Martin-pêcheur d’Europe

Le martin-pêcheur d’Europe, également appelé martin-pêcheur commun ou simplement martin-pêcheur, est un petit oiseau coloré appartenant à la famille des Alcédinidés, qui regroupe les martins-pêcheurs et les martins-chasseurs. Très connu pour son sublime plumage coloré, cet oiseau est présent un peu partout en Europe, mais également en Asie, en Afrique et en Océanie. Comme son nom l’indique, il se nourrit d’animaux aquatiques, principalement des petits poissons.

Bien que cette espèce soit encore très répandue, elle est sur la liste rouge des espèces en voie de disparition et a disparu de nombreuses zones à cause de la transformation de son habitat.

 

Classification scientifique du martin-pêcheur d’Europe

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseaux
  • Ordre : Coraciiformes
  • Famille : Alcedinidés
  • Genre : Alcedo
  • Espèce : atthis
  • Nom scientifique : Alcedo atthis

 

Sous-espèces de martin-pêcheur d’Europe

On dénombre 7 sous-espèces de martin-pêcheur d’Europe, principalement en raison des nombreuses régions où il vit. Elles sont les suivantes :

  • Alcedo atthis atthis
  • Alcedo atthis bengalensis
  • Alcedo atthis floresiana
  • Alcedo atthis hispidoides
  • Alcedo atthis ispida
  • Alcedo atthis salomonensis
  • Alcedo atthis taprobana

 

Caractéristiques Physiques du martin-pêcheur d’Europe

Taille

Hauteur :

Entre 15 et 20 cm de haut, 16 cm en moyenne

Envergure :

24 à 26 cm

Poids

30 à 45 g

Fietsroute Vogels spotten bij de Reeuwijkse Plassen | Fietsen123

Caractéristiques du corps

Le martin pêcheur est un petit oiseau qui possède une grande tête et un long bec fin gris, un front bien arrondi et des serres orangées.

C’est un oiseau très coloré : les plumes sur son dos et sa queue sont d’un bleu clair sublime, tout comme ses ailes (également parsemées de reflets verts) et la majeure partie de sa tête (sa nuque, son front, son capuchon et ses “moustaches”). Le menton, la gorge et le cou du martin-pêcheur d’Europe sont quand à eux blancs, tandis que tout le reste de son corps est orange (abdomen, trait sur la tête et dessous du bec).

 

Performances physiques du martin-pêcheur d’Europe

Vitesse en vol

Le martin pêcheur peut voler jusqu’à 45 km/h.

EU Environment no Twitter: "Happy anniversary to the Birds ...

Type de vol

Le vol du martin-pêcheur d’Europe est rapide et acrobatique.

 

Habitat du martin-pêcheur d’Europe

Régions

  • Europe : pratiquement tous les pays d’Europe, excepté le nord de la Scandinavie et le nord de la Russie
  • Asie : un peu partout également, principalement au moyen-orient et en Asie du Sud (Inde, Chine, Japon, mais aussi Indonésie, Taïwan, Philippines)
  • Océanie : Nouvelle-Guinée et quelque îles alentours, parfois également observé au Nord de l’Australie
  • Afrique : quelque côtes africaines du Nord (Egypte, Maroc, …)

Biotope

Le martin-pêcheur d’Europe vit toujours au bord de l’eau. On le trouve donc généralement au bord des étangs, des lacs et des ruisseaux, là où l’eau est poissonneuse et claire. Ils est d’ailleurs un excellents indicateurs de la santé d’un point d’eau, sa présence témoignant d’une bonne santé de celui-ci.

about

N’aimant pas le vent et le froid, il vit généralement proche d’étendues d’eau entourées d’arbres et de végétation, mais également de falaises rocheuses. Ces zones doivent forcément être composées de berges, assez meubles pour qu’il puisse y faire son nid. Ces zones lui sont d’autant plus utiles car elles jouent le rôle de perchoir qui lui permet de repérer ses proies.

On le trouve aussi sur les côtes, proche des littoraux et des estuaires.

Évolution de son habitat

Le réchauffement climatique et la destruction de leur habitat (assèchement de points d’eau et pollution de certains cours d’eau) sont une menace, qui réduisent continuellement l’aire de répartition du martin-pêcheur d’Europe.

 

Régime alimentaire du martin-pêcheur d’Europe

Type de régime

Piscivore

Nourriture et proies favorites

Comme son nom l’indique, le martin-pêcheur d’Europe se nourrit essentiellement de proies qu’il pêche.

Our trips | Kukutanatrips

Il se nourrit donc principalement de petits poissons comme les épinoches, les perches ou les chevaines, qui dépassent rarement les 12 cm. Pour compléter son régime, il se nourrit également de petits insectes aquatiques comme les punaises d’eau, de larves (larves de moustiques ou d’éphémères), de batraciens (têtards, petites grenouilles) ainsi que de quelque rares crustacés.

