Ours brun

L’ours brun est un grand mammifère qui appartient à la famille des ursidés. Avec l’ours polaire et le tigre (de Sibérie), il est le plus grand prédateur terrestre. Malgré cela, c’est un animal omnivore qui se nourrit principalement de végétaux et de petits animaux. On le trouve essentiellement dans les forêts tempérées et les régions montagneuses en Asie, en Amérique du Nord et en Europe.

Bien que l’ours brun ne soit pas une espèce menacée à l’échelle mondiale, il est en danger d’extinction dans diverses régions (notamment en France) et plusieurs sous-espèces sont en grand danger voire éteintes. Il figure donc sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique de l’ours brun

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Ursidé ursiné
  • Genre : Ursus
  • Espèce : arctos
  • Nom scientifique : Ursus arctos

 

Sous-espèces d’ours bruns

Selon la majorité des études, on distingue 10 sous-espèces d’ours bruns dans le monde, variant selon la zone qu’ils peuplent. Elles sont les suivantes :

  • Ours brun d’Europe (Ursus arctos arctos)
  • Ours de l’Apennin ou ours brun marsicain (Ursus arctos marsicanus)
  • Ours brun de Syrie (Ursus arctos syriacus)
  • Ours brun du Kamchatka (Ursus arctos beringianus)
  • Ours brun de l’Oussouri (Ursus arctos lasiotus)
  • Ours de Gobi ou Mazaalai (Ursus arctos gobiensis)
  • Ours bleu du Tibet (Ursus arctos pruinosus)
  • Ours isabelle (Ursus arctos isabellinus)
  • Grizzli ou grizzly (Ursus arctos horribilis)
  • Ours kodiak (Ursus arctos middendorffi)

2 autres sous-espèces existeraient également, mais auraient disparu au cours des deux derniers siècles :

  • Grizzli mexicain ou Grizzly mexicain (Ursus arctos nelsoni)
  • Ours de l’Atlas (Ursus arctos crowtheri)

 

Caractéristiques physiques de l’ours brun

Taille

  • Taille debout : femelle : 1,3 à 2,5 m environ / mâle : 1,80 à 3,5 m
  • Garrot : 70 à 153 cm
  • Queue : 6 à 22 cm
  • Griffes : 5 à 6 cm de long

La taille de l’ours brun varie grandement selon la sous-espèce (l’ours kodiak est le plus grand des ours bruns, l’ours de Gobi le plus petit).

Poids

  • Femelles : 60 à 300 kg en moyenne
  • Mâles : 100 à 550 kg en général, parfois plus (jusqu’à 850 kg)

Le poids de l’ours brun varie grandement selon la sous-espèce (l’ours kodiak est le plus gros des ours bruns, l’ours de Gobi le plus léger).

Épaisseur de la fourrure

11 à 12 cm pour les zones denses de la fourrure d’hiver contre 5 cm environ pour la fourrure d’été.

Morphologie et apparence

L’ours brun est un grand mammifère au corps massif, adapté à la chasse. Il possède une musculature très développée, une toute petite queue et des pattes puissantes munies de grandes griffes courbées, dont les postérieurs lui permettent une bipédie à l’arrêt ou sur quelque mètres. Son museau est allongé, sa truffe est noire et sa grande mâchoire est munie de puissants crocs. Ses oreilles sont petites et arrondies, ses yeux ronds petits et marrons noirs.

Sa fourrure est très épaisse, en particulier au niveau du cou où il possède une sorte de crinière. La couleur de son pelage varie selon la sous-espèce, allant du beige brun clair au brun foncé (marron) noir, parfois comportant des reflets roux voire rouges. Sa robe suit généralement un dégradé du plus foncé en bas au plus clair en haut.

 

Performances physiques de l’ours brun

Vitesse de pointe

Malgré leur taille et leur corpulence, les ours bruns peuvent courir jusqu’à 55 km/h.

