Narval

Le narval, également licorne des mers, est un mammifère marin de la famille des cétacés. Cet animal est grandement connu pour sa longue corne (qui est en réalité une dent), qui lui a valu son deuxième surnom. On le trouve essentiellement dans les régions arctiques du globe, essentiellement dans l’océan Arctique proche du Canada et du Groenland. S’il vit en haute mer, il est également observé proche de la banquise, des côtes et des littoraux. Il se nourrit de toute sorte d’invertébrés marins (mollusques, poulpes) ainsi que de certains poissons.

Bien qu’il ne soit pas en danger d’extinction, le narval est un animal menacé par la destruction de son habitat naturel et l’évolution des océans.

 

Classification scientifique du narval

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère thérien
  • Ordre : Cétacé odontocète
  • Famille : Monodontidé
  • Genre : Monodon
  • Espèce : monoceros
  • Nom scientifique : Monodon monoceros

 

Caractéristiques Physiques du narval

Taille

  • Mâles : jusqu’à 5,4 mètres
  • Femelles : jusqu’à 4,9 mètres

Poids

  • Mâles : jusqu’à 1 900 kg
  • Femelles : jusqu’à 1 550 kg

Taille et poids de la corne

La taille de la corne que possède uniquement les mâles peut mesurer jusqu’à 3 mètres et peut peser plus de 10 kg.

Cette corne est en réalité une incisive de l’animal commençant à pousser dès la puberté de l’animal au travers de la lèvre supérieur. Le rythme de croissance de cette dent augmente jusqu’à la maturité sexuelle de l’animal.

Morphologie et apparence

Le narval a une petite tête de forme arrondie avec une bouche ronde. Ses nageoires pectorales sont courtes et sa nageoire caudale (queue) est puissante. Il ne possède pas de nageoire dorsale comme le béluga lui facilitant ainsi leur évolution entre les blocs de glace des mondes gelés.

Le narval possède une incisive de très grande taille servant ainsi de défense pour chasser en agitant très rapidement la dent pour finir par étourdir les poissons. Cette incisive est appelée une corne et est un organe sensoriel très sensible du narval. En effet, des millions de terminaisons nerveuses constituent cette dent et est très utile pour les déplacements de l’animal. Cette corne est présente en majorité chez les mâles.

La peau du narval dépend de son âge. En effet, plus l’animal est âgé, plus il présentera de taches blanches sur sa peau.

Ils ont une morphologie adaptée à la vie sous la glace du fait de leur couche graisseuse, leur isolant contre le froid polaire très rude.

 

Performances physiques du narval

Apnée

Il a été observé que le narval pouvait rester en apnée sous l’eau pendant plus de 25 minutes dans l’obscurité totale.

 

Habitat du narval

Régions

Océan Arctique : Canada, Groenland, Russie, Norvège

Biotope

Le narval est un animal nordique, il vit principalement dans les eaux arctiques du globe, souvent proche de la banquise. On le retrouve aussi parfois à proximité des côtes, près des littoraux et dans les eaux profondes.

Étant un animal migrateur, tout au long de l’année il évolue dans différents types d’habitats. Ainsi, il peut se rendre en Europe du Nord durant l’hiver.

Évolution de son habitat

L’habitat du narval est de plus en plus en danger à cause de l’activité humaine. La pollution maritime et la destruction de leur habitat naturel sont de grandes menaces pour ces animaux.

 

Régime alimentaire du narval

Type de régime

Strictement carnivore

Nourriture

Le narval se nourrit de crustacés, de mollusques, de calmars et de crevettes. Il chasse aussi certains poissons, comme les flétans noir, les morues polaires, les plies et les pieuvres.

 

Mode de vie et comportement du narval

Comportement

Le narval a la capacité de plonger jusqu’à 800 mètres de profondeur afin de trouver sa proie.

Le narval est un animal bruyant. En effet, il émet des cris hors de l’eau (sifflements, plaintes rauques) et sous l’eau (cris aigus, cliquetis). Ils communiquent ainsi entre eux et naviguent dans la mer par le biais de ces sons.

Vie sociale

Le narval est social, il vit en groupe composé de 4 à 20 individus.

Mammifère migrateur marin, ils migrent constamment selon les saisons dans l’objectif de devancer la prise des glaces et aussi pour pouvoir chasser les bancs de poissons. Le narval est également grégaire, le plus souvent chez les mâles. Ainsi, ils se frottent mutuellement leur corne et présentent bien d’autres comportements.

Durant ces migrations, il a été observé que les groupe de narval ont la capacité de se joindre. Cela donne ainsi des rassemblements très impressionnants.

Prédateurs

L’épaulard est le principal prédateur du narval. Il a notamment été observé que les requins du Groenland, les ours polaires ainsi que les morses peuvent également être les prédateurs du narval.

Longévité

Il a été observé que le narval pourrait vivre jusqu’à 50 ans.

 

Reproduction du narval

Mode de reproduction

Vivipare

Sevrage

La femelle allaitera son petit pendant 3 à 4 mois.

Maturité sexuelle

  • Mâles : entre 8 et 9 ans
  • Femelles : entre 4 et 7 ans

Portée

Les femelles ont une portée de 1 petit

Gestation

Environ 15 mois

 Taille et poids des petits

Le petit mesure 1,50 mètres et pèse 80 kg.

Période de reproduction

La saison des amours a lieu au printemps, en avril.

 

Menaces et conservation du narval

Danger d’extinction

Le narval est quasi-menacé (NT) selon le statut de conservation de l’UICN.

Menaces

Diverses menaces planent sur le narval, notamment des menaces provenant de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Surpêche (raréfaction de ses proies)
  • Augmentation du trafic maritime, qui résulte en des collisions des bateaux avec les narvals
  • Dégradation de son habitat naturel (pollution des eaux et réchauffement climatique)

Populations

Au Canada et au Groenland, pays où les populations de narvals sont les plus nombreuses, ne dépasseraient pas les 50 000 individus.

Dans le reste de la zone arctique, il a été observé que la population de ces animaux représenterait que quelques milliers.