Puma (ou cougar)

Le puma, également appelé cougar ou lion des montagnes, est un mammifère terrestre carnivore appartenant à la famille des félins. Plus grand félin d’Amérique du Nord, il peut faire des grands sauts de plus de 10 mètres de long. On le trouve un peu partout à l’ouest de l’Amérique du Nord et en Amérique du Sud, dans des biomes variés (montagne, jungle, prairie, désert). Exclusivement carnivore, il se nourrit de toute sorte d’animaux qu’il trouve, essentiellement des grands ongulés.

Bien qu’il soit l’un des animaux vivant sur la plus importante superficie d’Amérique, il est en grand danger de disparition dans certaines régions. Il n’est cependant pas menacé d’extinction à l’échelle mondiale.

 

Classification scientifique du puma

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe/infra-classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore féliforme
  • Famille : Félin féliné
  • Genre : Puma
  • Espèce : concolor
  • Nom scientifique : Puma concolor

 

Sous-espèces de pumas

Auparavant, on dénombrait 32 sous-espèces de pumas. Depuis la nouvelle classification se basant sur la génétique et non sur la ressemblance, on en distingue 6 sous-espèces :

  • Puma du Nord de l’Amérique du Sud (Puma concolor concolor)
  • Puma du Sud de l’Amérique du Sud (Puma concolor puma)
  • Puma de l’Est de l’Amérique du Sud (Puma concolor capricornensis ou anthonyi)
  • Puma d’Argentine (Puma concolor cabrerae)
  • Puma du Costa Rica (Puma concolor costaricensis)
  • Puma d’Amérique du Nord ou cougar d’Amérique du Nord (Puma concolor couguar)

Selon d’autres études plus récentes, le puma ne posséderait en réalité que 2 sous-espèces :

  • Puma d’Amérique du Sud (Puma concolor concolor)
  • Puma d’Amérique du Nord ou cougar (Puma concolor couguar)

La première classification (6 sous-espèces) semble cependant la plus prisée encore aujourd’hui.

 

Caractéristiques physiques du puma

Taille

  • Longueur (queue comprise) : femelle : 2,05 m en moyenne / mâle : 2,40 m en moyenne (record : 2,90 m)
  • Garrot : 60 à 80 cm
  • Queue : 60 à 90 cm en moyenne (1/3 de la taille totale du corps)

Poids

  • Femelles : 29 à 64 kg (55 kg en moyenne)
  • Mâles : 53 à 100 kg (68 kg en moyenne, record : 120 kg)

Le poids des pumas est variable selon la zone où on les trouve : les pumas des montagnes rocheuses sont plus lourds que les pumas des régions plus équatoriales.

Morphologie et apparence

Le puma est un grand mammifère possédant une morphologie idéale pour la chasse et la vie en montagne. Il possède en effet un corps fin et élancé, une queue longue et épaisse, de grandes pattes, plus longues à l’arrière qu’à l’avant, munies de grandes griffes rétractiles. Ses pieds (terminée de coussinets) sont larges et lui permettent donc de ne pas s’enfoncer dans la neige. Il possède un museau légèrement allongé très similaire à celui du chat, sa mâchoire est puissante et sertie de crocs, ses oreilles sont assez grandes, rondes et pointues. Ses yeux bleus ou jaunes sont dotés d’une pupille féline, qui lui permet de voir la nuit.

La fourrure du puma est épaisse et uniforme (une seule couleur), variant du beige fauve, brun ou roux (régions chaudes) au gris jaune (régions froides). Il arrive cependant que ses pattes soient rayées. Le dessous de son corps et de sa mâchoire est parfois légèrement claire, voire blanc.

 

Performances physiques du puma

Vitesse de pointe

Les pumas peuvent faire des pointes allant jusqu’à 72 km/h.

Longueur et hauteur du saut

Le puma est un excellent sauteur. Il peut sauter jusqu’à 4 à 5 mètres de haut pour 12 mètres de long sans élan.

 

Habitat du puma

Régions

Amérique du Nord : un peu partout dans la partie ouest, au sud du Canada et aux Etats-Unis

Amérique du Sud : pratiquement partout (Brésil, Paraguay, Cordillère des Andes, ..) à l’exception des îles (Caraïbes, République dominicaine) et de l’Uruguay

Biotope

Le puma s’est adapté à divers habitats. En effet, on le trouve dans les zones montagneuses enneigées aussi bien que dans les déserts arides, les forêts tropicales (jungles) et forêts de montagne (feuillus et conifères).

Ces grands félins vivent également dans les prairies et les savanes inondées. Des pumas ont été observés jusqu’à 5900 mètres d’altitude.

Evolution de son habitat

Malgré le fait que le puma soit un des animaux possédant la plus grande aire de répartition d’Amérique (avec le chat), il a disparu de nombreuses régions et est encore menacées dans certaines d’entre elles. En effet, la chasse et la transformation de certaines zones ont fait disparaître ou drastiquement réduire les populations de ce félin.

 

Régime alimentaire du puma

Type de régime

Uniquement carnivore

Nourriture et proies favorites

Animal imposant et aux habitats divers, le puma se nourrit d’une grande diversité de proies, qui varient selon les régions.Opportunistes, ils attaquent tout ce qui est susceptible d’être mangé.