 

Habitat de l’ours brun

Régions

Europe : Espagne, France, Italie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, Slovénie, Grèce, Pologne, Estonie, Balkans (Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, Macédoine, Albanie) et Scandinavie (Suède, Finlande, Norvège)

Asie : Russie, Mongolie, Iran, Syrie, Afghanistan, Pakistan, Inde, quelque zones de Chine, Japon (île d’Hokkaido) et Corée du Nord

Amérique du Nord : Alaska, Canada et quelque régions du Nord des Etats-Unis et du Mexique

Biotope

L’ours brun s’adapte très facilement et vit dans divers habitats variés. En Europe, on le trouve principalement dans les montagnes (Alpes, Pyrénées, Caucase) et les zones montagneuses, ainsi que dans les forêts tempérées nordiques et montagnardes.

On observe également des ours bruns dans les toundras, les steppes et les bordures de désert rocheux d’Asie (désert de Gobi), ainsi que dans les grandes plaines et les prairies (d’Amérique du Nord principalement). Il arrive également d’en rencontrer proche des estuaires et des littoraux.

Cette espèce d’ours s’adapte également très bien à toute hauteur, pouvant vivre du niveau de la mer jusqu’à 5000 mètres d’altitude.

Évolution de son habitat

Bien qu’il vive dans de nombreux habitats et nombreuses régions, l’ours brun a disparu de nombreuses zones à cause de l’homme, principalement la chasse. En effet, il a totalement disparu d’Afrique (ours de l’Atlas au Maroc) et de nombreuses zones dans les différents continents qui l’abritent encore.

 

Régime alimentaire de l’ours brun

Type de régime

Omnivore, souvent à dominance herbivore

Nourriture

L’ours brun se nourrit des différentes proies qu’il trouve dans son habitat naturel. Habitant dans diverses zones, son régime est donc très varié.

Dans de nombreuses régions, jusqu’à 90% de son alimentation est composée de végétaux. Il mange tout type de plantes : des baies, des feuilles, de l’herbe, des racines, des bulbes, des jeunes pousses, des fruits, des glands, des pommes de pin et des champignons.

Il se nourrit également de nourriture animale. Il mange souvent des charognes, mais chasse également des animaux de toute taille. Il mange aussi bien divers insectes (comme les papillons de nuit, les larves, les ruches (miel)) et invertébrés (crustacés) que de grands mammifères comme les caribous et les orignaux (élans). Il complète son alimentation avec différents poissons, notamment les saumons (qui regagnent l’eau douce en remontant les torrents), qui sont pour certains animaux (comme le grizzli en Amérique du Nord) leur principale source de nourriture à la sortie de l’hibernation.

 

Mode de vie et comportement de l’ours brun

Vie sociale

Les ours sont des animaux solitaires : à l’âge adulte, ils vivent seuls et ne se côtoient que pour la reproduction. Cette période est marquée par une grande agressivité des mâles, qui débouche fréquemment sur des affrontements entre les mâles pour les femelles. C’est également une période dangereuse pour les jeunes oursons, car les mâles tuent souvent les petits pour pouvoir s’accoupler avec la femelle. Malgré cela, les ours bruns sont des animaux temporairement monogames : le mâle reste plusieurs jours en couple avec la femelle après l’accouplement.

Une fois les petits mis au monde, leur mère les élève seule pendant plusieurs années pour leur apprendre les différentes techniques pour se nourrir. Fait insolite : il arrive que certaines femelles plus âgés élèvent un ou plusieurs petits d’une autre femelle plus jeune.

Comportement

L’ours brun est un animal principalement nocturne et crépusculaire : il vit et se nourrit la nuit, à l’aube et au crépuscule, bien que certains jeunes soient actifs pendant la journée. Comme l’ours polaire, l’ours brun hiberne pendant l’hiver (hivernation), caché dans une grotte, une crevasse ou une tanière. Pour pouvoir passer l’hiver, il se constitue donc d’épaisse couches de graisse, si bien qu’un même individu est généralement 2 fois plus lourd à l’été-automne qu’au printemps !

