Orang-outan de Bornéo

L’orang-outan de Bornéo est un grand singe appartenant à la famille des hominidés et au genre Pongo (orangs-outans). Il est la plus petite des 3 espèces d’orang-outan. Trouvable exclusivement dans les forêts tropicales de l’île de Bornéo en Indonésie, il se nourrit de végétaux et de petits insectes. Ces animaux font partie des animaux les plus intelligents au monde.

Malheureusement, l’orang-outan de Bornéo est, comme ses cousins, grandement touché par la déforestation et l’urbanisation qui déciment son habitat naturel. C’est une espèce en danger critique d’extinction, qui figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique de l’orang-outan de Bornéo

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Primates
  • Famille : Hominidés
  • Genre : Pongo
  • Espèce : pygmaeus
  • Nom scientifique : Pongo pygmaeus

 

Espèces d’orangs-outans de Bornéo

On dénombre 3 sous-espèces d’orangs-outans de Bornéo, qui diffèrent selon la zone :

  • L’orang-outan de Bornéo du Nord (Pongo pygmaeus pygmaeus)
  • L’orang-outan de Bornéo de l’Est (Pongo pygmaeus morio)
  • L’orang-outan de Bornéo du Sud (Pongo pygmaeus wurmbii)

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’orang-outan est en réalité un genre et non une espèce. Il est composé de 3 espèces : l’orang-outan de Bornéo (Pongo pygmaeus), l’orang-outan de Sumatra (Pongo abelii) et l’orang-outan de Tapanuli (Pongo tapanuliensis).

 

Caractéristiques physiques de l’orang-outan de Bornéo

Taille

Hauteur :

  • Femelle : 85 à 100 cm
  • Mâle : 110 à 140 cm

Taille des bras :

Chez les plus grands mâles, l’envergure des bras peut aller jusqu’à 230 cm.

Poids

  • Femelle : environ 38,5 kg (30 à 50 kg)
  • Mâle : 75 kg en moyenne (entre 60 et 100 kg)

Ardipithecus ramidus -

Morphologie et apparence

L’orang-outan de Bornéo est un grand singe, qui possède un corps adapté à la vie arboricole propre aux orangs-outans. En effet, il possède de longs bras et des jambes courtes, avec des mains préhensiles (pouce opposable) au bout de chaque, un corps assez imposant mais agile et pas de queue.

Les mâles dominants possèdent un large disque facial qui témoigne de leur puissance. Leurs joues sont plus larges que les femelles. Leur mâchoire est assez large, munies d’incisives de tailles différentes qui leur permettent de facilement racler les végétaux.

Le pelage de l’orang-outan de Bornéo est plus foncé que celui des deux autres sous-espèces, allant du roux orange foncé au brun. Ses poils assez longs sont répartis un peu partout sur son corps, à l’exception de son visage et ses mains.

 

Habitat de l’orang-outan de Bornéo

Régions

Asie :  île de Bornéo (Malaisie et Indonésie)

Biotope

L’orang-outan de Bornéo vit uniquement les forêts tropicales humides primaires et les zones marécageuses, où la végétation est la plus dense. Il vit principalement dans les arbres, mais évolue également au sol. On le trouve jusqu’à 1500 mètres d’altitude.

Wild Borneo: a magical jungle adventure | Travel | The Times

Évolution de son habitat

L’habitat naturel de l’orang-outan de Bornéo est en grand danger.  Celui-ci réduit à une vitesse affolante, principalement à cause du défrichement et de la culture de palmeraies qui remplacent les forêt primaires essentielles à la survie de l’espèce. En effet, près de 30% de toutes les forêts primaires de Bornéo auraient disparu en seulement 40 ans.

 

Régime alimentaire de l’orang-outan de Bornéo

Type de régime

Principalement végétarien, en particulier frugivore

Original Travel on Twitter: "Have you ever seen a 'caravan', a ...

Nourriture

L’orang-outan de Bornéo possède une alimentation très variée. En effet, il se nourrit principalement de végétaux, surtout divers fruits (figues sauvages, durians), ainsi que de nombreux végétaux comme de l’écorce, des feuilles de toute sorte et des champignons. Il mange également des graines, des fleurs, des jeunes pousses et des lianes.

Il complète parfois son alimentation avec quelque petits animaux comme les insectes (fourmis, termites), des œufs et même (rarement) d’autres petits mammifères (écureuils, loris).

 

Mode de vie et comportement de l’orang-outan de Bornéo

Vie sociale

Contrairement à l’orang-outan de Sumatra, l’orang-outan de Bornéo est un animal principalement solitaire. En effet, ces animaux vivent généralement seuls et ne se côtoient que pour la reproduction. Bien que ces animaux ne soient pas réellement territoriaux, les orangs-outans mâles sont menaçants l’un vers l’autre lorsqu’ils se croisent. Un mâle dominant, reconnaissable par son disque facial sur développé, a d’ailleurs généralement la main mise sur une zone habitée par plusieurs femelles.

