Hyène tachetée

La hyène tachetée est un mammifère carnivore appartenant à la famille des hyénidés (les hyènes). Bien que considéré comme un charognard voleur, la hyène tachetée est avant tout un chasseur hors pair, qui se nourrit d’animaux de toute taille qu’elle trouve dans son habitat naturel. On peut en observer dans diverses savanes, montagnes et forêts ouvertes d’Afrique. Animaux extrêmement intelligents, les hyènes ont un mode de vie de groupe unique et fascinant.

Comme bon nombre d’animaux d’Afrique, la hyène tachetée a disparu de bon nombre de régions en Afrique à cause de l’urbanisation et du réchauffement climatique. Aujourd’hui, elle est menacée d’extinction dans certaines régions et figure sur la liste rouge des espèces menacées. Elle n’est cependant pas en voie de disparition à l’échelle mondiale.

 

Classification scientifique de la hyène tachetée

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore féliforme
  • Famille : Hyénidé
  • Genre : Crocuta
  • Espèce : crocuta
  • Nom scientifique : Crocuta crocuta

 

Sous-espèces de hyènes tachetées

De par l’incroyable diversité de caractéristiques physiques distingués, la classification de la hyène tachetée est compliquée et aucune sous-espèce n’est officiellement reconnue.

 

Caractéristiques physiques de la hyène tachetée

Taille

  • Longueur : entre 95 cm et 1,66 m
  • Garrot : entre 70 cm et 92 cm

Les mâles sont en moyenne légèrement plus petits que les femelles (à quelque centimètres près).

Taille de la queue

Entre 30 et 35 cm

Poids

  • Femelles : 45 à 69 kg
  • Mâles : 40 à 67 kg

Caractéristiques du corps

La hyène tachetée est un mammifère d’assez grande taille possédant une morphologie proche de celle du chien (bien qu’étant génétiquement plus proche des félins). Elle possède un corps assez massif, un dos oblique (ses épaules sont plus hautes que son postérieur), une queue touffue, des pattes fortes et un cou assez long et épais. Sa tête est plate, son museau large et long et ses petites oreilles arrondies. La mâchoire de la hyène tachetée est large et puissante, et est munie de grands crocs acérés.

Cet animal possède une particularité étonnante : les femelles sont elles aussi dotées d’un appareil génital externe, possédant un pseudo pénis (qui est en réalité le clitoris).

Son pelage est assez crépu et épais. La couleur de sa robe varie du sable beige au brun, avec de grandes taches brunes foncées noires. Sa queue est entièrement noire.

 

Performances physiques de la hyène tachetée

Vitesse de pointe

La hyène tachetée peut faire des pointes de 60 km/h.

 

Habitat de la hyène tachetée

Régions

Afrique (sud du Sahara) : principalement Tchad, République centrafricaine, Sud-Soudan, Ethiopie, Kenya, Tanzanie, Botswana, Angola, Namibie et Afrique du Sud, mais aussi Djibouti, Gambie, Bénin, Burkina Faso, Ghana, Côte d’Ivoire, Malawi, Nigéria, Sénégal, République du Congo, Zambie et Zimbabwe

Biotope

La hyène tachetée vit essentiellement dans les savanes, les forêts ouvertes, les forêts sèches et les forêts de montagne. On les trouve également dans les régions semi-désertiques, mais pas dans les déserts extrêmes et les montagnes trop hautes. On les trouve en effet jusqu’à 4100 mètres d’altitude.

Évolution de son habitat

Divers habitats de la hyène tachetée sont menacés et disparaissent peu à peu, notamment les savanes et les forêts qui souffrent du réchauffement climatique et de l’urbanisation. Elle a d’ailleurs disparu de nombreuses régions qu’elle peuplait autrefois.

 

Régime alimentaire de la hyène tachetée

Type de régime

Exclusivement carnivore

Nourriture et proies favorites

Bien qu’elle possède une réputation de charognard et de voleuse, la hyène tachetée chasse en réalité plus de 70% de ses proies. Pour subvenir à ses besoins, la hyène doit manger environ 4 kg de viande chaque jour. Pour cela, elle possède donc un régime très varié, qui diffère selon les régions : elle se nourrit de presque tous les animaux d’Afrique.

Elle chasse principalement les herbivores africains de diverses tailles comme les zèbres, les phacochères, les antilopes (notamment des gazelles) ou les buffles. Il lui arrive également de s’attaquer aux petits des plus gros animaux de savanes comme les jeunes hippopotames, rhinocéros noirs, éléphants et même girafes. La hyène complète son régime avec divers mammifères plus petits (lièvres, rats), poissons, reptiles (allant du python aux tortues) et d’oiseaux comme les autruches.

Elle se nourrit également de charognes et de carcasses, qu’elle vole à certains autres prédateurs grâce à leur supériorité numérique.

 

Mode de vie et comportement du lycaon

Vie sociale

Les hyènes sont des animaux très sociaux, et vivent toujours en groupe pouvant compter jusqu’à 130 individus. Ils passent cependant la majorité de leur temps seuls ou en sous-groupes plus petits (notamment pour chasser et se reproduire). Ils ne se retrouvent tous que dans la tanière commune, qu’ils volent généralement à d’autres animaux (oryctérope, phacochère).

Chaque groupe (appelé clan) est régi par une hiérarchie et une organisation complexe unique et fascinante. En effet, le noyau comporte différents groupes familiaux, composés de femelles adultes et de leurs petits, qui possèdent un statut stable. Par exemple, les petits de la matriarche sont élevés pour devenir à leur tour les dirigeants du clans (népotisme).