Il se nourrit principalement de grands herbivores (ongulés), souvent plus gros qu’eux, comme les cerfs (wapiti, cerfs de Virginie), les mouflons, les daims, les caribous et même les orignaux. Les cougars mangent également des mammifères plus petits, des singes dans les forêts aux souris, lièvres et mouffettes dans les zones plus dégagées, ainsi que des loutres et des ratons-laveurs.

Pour compléter leur régime, ils s’attaquent aussi à divers petits invertébrés, lézards, certains poissons, ainsi qu’à des prédateurs plus petits ou jeunes comme les coyotes et les jeunes ours bruns.

 

Mode de vie et comportement du puma

Vie sociale

Comme de nombreux félins, les pumas sont des animaux solitaires et territoriaux. Mâles et femelles possèdent en effet des territoires délimités, et ne se côtoient réellement qu’à la période de reproduction. Il arrive cependant que les jeunes passent les premiers mois de leur vie sans leur mère ensemble pour être plus forts. Les cougars (surtout les mâles) marquent leur territoire avec leur urine, leurs déjections et les odeurs qu’ils laissent un peu partout grâce à leurs glandes.

La femelle met bas et élève ses petits dans une tanière. Elle les déplace assez régulièrement, pour éviter d’être repéré par un mâle adulte qui chercherait à tuer les petits. En effet, il arrive même que les mâles tuent leurs propre petits à cause de leur instinct territorial. Au bout d’un ou deux ans, les petits quittent leur mère pour vivre seul et trouver leur propre territoire.

Comportement

Le puma est un animal majoritairement nocturne crépusculaire : il chasse principalement à l’aube et au crépuscule. Dans certaines régions, il chasse plutôt la journée pour ne pas être en compétition avec un prédateur souvent plus gros que lui : le jaguar.

En cas de danger, le cougar grimpe aux arbres ou s’échappe à l’aide de grands bonds. Il lui arrive également de sauter dans l’eau pour éviter un danger.

Cri

Contrairement aux autres grands félins, le puma est incapable de rugir : il n’appartient pas à la famille des panthères. A défaut de rugir, il feule et miaule bruyamment pendant la saison des amours. Ils poussent également des sortes de sifflements très aigus en période de chaleur, ainsi que des ronronnements pour l’accouplement ou pour communiquer avec leurs petits.

Prédateurs

Le puma adulte possède peu voir pas de prédateurs dans certaines régions. Il est cependant vulnérable face aux jaguars, aux anacondas ainsi qu’aux ours bruns (grizzlis) et aux meutes de loups.

Les jeunes sont quand à eux parfois attaqués par les meutes de coyotes, certains rapaces et les cougars mâles, qui essaient de tuer la progéniture d’une femelle pour s’accoupler avec celle-ci.

Territoire

  • mâle : 150 à 1000 km2
  • femelle : moins de 100 km2

La taille du territoire est en effet très variable selon la région, faisant varier la disponibilité en nourriture, le nombre d’individus et la taille de la zone disponible. Cette organisation est faite de telle manière à ce que le territoire d’un mâle englobe celui de plusieurs femelles.

Longévité

L’espérance de vie du puma est de :

  • A l’état sauvage : 13 ans en moyenne
  • En captivité : 20 ans en moyenne

Technique de chasse

Animal opportuniste, le puma chasse généralement en embuscade. Il s’approche le plus près possible de sa proie en se cachant dans les broussailles ou derrière les corniches, puis se jette sur son dos à l’aide d’un grand saut. Le cougar tue ensuite sa proie d’une puissante morsure au crâne ou à la gorge. Animal très rapide, il arrive également qu’il poursuive sa proie sur une courte distance pour l’attraper.

Une fois la proie tuée, le puma traîne sa proie pour la cacher sous la végétation ou la neige pour qu’elle soit hors de portée des charognards. Il reviendra ensuite plusieurs jours pour la manger, seul ou accompagné de ses petits.

 

Reproduction du puma

Sevrage

Les petits arrêtent de téter à 2 mois, et restent avec leur mère pendant 1 à 2 ans.

Maturité sexuelle

1,5 à 2 ans environ, mais les femelles ne se reproduisent généralement qu’un an plus tard.

Durée de Gestation

3 mois environ

Lieu de mise bas

Dans une tanière dans les fourrés, un tronc d’arbre ou une grotte.

Taille des portées

La femelle puma met bas à 1 à 6 chatons, généralement 2 ou 3, à raison d’une portée tous les 3 ans en général.

Poids et allure des petits à la naissance

A la naissance, les bébés pumas pèsent entre 500 et 800 g, et on les yeux fermés. Ils ressemblent à des chatons et leur pelage est brun jaune (plus foncé que leur mère généralement), avec des points noirs brun foncés. Leur pelage change totalement vers leurs 16 mois.

Période de reproduction

Le puma ne possède pas de réelle saison des amours : il peut se reproduire toute l’année.

 

Menaces et conservation du puma

Danger d’Extinction

Le puma est une préoccupation mineure (LC) selon l’UICN.

Le puma est cependant menacé et en grand danger dans certaines régions, principalement en Amérique du Nord.

Menaces

Les menaces pesant sur le puma sont principalement dues aux diverses actions humaines. Les principales :

  • Braconnage et empoisonnement dû à la peur
  • Destruction de leur habitat naturel dans certaines régions à cause de l’urbanisation et de l’expansion agricole
  • Collisions routières

Populations

La population mondiale de pumas est d’environ 50 000 individus matures à l’état sauvage.