Orignal (ou élan)

L’orignal, plus communément appelé élan en Europe, est un mammifère de grande taille appartenant à la famille des cervidés, plus précisément des capréolinés. Plus grand cervidé du monde, on le trouve exclusivement dans les régions froides et arborées du globe, au nord de l’Eurasie et de l’Amérique. Etant un ruminant, il se nourrit essentiellement de divers végétaux, dont certaines plantes aquatiques qu’il broute à la surface ou sous l’eau.

Bien qu’il ne soit pas menacé d’extinction, l’orignal est disparu et continue de se raréfier dans de nombreuses zones. Il est donc sur la liste rouge des espèces menacées.

 

Classification scientifique de l’orignal

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Cervidé capreoliné
  • Genre : Alces
  • Espèce : alces
  • Nom scientifique : Alces alces

 

Espèces et sous-espèces d’orignaux et élans

Depuis plusieurs années, la classification de cette espèces et de plus en plus sujette à débat. En effet, certaines études disent que l’orignal et l’élan seraient en réalité deux espèces différentes, respectivement Alces americanus et Alces alces. De par leur grande ressemblance, cette fiche se concentre sur ces potentielles deux espèces différentes.

On distingue 8 différentes sous-espèces d’orignaux (Nouveau Monde) et d’élans (Ancien continent). Elles sont les suivantes :

  • Élan d’Eurasie (Alces alces alces)
  • Élan semi-sibérien (Alces alces pfizenmayeri)
  • Élan de l’amour (Alces alces cameloides)
  • Élan chukotka (Alces alces buturlini)
  • Orignal de l’Est ou orignal oriental (Alces alces americana ou Alces americana americana)
  • Orignal de l’Ouest ou orignal occidental (Alces alces andersoni ou Alces americana andersoni)
  • Orignal d’Alaska (Alces alces gigas ou Alces americana gigas)
  • Orignal shira (Alces alces shirasi ou Alces americana shirasi)

Une autre sous-espèce d’élan est également reconnue, mais s’est éteinte vers la fin du XVIIIe siècle :

  • Élan du Caucase ou élan caucasien (Alces alces caucasicus)

 

Caractéristiques physiques de l’orignal

Taille

  • Longueur : 2 à 3 m environ
  • Garrot : 1,4 à 2,1 m
  • Longueur de la queue : 6 à 8 cm

La taille varie selon la sous-espèce (l’orignal d’Alaska étant le plus grand, l’élan de l’amour le plus petit). Les mâles sont généralement un peu plus grands que les femelles.

Poids

  • Femelles : 200 à 490 kg en moyenne
  • Mâles : 380 à 700 kg en moyenne, parfois plus (le record serait de 1180 kg)

Le poids des orignaux est très variable selon la sous-espèce, mais aussi la saison. Les mâles perdent en effet près de la moitié de leur poids au cours de la saison des amours.

Poids et taille des bois

La taille des bois varie grandement selon la sous-espèce et l’âge de l’individu, et ne sont présents que chez les mâles. Ils peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres de diamètre et peser jusqu’à 36 kg.

Les bois de l’orignal tombent à l’automne et repoussent au printemps suivant.

Orignal mâle

Morphologie et apparence

L’orignal est un grand mammifère au corps très imposant et au poitrail massif, monté sur de longues pattes robustes terminées de sabots très larges. Son dos est arqué vers l’intérieur, et il possède de larges épaules bosselées ainsi qu’une abondance de peau et de poils sous la gorge (la cloche). On le reconnait notamment par sa tête allongée, terminée par un museau large (le mufle) et une lèvre supérieure très développée. Ses oreilles sont de taille moyenne ovales pointues, ses bois larges et palmés (présents uniquement chez les mâles) et sa queue très courte.

Orignal femelle

Son pelage est assez épais, sa fourrure devant le protéger suffisamment du froid. Sa robe varie du brun au noir, avec quelque nuances de gris en dessous, et est unie ou plus clairsemée selon la sous-espèce.

 

Performances physiques de l’orignal

Capacité de nageur

L’orignal est le cervidé le plus habile dans l’eau. Il lui arrive d’ailleurs de plongée sous l’eau pour brouter les plantes au fond de l’eau.

bull moose that we nicknamed Jaspy at Moose Lake | Flickr - Photo ...

 

Habitat de l’orignal

Régions

Les différentes sous-espèces d’orignaux et d’élans vivent un peu partout dans les régions arctiques du globe.

Amérique : Canada et différents états au nord des Etats-Unis (Alaska)

Europe et Asie : Pologne, République Tchèque, Scandinavie et Laponie (Norvège, Finlande, Islande, Suède) et Sibérie (Russie)

Le saviez-vous ? Cette espèce est appelée élan dans l’ancien monde (Eurasie), et orignal en Amérique 

Biotope

L’orignal vit essentiellement dans les forêts boréales (taïgas) et tempérées, les toundras, ainsi que dans les zones montagneuses au climat froid. Il vit généralement assez roche d’un point d’eau. Ces grands cervidés évitent cependant les zones trop enneigées, y étant plus vulnérables aux prédateurs.