Très vif et nécessitant donc beaucoup d’énergie, le martin-pêcheur d’Europe mange jusqu’à 60% de son poids en proies chaque jour. Il peut en effet pêcher jusqu’à 20 poissons par jour, lors notamment de la saison des amour et de la période de couvaison et d’alimentation des jeunes.

 

Mode de vie et comportement du martin-pêcheur d’Europe

Vie sociale

Le martin-pêcheur est un animal solitaire, qui vivent seuls et ne se côtoient que lors de la période de reproduction. Lors de cette période, les mâles tentent de conquérir les femelles à l’aide d’une parade nuptiale, qui se compose principalement de poursuite aérienne du ras de l’eau aux cimes des arbres.

Résultat de recherche d'images pour "Martin-pêcheur d'Europe"

Celle-ci s’arrête une fois que le couple a trouvé un endroit où nicher, généralement directement dans une berge. Ils creusent le nid ensemble à l’aide de leur bec, et une fois chose faite, le mâle part généralement chercher une proie, qu’il ramène ensuite au nid à la femelle en guise d’offrande. Les deux membres du couple s’occupent de la couvaison, et nourrissent les jeunes ensemble. 4 semaines seulement après leur naissance, les petits quittent le nid. Il arrive alors souvent qu’une deuxième nidification, voire une troisième par la suite, ait lieu sur une même année.

Kingfisher entering nest | The fish that the kingfishers are… | Flickr

Ces oiseaux supportent très mal le froid. Ce ne sont pas des oiseaux migrateurs, mais il leur arrive cependant de quitter les zones où il vivent pour des zones plus tempérées si le climat devient trop rude pendant l’hiver. Ils se déplacent également généralement vers les côtes et le estuaires. En effet, les lacs, rivières et étangs qui abritent le martin pêcheur le reste de l’année gèlent souvent pendant l’hiver et le privent de ses proies.

Prédateurs

Les principaux prédateurs du martin-pêcheur d’Europe adulte sont l’épervier et le faucon hobereau. Élevés dans un nid pratiquement au niveau du sol, les petits et les œufs sont quand à eux vulnérables aux rats, aux hermines et aux renards.

Technique de chasse

La technique de chasse du martin-pêcheur est tout à fait atypique. Il repère tout d’abord sa cible depuis un perchoir (généralement une branche d’arbre ou un rocher), puis plonge sur elle en piqué, pratiquement verticalement.

Il l’attrape dans son bec et bat des ailes pour repartir se poser sur son perchoir. Il l’avale ensuite directement, ou l’assomme avant de l’engloutir, en le frappant contre une surface solide.

United Environmental Services - Branding / Web Design | Our Work ...

Territoire

Nécessitant une importante quantité de proies, le martin-pêcheur d’Europe vit sur des territoires d’en moyenne 1 km de long, jusqu’à 3,5 km au maximum.

Longévité

L’espérance de vie du martin-pêcheur d’Europe est d’environ 15 ans à l’état sauvage (parfois jusqu’à 20 ans).

 

Reproduction du martin-pêcheur d’Europe

Sevrage

Les martin-pêcheur juvéniles quittent le nid 25 – 28 jours après l’éclosion, âge que l’on considère comme correspondant au sevrage.

Maturité sexuelle

Environ 1 an, voire un peu moins. Le martin-pêcheur se reproduit dès l’été de ses 1 an.

Nombre d’œufs et d’oisillons par ponte

Entre 6 et 7 œufs en général

Résultat de recherche d'images pour "kingfisher nest"

Nombre de couvées par an

2 à 3 couvées chaque année en moyenne

Durée d’incubation

20 jours environ

Gestation

20 jours environ

Période de reproduction / de nidification

La saison des amours et de nidification du martin pêcheur a lieu tout au long du printemps et de l’été.

 

Menaces et conservation de l’aigle des Philippines

Danger d’extinction

Le martin-pêcheur d’Europe est un animal classé comme une Préoccupation Mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

Différentes menaces planent sur le martin-pêcheur, provenant principalement de l’activité de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Destruction progressive de son habitat naturel et notamment des berges naturelles où il fait son nid
  • Pollution des eaux de surfaces, qui coïncident avec une raréfaction de ses proies
  • Inondations qui menacent les nids et les jeunes oisillons

Nécessitant une alimentation riche chaque jour, une température pas trop froide ainsi qu’une eau claire et pure, le martin-pêcheur disparaît de plus en plus de zones plus adaptées à sa survie. En France, elle est une espèce protégée, et il est interdit de la chasser ou de la déranger.

Taille de la population

On dénombre entre 700.000 et 1.400.000 martins-pêcheurs d’Europe vivant actuellement à l’état sauvage, dont environ 350.000 en Europe. Les populations sont étalées un peu partout sur leur aire de répartition.