Ce phénomène est unique, car tous les autres animaux établissent une hiérarchie selon la taille et la force, tandis que les hyènes se basent sur les relations et la génétique. Plus un individu est digne de confiance et sociable, plus il aura également de chance de monter en grade.

Bien que les révoltes soient rares, cela peut arriver :

Le reste du groupe est composé de plusieurs mâles clandestins.

En effet, une fois les mâles arrivés à un certain âge (environ 3 ans et demi), ils sont chassés du groupe qui les a vu naître et doivent en rejoindre un nouveau. Ils y entrent en tant que mâle soumis, et tenteront d’améliorer leur statut et monter dans la hiérarchie de leur nouveau clan. Les femelles grandissent quand à elles dans le même clan toute leur vie et héritent du statut de leur mère.

Pour ce qui est de la reproduction, les mâles essaient de se reproduire avec les femelles les plus haut placés possibles pour monter en grade. La mère élève seule ses petits, cachés dans la tanière, et les présente au groupe une fois assez âgés. Malgré l’absence du père dans l’éducation, les petits savent le reconnaître, et sont d’ailleurs plus doux à son égard qu’à celui d’autres membres du clan.

Comportement et capacités cognitives

Les hyènes tachetées sont des animaux principalement nocturnes, qui chassent généralement la nuit. Ce sont des animaux principalement grégaires, qui ne quittent que rarement leur territoire. Il arrive cependant que certaines s’aventurent sur le territoire d’un autre clan en cas de pénuries de nourriture.

En effet, le territoire des clans est délimité et marqué par des marquages olfactifs et vocaux ainsi que des patrouilles de vérification.

Les hyènes tachetées sont probablement les grands carnivores les plus intelligents d’Afrique. En effet, leur cerveau sur développé leur permet d’être aussi intelligents que certains primates, notamment sur l’aspect relationnel et émotionnel.

En effet, leur cohésion et travail d’équipe serait selon certaines études le meilleur de tous le règne animal, meilleur même que le chimpanzé ! Ils savent par exemple reconnaître les membres de leur famille (même éloignés) qu’ils n’ont jamais rencontrés, travailler en équipe pour récupérer plus de nourriture et leurrer leurs congénères ou leurs proies pour gagner en confort et en sécurité (faux cris de détresse ou d’appel à l’aide).

Cri

La hyène tachetée possède une grande variété de vocalisations aux significations diverses. Ses cris les plus connus sont des ricanements et des hurlements, qui sont un véritable emblème de l’Afrique. Certaines vocalises sont audibles à plusieurs kilomètres, et son un très bon moyen de marquer leur territoire et manifester leur présence.

Hyène qui fait ses vocalisations et qui cri : elle ricane, grogne, hurle et rit

Leurs cris ont également diverses autres fonctions, comme témoigner d’une soumission, du désir de rassemblement, de séduction et de recherche de partenaires ou encore d’organisation (préparation à la chasse)

Prédateurs

Vivant pratiquement toujours en groupe, les hyènes adultes ne possèdent pas de réel prédateurs. Il leur arrive cependant de se faire tuer par des lions, des léopards, un autre groupe de hyènes ou une meute de lycaons.

Territoire

Entre 40 et 1000 km2 selon la région, la taille du groupe et le nombre de proies disponibles.

Technique de chasse

Pour se nourrir de petits animaux, la hyène tachetée seule tue simplement sa proie d’un coups de crocs. Attaquer des proies plus grandes en revanche requière une stratégie de groupe. Tout d’abord, elles repèrent leur proie à l’aide de leur très bonne vision, de leur odorat et de leur ouïe. Lorsqu’elles ont repérés leur cible (souvent un membre jeune, âgé ou blessé), la tactique varie selon l’animal.

Si les animaux vivent suffisamment espacés, elles poursuivront ensemble leur proie pendant plusieurs minutes à une vitesse de près de 60 km/h. Si en revanche la cible vit en groupe serré (zèbres), elles suivront le groupe à une cadence moins soutenue (15-30 km/h) et tenteront d’isoler la cible. Une fois attrapée, elle la dévorent vivante ou la tuent d’une morsure à la gorge si elle se débat trop.

Autre technique de “chasse” très connue : les hyènes attaquent en groupe les prédateurs venant de tuer un animal (guépard, léopard, lion, python) pour leur voler leur butin.

Longévité

L’espérance de vie de la hyène tachetée est de :

  • A l’état sauvage : 19 ans en moyenne
  • En captivité : 12 ans en moyenne, parfois bien plus (maximum 25 ans)

 

Reproduction de la hyène tachetée

Maturité sexuelle

  • Femelles : 3,5 à 4 ans
  • Mâles : 3 ans environ

Portée

1 à 3 petits en moyenne (généralement 2), qui possèdent la particularité de naître les yeux ouverts.

Gestation

110 jours en moyenne

Poids des petits

Environ 1,5 kg à la naissance

Sevrage

Environ 12 mois d’allaitement (très long).

Période de reproduction

Les hyènes tachetées ne possèdent pas de réelle saison des amours : elles peuvent se reproduire toute l’année. On observe cependant des pics au cours de la saison des pluies.

 

Menaces et conservation de la hyène tachetée

Danger d’extinction

La hyène tachetée est une préoccupation mineure (LC) selon le statut de conservation de l’UICN.

Menaces

Diverses menaces pèsent sur la hyène tachetée, qui sont principalement liées à l’activité humaine. Elles sont principalement les suivantes :

  • Destruction de son habitat à travers l’urbanisation et le réchauffement climatique
  • Chasse pour le commerce des parties du corps de la hyène, qui possèdent des propriétés médicinales

Taille de la population

On recense 27 000 à 47 000 hyènes tachetées vivant à l’état sauvage.