Loup gris

Le loup gris, aussi appelé loup commun ou même loup, est un mammifère appartenant à la famille des canidés. Prédateur le plus répandu sur le globe, le loup gris se trouve en effet pratiquement partout en Eurasie et en Amérique du Nord, dans des habitats divers allant des forêts boréales aux déserts arides. Ce grand canidé se nourrit de toute sorte d’animaux qu’il trouve dans son aire de répartition, grâce notamment à l’incroyable cohésion qui existe entre les différents membres d’un groupe. En effet, le loup gris est particulièrement connu pour sa sociabilité, vivant pratiquement toujours en meute.

Bien qu’il ne soit pas menacé à l’échelle mondiale, le loup gris est en danger et protégé dans de nombreux pays, victime de la chasse et de l’étiquette d’animal tueur qu’il porte depuis des millénaires. Certaines sous-espèces sont d’ailleurs en grand danger de disparition.

 

Classification scientifique du loup gris

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Canidé
  • Genre : Canis
  • Espèce : lupus
  • Nom scientifique : Canis lupus

 

Sous-espèces de loups gris

Le loup gris possède de nombreuses sous-espèces, parfois assez éloignée morphologiquement du loup gris d’origine. Selon les classifications, on distingue un nombre variable de sous-espèce, généralement au nombre de :

Les sous-espèces d’Amérique du Nord :

  • Loup du Canada (Canis lupus occidentalis)
  • Loup des Grandes Plaines (Canis lupus nubilus)
  • Loup arctique (Canis lupus arctos)
  • Loup du Mexique (Canis lupus baileyi)

Les sous-espèces d’Eurasie :

  • Loup eurasien ou loup gris commun (Canis lupus lupus), espèce la plus détaillée ici
  • Loup de Sibérie (Canis lupus albus)
  • Loup de Russie (Canis lupus communis)
  • Loup d’Arabie (Canis lupus arabs)
  • Loup des Steppes (Canis lupus campestris)
  • Loup d’Hokkaido (Canis lupus hattai)
  • Loup de Honshu (Canis lupus hodophilax)
  • Loup ibérique (Canis lupus signatus)

Les sous-espèces domestiques /semi-sauvages :

  • Chien (Canis lupus familiaris)
  • Dingo (Canis lupus dingo)
  • Chien chanteur de Nouvelle-Guinée (Canis lupus halstromi)

2 autres animaux anciennement considérés comme des sous-espèces du loup gris sont maintenant classifié autrement :

  • Loup d’Egypte, anciennement Canis lupus lupaster maintenant considéré comme une sous-espèce du chacal doré ou loup doré (Canis anthus lupaster)
  • Loup des Indes, anciennement Canis lupus pallipes, récemment considéré comme une espèce en tant que tel : Canis indica
  • Loup Mongole, anciennement Canis lupus chanco, récemment considéré comme une espèce en tant que tel : Canis himalayensis

 

Caractéristiques physiques du loup gris

Taille

  • Longueur : mâles : 1,65 m / femelles : 1,59 m
  • Garrot : entre 66 et 85 cm
  • Queue : 29 à 50 cm

Poids

  • Femelle : 16 à 50 kg (record légèreté : 12 kg)
  • Mâle : 20 à 70 kg (record lourdeur : 70 kg)

Morphologie et apparence

Le loup est un grand prédateur à l’allure semblable à celle du chien, très caractéristique de l’espèce. Il possède en effet un corps élancé mais imposant, des grandes pattes assez fines mais puissantes terminées de grosses griffes non rétractiles ainsi qu’une longue queue épaisse. Son museau est allongé et terminé d’une truffe grise. ses yeux sont jaunes orangés, ses crocs acérés et ses oreilles triangulaires.

La fourrure du loup est épaisse, tout particulièrement chez les sous-espèces nordiques. Les poils sont particulièrement longs sur le dos et le cou, et ses sous-poils assez courts restent toute l’année. Sa robe varie grandement selon l’individu et selon la sous-espèce, étant souvent grise foncé avec des nuances plus claires (parfois blanc crème) avec des reflets roux, mais pouvant également être entièrement noire ou blanche.

 

Performances physiques du loup gris

Vitesse de pointe et endurance

Le loup gris est un animal très rapide, qui peut effectuer des pointes à 40 – 50 km/h. Possédant une grande endurance, il peut parcourir plus de 60 km en une nuit.

Résistance au froid

Les loups vivant dans les climats les plus extrêmes (climats polaires comme le loup arctique) possèdent une fourrure extrêmement épaisse, leur permettant de supporter des températures jusqu’à -40 °C.

 

Habitat du loup gris

Régions

Amérique du Nord : Canada, Mexique et Etats-Unis (Alaska notamment)

Arctique : Nord du Canada, Groenland

Europe: Albanie, Allemagne, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Bhoutan, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, République Tchèque, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Turquie et Ukraine

Asie : Afghanistan, Arabie Saoudite, Bangladesh, Birmanie, Chine, Inde, Iran, Irak, Israël, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Corée du Sud, Corée du Nord, Libye, Mongolie, Népal, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Russie, Syrie, Tadjikistan, Turkménistan, Emirats arabes unis et Yémen

*La répartition des sous-espèces domestiques et semi-sauvages (chien, dingo, chien chanteur) ne sont pas prises en compte ici, d’où l’absence de l’Océanie et de certains pays d’Australasie

Biotope

Le loup gris s’est adapté à un grand nombre d’habitat : on le trouve aussi bien dans les toundras, les taïgas et autres zones montagneuses escarpées que dans les forêts de conifères et de feuillus tempérés et les déserts.