Moose Animal Animal Hair Animals In The Wild Stock Photos ...

Évolution de son habitat

Le réchauffement climatique et le défrichement sont les principales menaces pesant sur l’habitat naturel de l’orignal. Il réduit en effet peu à peu, devant de plus en plus s’exiler vers le nord pour rester dans un climat adapté.

 

Régime alimentaire de l’orignal

Type de régime

Strictement herbivore

Explore Ontario Self-Drive | Canada Holidays 2020 / 2021

Nourriture et proies favorites

L’orignal se nourrit principalement de jeunes pousses, de petites branches et de feuilles des principaux arbres qu’ils trouvent, comme le bouleau, le saule, le peuplier et l’érable. Il se nourrit également d’herbe, d’écorce et de certains fruits. Il comble ses besoins en sodium en se nourrissant de plantes aquatiques comme les nénuphars, qu’il broute sous l’eau. Il complète son alimentation de champignons, de lichen et de mousse.

Animal de grande taille nécessitant un grand nombre de calories, il peut manger jusqu’à 32 kg de nourriture en une journée.

 

Mode de vie et comportement de l’orignal

Vie sociale

Contrairement à de nombreux cervidés comme le caribou, l’orignal est un animal plutôt solitaire. Il passe en effet la majeure partie de l’année seul, mais peut parfois vivre avec ses congénères dans des petits groupes ou en couple lors de la période de reproduction et en hiver, pour se protéger des prédateurs.

Jaktia Örebro Instagram posts - Gramho.com

Au cours de cette période, mâles et femelles s’appellent à travers de puissants cris. Cette période de rut est marquée par une grande agressivité des mâles. Ceux-ci se livrent de violents combats, qui ont pour objectif de se reproduire avec le plus de femelles possibles. Au cours de ces quelque mois, les mâles ne s’alimentent plus et perdent parfois près de la moitié de leur poids.

La femelle élève ensuite son ou ses petits seule, jusqu’à ce que celui-ci soit assez grand pour se débrouiller seule. Vivant seule avec ses petits, la mère tisse des liens très forts avec eux.

Comportement

Les orignaux sont des animaux diurnes : ils vivent et se nourrissent principalement la journée. En été et lorsque les chaleurs deviennent trop extrêmes, les orignaux aiment nager et s’immerger dans l’eau pour se rafraîchir. Pour se nourrir, ils leur arrive d’ailleurs de plonger sous l’eau pour brouter, et se dressent parfois sur leurs pattes arrières pour attraper les feuilles des plus grands arbres.

Moose | Eagle River's Last Resort | Wisconsin Resorts

L’orignal est un animal principalement sédentaire, mais il arrive cependant qu’il migre sur de courtes distances pour trouver un endroit plus riche en nourriture et plus à l’abri des prédateurs.

Prédateurs

Les grands orignaux adultes en bonne santé ne possèdent comme réels prédateurs que le tigre de Sibérie et les meutes de loups. Les orques, seuls prédateurs marins, peuvent eux aussi s’attaquer aux orignaux qui rejoignent les îles depuis les côtes américaines (et inversement).

Les femelles gestantes et les adultes affaiblis (malades, âgés ou mourants) sont quant à eux vulnérables face à l’ours kodiak, l’ours brun et au grizzli. Les petits peuvent être attaqué par les pumas, les ours noirs, les gloutons et les couguars.

Longévité

L’espérance de vie de l’orignal est de :

  • A l’état sauvage : 15 à 20 ans
  • En captivité : 25 ans

 

Reproduction de l’orignal

Sevrage

Totalement sevré vers 1 an

Maturité sexuelle

2 ans environ

Elche online melden - Deutsche Jagdzeitung

Poids du petit

Le petit faon pèse 10 à 15 kg à la naissance.

Portée

1 petit faon, parfois 2 jumeaux

Spring Moose Encounters North Of Toronto

Gestation

8 mois environ

Période de reproduction

La saison des amours de l’orignal (qui correspond à la saison du rut) a généralement lieu de mi septembre à mi octobre.

 

Menaces et conservation de l’orignal

Danger d’extinction

L’orignal est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Menaces

L’orignal est exposée à différentes menaces, principalement causées par l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Chasse et braconnage, pour sa fourrure et sa viande
  • Changement et réchauffement climatique
  • Destruction de son habitat

Extinction en Europe de l’ouest et réintroduction

L’élan était autrefois présent un peu partout en Europe de l’ouest (France, Suisse, Allemagne, …) et a totalement disparu de ces régions au cours du premier millénaire. Il a été introduit réintroduit dans quelque pays en Europe comme en Pologne, et dans certains régions d’Amérique comme l’île Terre-neuve au Canada. Une introduction en Nouvelle-Zélande a également été tenté, sans résultat.

Taille de la population

La population d’orignaux (donc la population américaine) serait comprise entre 700 000 et 1 500 000 individus.

Les populations d’élans (population eurasienne) serait quant à elle de 500 000 à 1 200 000 d’individus.