Les mâles adultes et les oursonnes accompagnées de petits sont assez agressifs, tandis que les femelles seules et les ours jeunes sont plus calmes. Excellent grimpeur malgré sa taille et son poids, l’ours brun grimpe souvent dans les arbres pour se nourrir ou jouer.

Animaux très intelligents, les ours bruns font partie des rares animaux à utiliser des outils. Pour faire leur toilette par exemple, ils se grattent avec une roche rugueuse qu’ils ramassent et frottent sur leur corps. Ils utilisent également différents cris pour communiquer entre eux et véhiculer différentes émotions (peur, colère, dominance, …).

Prédateurs

L’ours brun est un des plus grands prédateurs terrestre (c’est un super prédateur) dans son habitat naturel. Il ne possède donc pas de réel prédateur à l’âge adulte, bien qu’il arrive que le tigre de Sibérie s’attaque aux animaux léthargiques (qui sortent d’hibernation, principalement les femelles car plus petites).

Les petits sont quant à eux faibles face aux pumas, aux meutes de loups, aux ours bruns mâles et parfois aux couguars.

Longévité

L’espérance de vie de l’ours brun est de :

  • À l’état sauvage : 25 à 30 ans
  • En captivité : jusqu’à 40 ans

Technique de chasse

La principale technique de chasse de l’ours brun s’apparente en réalité à la pêche. En effet, il va dans l’eau et, habile, saute sur les poissons qui passent pour les attraper avec sa gueule ou ses griffes. Lors de la migration des saumons, il se poste tout simplement face aux torrents et les cueille au moment où les poissons sautent pour remonter le courant.

Pour capturer des proies terrestres plus grosses, il charge simplement sa cible (pour l’attaquer directement ou l’isoler) et la tue d’une morsure ou d’un violent coup de patte.

 

Reproduction de l’ours brun

Sevrage

La mère allaite ses petits pendant 6 mois environ, mais ceux-ci ne sont totalement indépendants et ne quittent leur mère qu’à l’âge de 2 ans environ.

Maturité sexuelle

  • Femelles : environ 5 ans
  • Mâles : environ 6-7 ans

Portée

1 à 3 petits oursons en moyenne, parfois jusqu’à 6 bébés, en moyenne tous les 3-4 ans

Gestation

8 à 10 mois en moyenne

Poids des petits

350 à 510 g à la naissance

Période de reproduction

La saison des amours de l’ours brun a lieu entre mai et juillet.

 

Menaces et conservation de l’ours brun

Danger d’extinction

L’ours brun est officiellement une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Ce statut est cependant valable à l’échelle internationale : le statut précis varie en réalité selon la région et la sous-espèce :

  • L’ours brun d’Europe, le grizzli, l’ours kodiak, et l’ours brun de l’Oussouri sont une préoccupation mineure (LC)
  • L’ours bleu du Tibet est vulnérable (VU)
  • L’ours de Gobi et l’ours Isabelle sont en danger (EN) d’extinction
  • L’ours brun marsicain est en danger critique (CR) d’extinction
  • Les statuts de l’ours du kamchatka et l’ours de Syrie ne sont pas connus

Menaces

Plusieurs menaces pèsent sur l’ours brun, et se concentrent principalement sur l’activité humaine. Elles sont les suivantes :

  • Destruction de leur habitat naturel à cause de l’urbanisation et du réchauffement climatique
  • Chasse à l’ours brun et braconnage, encore autorisée dans plusieurs pays qui réduisent grandement les populations d’ours brun
  • Chasse par peur des bergers et autres qui tuent des ours pour protéger leurs troupeaux

Populations

Il reste environ 110 000 ours bruns vivant à l’état sauvage, dont la grande majorité vit en Russie, en Alaska et au Canada.