Évolution de son habitat

Bien que son aire de répartition soit très importante, l’habitat du loup gris est menacé dans de nombreuses zones à cause de différents facteurs : urbanisation, réchauffement climatique, …

 

Régime alimentaire du loup gris

Type de régime

Essentiellement carnivore et charognard

Nourriture et proies favorites

Le loup gris est un redoutable chasseur, qui se nourrit de toute sorte d’animaux. Comme la plupart des animaux chassant en meute, la majorité de son régime alimentaire est constituée de toute sorte de grands herbivores, dont la taille varie selon le nombre d’individus. Ils mangent en effet des caribous (rennes), des chamois, des sangliers, divers cerfs, des wapitis, des mouflons et parfois même des bisons d’Amérique, bisons d’Europe, bœufs musqués et orignaux (élans).

Ils complètent leur régime alimentaire de diverses proies plus petites comme divers rongeurs (lapin, lièvre, lemmings …), cervidés, oiseaux (volaille), reptiles, poissons (saumons) ainsi que de carcasses et de certains fruits comme le raisin. Ces proies représentent d’ailleurs la majeure partie du régime des loups solitaires.

 

Mode de vie et comportement du loup gris

Vie sociale

Le loup gris est un animal très social, qui vit généralement en meute comptant en moyenne 6 à 11 individus. En effet, la plupart des meutes sont composées d’une unité familiale : un couple et sa progéniture. Cependant, il est assez fréquent que les meutes soient en réalité composées de plus de membres, jusqu’à 42 individus. Quoiqu’il arrive, la meute est toujours composé d’un seul couple reproducteur, appelé couple alpha, composé de la femelle et du mâle dominant.

En effet, les meutes de loup sont organisés de manière stricte et les rôles sont parfaitement répartis. Le couple alpha figure donc en haut de la hiérarchie, et dispose de nombreux privilèges (premier à manger, choix des déplacements, …), suivis des individus bêtas qui les remplacent en cas de mort. Ces derniers ont également pour rôle de donner les ordres à la dernière place de loup, les omegas. Les loups gris sont des animaux très territoriaux : les animaux vagabonds ou d’une autre meute ne sont pas tolérés sur leur territoire.

Au sein de la meute, les interactions et les liens sont très forts, la cohésion étant très importante pour le clan. Une fois nés, les petits sont élevés par la mère dans une tanière, éloigné des autres membres du groupe pendant les premières semaines de leur vie. Une fois matures, il arrive qu’ils soient chassés de la meute, les obligeant à être momentanément plus solitaires ou à rejoindre/créer une nouvelle meute.

Comportement

Le loup gris est un animal nocturne, qui passe la majeure partie de sa nuit à se déplacer et à chasser. En effet, la plupart des loups gris sont sédentaires au printemps et à l’été mais deviennent bien plus nomades en automne et en hiver.

Ce sont des animaux très intelligents, qui communiquent entre eux à travers diverses vocalises ainsi qu’avec des marquages olfactifs et diverses gestuelles : mouvement des oreilles, de la queue, du corps, …

Cri

Le loup gris est notamment connu pour son célèbre cri, appelé hurlement, qui contrairement à ce que l’on pense n’est pas poussé à la tombée de la nuit. En effet, le loup hurle plus généralement pendant la nuit. Pour communiquer avec ses congénères, il aboie, gémit, couine et gronde.

Prédateurs

Prédateur vivant en meute, le loup ne possède pas de prédateur mais plutôt d’un seul réel concurrent : le tigre. Le carcajou peut également être un rude compétiteur, réussissant parfois à récupérer le butin d’une meute de loup entière.

Technique de chasse

Les loups gris sont de redoutables chasseurs, qui utilisent avant tout la cohésion d’équipe pour attraper leurs proies. Chassant en meute, les loups gris commencent par repérer sa proie. Si la cible est seule, les loups la pourchassent puis l’entourent et la tuent d’une puissante morsure à la gorge. Si ils s’attaquent à un troupeau, ils tenteront d’éloigner un membre du groupe en les traquant, parfois sur de longues distances, avant de lui faire subir le même sort.

Seul, le loup gris s’attaque à des proies plus petites : il les tue donc d’une simple morsure.

Longévité

L’espérance de vie du loup gris est de :

  • A l’état sauvage : 5 à 6 ans en moyenne (record : 13,7 ans)
  • En captivité : jusqu’à 15 ans (record : 20,6 ans)

 

Reproduction du loup gris

Sevrage

Environ 2 mois

Maturité sexuelle

  • A l’état sauvage : 22 à 24 mois (2 ans)
  • En captivité : 9-10 mois

Les loups se reproduisent en effet lorsque les ressources disponibles sont suffisamment abondantes, ce qui explique ce grand écart d’âge.

Portée

1 à 17 louveteaux (5-6 en moyenne) aveugles et sans poil, à raison d’environ 1 fois chaque année

Poids des petits

300 à 500 grammes à la naissance

Gestation

62 à 75 jours

Lieu de mise bas

La louve met bas dans une tanière, généralement une grotte ou une cavité rocheuse.

Période de reproduction

La saison des amours du loup gris a lieu entre janvier et mars.

 

Menaces et conservation du loup gris

Danger d’extinction

Le loup gris est une préoccupation mineure (LC) selon le statut de conservation de l’UICN.

Le loup gris est cependant une espèce en grand danger dans certaines régions, notamment en France où il est classé vulnérable (VU).

Menaces

Les menaces qui pèsent sur le loup gris sont majoritairement liées à l’activité humaine. Elles sont principalement les suivantes :

  • Destruction de son habitat naturel à cause de l’urbanisation et du réchauffement climatique
  • Raréfaction des proies
  • Empoisonnement et chasse par diverses personnes, par peur pour leurs troupeaux

Taille de la population

NC