Quokka

Le quokka est un mammifère marsupial appartenant à la famille des setonix, dont il est actuellement le seul représentant. Vivant principalement sur l’île de Rottnest en Australie, il se nourrit essentiellement de végétaux. Il vit principalement dans la brousse ainsi que dans les plaines herbeuses et arbustives.

Considéré comme l’animal le plus heureux du monde grâce à son visage joyeux, le quokka figure cependant sur la liste rouge des espèces menacées et est en voie de disparition.

 

Classification scientifique du quokka

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé
  • Classe : Mammifère
  • Ordre : Diprotodontia
  • Famille : Macropodidae
  • Genre : Setonix
  • Espèce : Setonix brachyurus
  • Nom scientifique : Setonix Brachyurus

 

Caractéristiques Physiques du quokka

Taille

  • Longueur : 40 à 54 cm (queue non comprise)
  • Queue : 25 à 30 cm de long

Poids

  • Femelles : 1,6 à 3,5 kg
  • Mâles : 2,7 à 5 kg

Caractéristiques du corps

Le quokka est un animal de taille moyenne, qui possède un corps trapu, une tête courte mais large, des petits yeux ronds noirs et des petites oreilles arrondies. Sa bouche et son museau possèdent une forme qui donne l’impression que le quokka sourit tout le temps, ce qui lui vaut le titre d’animal le plus heureux du monde !

Ses deux pattes avant sont plus petites que ses pattes arrières, et sont surmontées de griffes qui lui servent principalement à creuser la terre. Son pelage est brun gris sur le dos et un peu plus clair sur le ventre.

 

Habitat du quokka

Régions

Océanie : états d’Australie Occidentale (Perth), île de Rottnest (près de Perth) et l’île de Bald (près d’Albany).

Biotope

Le quokka vit principalement dans la brousse, les zones herbeuses, les sous-bois avec une grande végétation et les fourrés marécageux, où le climat est méditerranéen.

Évolution de son habitat

À cause de l’activité humaine, les zones où vit le quokka sont fragmentées et il n’existe pratiquement plus aucune zone de connexion entre les populations de deux lieux différents.

 

Régime alimentaire du quokka

Type de régime

Principalement herbivore et frugivore

Nourriture et proies favorites

Animal herbivore, le quokka se nourrit diverses plantes, principalement de fruits, légumes, racines, ou feuilles, mais également de graminées et de racines qu’il déterre avec ses griffes.

Il lui arrive également de se nourrir de petits animaux comme des insectes et des escargots.

Hashtag #savequokkas di Twitter

 

Mode de vie et comportement du quokka

Vie sociale

Animal très social, le quokka vit en groupe d’une centaine d’individus, avec qui il se regroupe pour se nourrir. Malgré cette sociabilité, les mâles d’un même groupe n’hésitent pas à se battre violemment pour pouvoir se reproduire. Des affrontements peuvent également avoir lieux si l’un d’entre eux essaie de voler le terrier d’un de ses congénères. Pour cela, ils se jettent l’un sur l’autre en sautant et se donnent de grands coups de patte.

Comme tous les marsupiaux, les femelles quokkas gardent leurs petits dans une poche ventrale où ceux-ci grandissent jusqu’à être suffisamment âgés pour se débrouiller seuls.

Comportement

Les quokkas dorment et se reposent dans des terriers dans les broussailles entre les plantes épineuses, qui lui assurent une protection idéale. Étant des animaux nocturnes, ils y rentrent au lever du jour et y dorment toute la journée ; ils se nourrissent et sont donc actifs la nuit.

Comme les kangourous, les quokkas ont la capacité de stocker de la graisse dans leur queue. Cette faculté leur est très utile lors des périodes où la végétation se fait rare. Toujours comme les kangourous, les quokkas se déplacent principalement grâce à des petits sauts.

Prédateurs

Les principaux prédateurs du quokka sont les renards, les dingos et les chats.

Territoire

Son aire de répartition totale s’étend sur plus de 20 000 km² mais elle est très fragmentée et deux populations n’ont quasiment aucune zone de contact.

Animaux très peu territoriaux, les quokkas vivent en groupe sur de larges espaces de tailles variables selon le nombre d’individus dans la colonie.

Longévité

L’espérance de vie du quokka est d’environ 5 à 10 ans à l’état sauvage.

 

Reproduction du quokka

Sevrage

À peu près 8 mois. Le quokka quitte la poche de sa mère vers cet âge, parfois un peu avant (vers 6-7 mois).

Maturité sexuelle

Entre 10 et 12 mois

Portée

2 petits par an, mais un à la fois

Gestation

Environ 27 jours

Résultat de recherche d'images pour "baby quokka"

Période de reproduction

Les quokkas ne possèdent pas de réelle saison des amours.

On note cependant une baisse de naissances au cours de l’été.

 

Menaces et conservation du quokka

Danger d’extinction

Le quokka est un animal Vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Le quokka est exposé à différentes menaces, principalement causées par l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Introduction de prédateurs (non-naturels) comme le renard ou le chat sauvage
  • Destruction de leur habitat à travers le développement agricole, le défrichement et le brûlage des marécages restants

Taille de la population

On recense entre 10 000 et 15 000 quokkas à l’état sauvage, répartis de la façon suivante sur ses différents territoires :

  • Île de Rottnest : entre 8 000 et 10 000 individus
  • Île de Bald : environ 2000 individus
  • Forêt de Jarrah du Nord : un peu moins de 1000 individus
  • Autres zones fragmentées sur le continent : plusieurs centaines d’individus