Orque

L’orque, également appelé épaulard ou orque épaulard, est un grand mammifère marin appartenant à la famille des delphinidés. Il est probablement l’un des cétacés les plus reconnaissables avec sa robe noire et blanche, et est le plus grand membre de la famille des dauphins. C’est un cétacé extrêmement intelligent vivant généralement en groupe, dans les différents océans du globe où il se nourrit de toute sorte d’animaux aquatiques.

La population mondiale d’orque n’est pas connue et il ne possède pas de statut de sauvegarde. Cependant, comme tous les mammifères marins , il est exposé au réchauffement, à l’acidification et à la pollution des océans et est donc en danger à cause de l’activité humaine.

 

Classification scientifique de l’orque

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère thérien
  • Ordre : Cétacé odontocète
  • Famille : Delphinidé
  • Genre : Orcinus
  • Espèce : orca
  • Nom scientifique : Orcinus orca

 

Caractéristiques physiques de l’orque

Taille

La taille de l’orque varie selon le sexe de l’animal :

  • Mâle : 6 à 8 mètres
  • Femelle : 5 à 7 mètres

Poids

Le poids de l’orque varie selon le sexe de l’animal :

  • Mâle : 5 à 7 tonnes (record : 11 tonnes)
  • Femelle : 2,5 à 4 tonnes (record : 7 tonnes)

Taille de l’aileron dorsal

La forme de l’aileron dorsale est différente selon le sexe de l’animal. En effet, les mâles ont un aileron dorsal de forme triangulaire quant aux femelles ayant un aileron en forme de faux.

La taille de cet aileron est donc différente selon le sexe de l’animal :

  • Mâle : 1 à 2 mètres
  • Femelle : 0,70 à 0,90 mètres

Taille et nombre de dents

La mâchoire de l’orque comporte entre 40 à 56 dents. Chacune des dents a une taille de 7,5 cm pour un diamètre de 2,5 cm au niveau de la gencive.

Morphologie et apparence

L’orque est un gros mammifère marin imposant et massif qui possède une morphologie adaptée à la chasse. Il possède en effet un corps hydrodynamique, avec une peau lisse, un corps élancé, une nageoire caudale (la queue) très puissante et une large mâchoire sertie de dents aiguisées très coupantes. Son aileron dorsal est grand et noir, et est donc facilement reconnaissable. Ses petits yeux sont noirs, et ses nageoires pectorales sont larges et arrondies.

Le dessus de son corps est noir, avec une tâche blanche sous l’œil et des légères taches grises par endroit derrière l’aileron, tandis que son ventre est entièrement blanc.

 

Performances physiques de l’orque

Vitesse

Lorsque l’orque chasse, il peut atteindre les 45 km/h.

Hauteur des sauts

L’orque peut peut faire des sauts jusqu’à 5 mètres de haut.

Apnée

L’orque peut rester entre 10 à 15 minutes en apnée sous l’eau.

 

Habitat de l’orque

Régions

On peut trouver l’orque dans tous les océans, hautes mers et côtes du globe telles que celles du Japon et de l’Alaska ainsi au large des îles Féroé, en Islande et en Norvège.

Biotope

Les orques se trouvent dans les eaux côtières tempérées froides, souvent proches du rivage.

Évolution de son habitat

L’habitat de l’orque est très menacé du fait de la pollution des océans et du changement climatique.

 

Régime alimentaire de l’orque

Type de régime

Strictement carnivore

Nourriture

L’orque est le plus grand carnassier des océans. Il se nourrit donc d’un très grand nombre de proies telles que des poissons, des manchots, des oiseaux de mer, des phoques et d’autres cétacés.

 

Mode de vie et comportement de l’orque

Vie sociale

Les orques sont des animaux très sociables : ils vivent en famille et en groupe, pouvant aller de 20 à 75 individus.

L’entraide est quelque chose de très important chez cet animal. En effet, lorsque l’un des leurs s’est échoué malencontreusement trop loin de l’eau, les autres membres du groupe vont rester à proximité de lui afin de maintenir un contact acoustique avec ce dernier.

Le toucher est notamment très développé chez l’orque. Effectivement, cela fait partie de la reproduction chez l’animal et se caractérise comme la présence rassurante de la mère protectrice. Ainsi, la mère va donner des coups de dents réprobateurs sur son petit.

De plus, les orques produisent des sons de différentes sortes en fonction de leur activité et de la profondeur à laquelle ils se situent. Cette communication auditive permet ainsi de communiquer entre eux et de se déplacer.

Orca – Whale or Dolphin?

Le sens auditif est le sens le plus développé et sollicité chez cet animal. Il est capable, en envoyant des sons et en analysant les échos reçus, d’analyser et de localiser une proie.

Prédateurs

Les orques sont des super prédateurs : en dehors de l’Homme, ils n’ont aucun prédateur.

Longévité

L’espérance de vie de l’orque est de :

  • A l’état sauvage : Femelles : 50 ans en moyenne (record : 90-100 ans) / Mâles : 30 à 35 ans (record : 50 à 60 ans)
  • En captivité : Femelles : 29 ans / Mâles : 17 ans

Les orques, comme les autres mammifères marins, font parti des seuls animaux vivant beaucoup moins longtemps en captivité qu’à l’état sauvage.

Technique de chasse

Les orques chassent généralement en groupe pour capturer de grandes proies. Cependant la technique d’attaque varie selon de groupe d’orques et bien évidemment de la proie en vue. En effet, elles surprennent leur proie en l’encerclant.

La vague est une des techniques de chasse qu’utilisent les orques vivant dans les eaux de l’Antarctique. Cette technique consiste à être en groupe à passer sous un morceau de banquise afin de créer une vague tellement puissante qu’elle déstabiliserait l’animal qu’elles veulent chasse.

 

Reproduction de l’orque

Mode de reproduction

Vivipare

Maturité sexuelle

13 à 15 ans environ

Portée

L’orque a une portée d’1 petit. Elle donne naissance tous les 4 à 5 ans.

Gestation

Entre 15 et 16 mois

Taille et poids des petits

A la naissance, les petits mesurent entre 1,50 et 1,80 mètres et pèsent entre 150 et 220 kg.

Période de reproduction

La saison des amours a lieu de l’automne au printemps.

 

Menaces et conservation de l’orque

Danger d’extinction

Le statut de conservation de l’orque est officiellement en Données Insuffisantes (DD) selon l’UICN.

Menaces

Diverses menaces planent sur l’orque, notamment des menaces provenant de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Raréfaction des proies à cause des changements des océans (disparition de la banquise et de certains animaux côtiers) et de la surpêche
  • Dégradation de son habitat naturel (pollution par les produits chimiques et réchauffement de l’eau)
  • Collisions avec les bateaux et prise au piège dans les filets de pêche

Populations

NC