L’ours polaire : fiche animale

L’ours polaire, aussi appelé ours blanc, est un mammifère semi-aquatique qui appartient à la famille des ursidés. Vivant dans le pôle Nord dans les régions arctiques, il est omnivore mais se nourrit essentiellement des animaux qu’il trouve sur la banquise et dans l’eau. Malheureusement, l’ours polaire est devenu le véritable symbole de la fonte des glaces due au réchauffement climatique. Ces changements climatiques font de lui un animal grandement menacé, qui figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique de l’ours polaire

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Ursidé ursiné
  • Genre : Ursus
  • Espèce : maritimus
  • Nom scientifique :Ursus maritimus

 

Caractéristiques Physiques de l’ours polaire

Taille

  • Longueur : 1,8 à 2 m pour les femelles / 2 à 3 m pour les mâles
  • Garrot : 1 à 1,50 m

Poids

  • Femelles : 200 à 300 kg en moyenne
  • Mâles : 400 à 800 kg en général, parfois plus (jusqu’à 1000kg)

Épaisseur de la fourrure

5 à 15 cm en moyenne

North Spitsbergen - Naturetrek

Morphologie et apparence

L’ours polaire est un grand mammifère au corps imposant, qui est assez adapté à la vie aquatique. Il possède un corps caractéristique trapu, surélevé par de longues pattes puissantes munies de grandes griffes, et une petite queue. Sa fourrure chaude, aérodynamique et isolante : elle lui permet de conserver la chaleur et donc de ne pas avoir froid même face à des températures extrêmes, ainsi que dans l’eau glacée de la banquise. Il possède un long museau, de petits yeux noirs ainsi que de petites oreilles rondes.

Son pelage est entièrement blanc, bien qu’il soit en réalité noir sous ses poils, comme en témoigne l’intérieur de ses oreilles et son museau, seules parties noires externes de son corps.

 

Performances physiques de l’Ours polaire

Vitesse de pointe

Environ 50 km/h

Capacités de nageur

Animal semi-aquatique, l’ours polaire est un excellent nageur, possédant une endurance impressionnante.

Les ours polaires peuvent facilement nager plusieurs dizaines de kilomètres sans s’arrêter pour trouver de la nourriture. Le record est un ours polaire qui aurait parcouru en eau libre 687 km en 10 jours.

Artikkelit | Page 9 | Valitut Palat

Apnée

Il peut tenir en apnée jusqu’à 2 minutes.

10 Amazing Facts About Polar Bears

 

Habitat de l’ours polaire

Régions

Les ours blancs vivent dans les zones froides (régions polaires) du globe :

Arctique : Amérique (toundra du Canada (et son archipel arctique) et de l’Alaska), Asie (toundra de Sibérie, île Wrangel) et Europe (Svalbard, Groenland).

Biotope

L’ours blanc vit principalement sur la banquise du Grand nord et la toundra. En tant qu’animal semi-aquatique, il nage également très souvent dans l’océan, entre les morceaux de glaces flottants et sous la banquise.

The Stakeholders Foundation

Évolution de son habitat

La banquise disparaît peu à peu et les proies de l’ours polaire se raréfient à cause du réchauffement climatique. Ces circonstances tragiques obligent l’ours polaire à parcourir de longues distances à la nage jusqu’à essoufflement et à se migrer vers des endroits plus chauds, pas adaptés pour lui.

 

Régime alimentaire de l’ours polaire

Type de régime

Omnivore, à dominance carnivore

Nourriture

L’ours polaire se nourrit de toutes les proies qu’il peut attraper sur la banquise ou dans l’eau. Il mange principalement des mammifères marins et terrestres comme les phoques, les morses et des caribous, mais aussi parfois des bélugas, des narvals et des œufs d’oiseaux, ainsi que de la mousse et du lichen.

 

Mode de vie et comportement de l’ours polaire

Vie sociale

Comme bon nombre d’ursidés, l’ours polaire est un animal solitaire. Il ne rencontre ses semblables qu’à la période de reproduction. La femelle élève ses petits pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment indépendants et gros pour vivre seuls.

Comportement

Dans la journée, il passe de longues heures dans l’eau à nager et se prélasse sur la neige. Comme l’ours brun et le grizzli, l’ours polaire hiberne pendant tout l’hiver. Il passe donc pratiquement tout le reste de son temps (surtout l’été) à chercher de la nourriture pour emmagasiner un maximum de graisse avant l’hibernation.

Giornata Mondiale dell'Orso Polare 27 febbraio 2020 - GreenStyle

Prédateurs

L’ours polaire est le plus grand prédateur terrestre (c’est un super prédateur) dans son habitat naturel.

Les seuls prédateurs possibles sont les loups ou les renards qui attaquent parfois les jeunes, ainsi que les autres ours polaires mâles.

Longévité

L’espérance de vie de l’ours polaire se situe entre 15 et 30 ans.

Technique de chasse

L’ours polaire utilise la technique de chasse à l’embuscade. Lorsqu’il repère sa proie (souvent grâce à son odorat sur développé) sur la banquise ou hors de l’eau, il s’approche discrètement de sa proie (son pelage se confondant avec la neige) et se jette sur elle une fois assez près. Les prises sont plutôt rares mais lorsque l’ours blanc attrape sa proie, celle-ci n’arrive pratiquement jamais à s’échapper.

Il a également été observé que certains gros ours polaires utilisaient une technique plus directe. En effet, ils se placent depuis la banquise au dessus de leur proie, qui nage dans l’eau sous la glace, puis donne un violent coup de patte pour briser la glace et attraper sa proie.

La fonte des glaces est un véritable fléau pour un utilisateur de cette technique de chasse. En effet, l’ours blanc devant parfois chasser sur la terre ferme sans neige, il est plus facilement repérable par ses proies et ses attaques se soldent très souvent par un échec.

Young Polar Bear Takes On A Beluga Whale Stock Photo - Download ...

 

Reproduction de l’ours polaire

Sevrage

6 mois environ

Maturité sexuelle

  • Femelles : environ 3 ans
  • Mâles : environ 4 ans

Portée

1 à 2 petits oursons, en moyenne tous les 3 ans

Polar Wallpapers - Wallpaper Cave

Gestation

6 mois en moyenne

Poids des petits

600 à 700 g à la naissance

Période de reproduction

La saison des amours de l’ours polaire a lieu en juin.

Pin on Photography--Animals

 

Menaces et conservation de l’ours polaire

Danger d’extinction

L’ours polaire est officiellement un animal Vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Les menaces pesant sur l’ours polaires sont diverses, mais se concentrent principalement sur le réchauffement climatique et l’activité humaine. Elles sont les suivantes :

  • Destruction de leur habitat à cause du réchauffement climatique, indispensable pour l’ours polaire (il régule sa chaleur grâce à la neige de la banquise)
  • Diminution du nombre de proies, une fois de plus à cause du réchauffement climatique
  • Chasse à l’ours polaire, encore autorisée dans certains pays qui participent eux aussi à la disparition progressive de l’ours blanc

Selon plusieurs études scientifiques, les ours polaires pourraient totalement disparaître, au mieux perdre 2/3 de leurs faibles effectifs restants, d’ici 2050 si jamais rien ne change.

Populations

Il reste environ 20 000 individus vivant à l’état sauvage.