soit très élevé et rare.

Taille et poids des petits

À la naissance, les petits requins blancs mesurent entre 1 et 1,60 mètres.

Période de reproduction

La saison des amours a lieu au printemps.

 

Menaces et conservation du grand requin blanc

Danger d’extinction

Le requin blanc est Vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Diverses menaces planent sur le requin blanc, notamment des menaces provenant de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Chasse et pêche intensive (pour son aileron, sa chair et ses dents) qui déciment peu à peu la population mondiale de requin blanc
  • Pollution, acidification et réchauffement des océans et des mers
  • Raréfaction de ses proies à cause de la surpêche

Populations

NC