Big toes were the last piece of humans to evolve

Seul les femelles vivent avec leurs petits pendant plusieurs années, à qui elles apprennent toutes leurs techniques pour vivre et se nourrir. En effet, les orangs-outans mettent longtemps avant de devenir indépendants, et restent donc avec leur mère pendant de grandes périodes. La transmission de savoir est d’ailleurs une chose importante pour leur permettre de vivre durablement.

Capacités cognitives et comportement

Bien qu’étant essentiellement arboricoles, les orangs-outans de Bornéo descendent plus sur la terre ferme que leurs cousins. Selon certaines études, ce comportement serait lié au fait que cet orang-outan ne possède pas de réel prédateur au sol, contrairement à l’orang-outan de Sumatra (tigre). Ce sont des animaux diurnes, qui se nourrissent la journée et dorment dans des nids qu’ils construisent en hauteur la nuit.

Kate Humble: Borneo is still a paradise for wildlife – but for how ...

L’utilisation des outils chez les orangs-outans de Bornéo est très marquée, bien qu’ils soient rarement observés. En effet, des orangs-outans ont été aperçu en train d’utiliser des lances (tiges de bois pointues) pour attraper des poissons, sans succès. Ils utilisent des feuilles pour essuyer leurs excréments et tenir les végétaux épineux comme les durians. Certaines branches feuillues sont également utilisées en guise de tapette à abeille, ou pour se gratter le dos.

Un orang-outan essaye de pêcher avec une lance – Vegactu

Cri

Comme bon nombre d’animaux, les orangs-outans communiquent entre eux grâce à différents sons et vocalises aux significations diverses. Chaque individu possède sa propre façon de communiquer pour être facilement identifiable par les autres membres du groupe.

Foto de Orangotango Macho Dominante Grita Sentado Em Uma Árvore Na ...

Les principaux cris sont poussés par les mâles, pour marquer leur territoire, mais aussi pour signaler aux femelles qu’il est sexuellement mature. Ce cri commence par un grondement, suivi d’un rugissement dont l’intensité décroit peu à peu pour finalement laisser place à des gargouillis et des soupirs.

Prédateurs

L’orang-outan de Bornéo ne possède qu’un seul réel prédateur (en dehors de l’Homme) : le python, qui s’attaque surtout aux petits.

Longévité

L’espérance de vie de l’orang-outan de Bornéo est de :

  • A l’état sauvage : 35 à 45 ans
  • En captivité : jusqu’à 60 ans

 

Reproduction de l’orang-outan de Bornéo

Sevrage

Le bébé orang-outan de Bornéo est un bébé jusqu’à ses 2,5 ans, puis est juvénile jusqu’à 5 ans. La mère s’occupe de son petit pendant 6 à 8 ans, âge auquel celui-ci devient totalement indépendant.

Malaysia & Borneo Luxury Tailor-made Holidays | TransIndus

Maturité sexuelle

Entre 7 et 10 ans, âge auquel il commence à se reproduire.

Rythme de naissances

La femelle orang-outan ne met bas que d’un petit tous les 6 ou 7 ans (environ 4 ou 5 durant la vie d’une femelle), s’occupant de celui-ci pendant plusieurs années avant de s’en séparer. Le rythme de reproduction des orangs-outans est donc très lent.

Które gatunki zwierząt są zagrożone wyginięciem? – pinesska.pl

Gestation

8 à 9 mois environ

Période de reproduction

L’orang-outan de Bornéo ne possède pas de saison des amours. Il peut se reproduire toute l’année.

Menaces et conservation de l’orang-outan de Bornéo

Danger d’extinction

L’orang-outan de Bornéo est officiellement un animal en danger critique (CR) selon l’UICN (c’est le cas de ses 3 sous-espèces).

Menaces

Les menaces pesant sur l’orang-outan de Sumatra proviennent principalement des actions de l’homme. Elles sont les suivantes :

  • Déforestation à travers la destruction des forêts abritant l’orang-outan de Bornéo
  • Braconnage et chasse

Au vu de l’évolution des forêts tropicales d’Indonésie et de Malaisie, l’orang-outan pourrait disparaître d’ici 10 ans. Il est donc capital d’œuvrer pour leur sauvegarde.

Populations

Selon les études de l’UICN, il reste entre 40 000 et 62 000 orangs-outans vivant à l’état sauvage, répartie de la façon suivante :

  • population d’Orang-Outan du Nord-Est de Bornéo : environ 15 000 individus
  • population d’Orang-Outan du Centre de Bornéo : environ 30 000 individus
  • population d’Orang-Outan du Nord-Ouest de Bornéo : environ 7 500 individus