Rhinocéros noir

Dirywiad yn amrywiaeth genetig rhinoserosiaid - Newyddion ...

Le rhinocéros noir est un grand mammifère herbivore de la famille des rhinocérotidés. Plus petit que le rhinocéros blanc, il se nourrit principalement de végétaux épineux et de feuilles, contrairement à ce premier qui mange surtout de l’herbe. On le trouve essentiellement en Afrique Subsaharienne, dans les savanes boisées.

Animal très connu du big five africain (les 5 plus gros mammifères d’Afrique), ce rhinocéros est cependant sur la liste rouge des espèces en grand danger d’extinction, et déjà disparu dans de nombreux pays d’Afrique Subsaharienne.

 

Classification scientifique du rhinocéros noir

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Périssodactyle
  • Famille : Rhinocérotidé
  • Genre : Diceros
  • Espèce : bicornis
  • Nom scientifique : Diceros bicornis

 

Sous-espèces du rhinocéros noir

On dénombre actuellement trois sous-espèces de rhinocéros noir en Afrique. Elles sont les suivantes :

  • Diceros bicornis minor, en danger critique d’extinction
  • Diceros bicornis michaeli, classée dans la même catégorie
  • Diceros bicornis bicornis, vulnérable

Une autre sous-espèce, Diceros bicornis longipes, a été déclarée éteinte par l’UICN fin 2011.

 

Caractéristiques Physiques du rhinocéros noir

Taille

  • Longueur : 2,50 m à 3,50 m
  • Garrot : 1,30 m à 1,60 m

Poids

800 à 1 500 kg

Longueur de la corne

La grande corne mesure en moyenne 50 cm, bien qu’il arrive qu’elle mesure dans les 1 m.

Jambo Masai Mara - Neptune Safaris

Morphologie et apparence

Le rhinocéros noir est un gros mammifère très massif et lourd, possédant des épaules musclées et un dos robuste, porté par de puissantes pattes courtes. Il possède une tête allongée, des oreilles ovales, une lèvre supérieure digitiforme et des petits yeux noirs. Sa tête est surmontée de deux cornes (même parfois trois), dont l’une est plus imposante que la (les) autres(s).

La peau du rhinocéros noir est rugueuse et épaisse comme une cuirasse, et est de couleur grise foncée à noir.

 

Performances physiques du rhinocéros noir

Vitesse de pointe

Jusqu’à 50 km/h

Rhinocéros noir en train de charger dans la savane

 

Habitat du rhinocéros noir

Régions

Afrique (subsaharienne) : Afrique du Sud, Namibie, Kenya, Ethiopie, Cameroun, Tanzanie, Malawi, Swaziland, Rwanda, Zimbabwe et Zambie, essentiellement dans des parcs nationaux protégés.

Biotope

Le rhinocéros noir vit dans les savanes composée d’arbustes épineux, lisières forestières comme les zones boisées sèches. La présence de points d’eau proche de son habitat est cependant indispensable.

Évolution de son  habitat

Le réchauffement climatique et l’activité humaines ont considérablement réduits les zones dans lesquelles vivaient autrefois de nombreux rhinocéros noirs.

 

Régime alimentaire du rhinocéros noir

Type de régime

Exclusivement herbivore

Nourriture et proies favorites

Le rhinocéros noir se nourrit exclusivement de végétaux. Cependant, contrairement au rhinocéros blanc, il ne se nourrit pas d’herbe, mais plutôt des feuilles, des brindilles, des branches, des buissons et autres plantes épineuses.

Ce pachyderme et l’un des seuls animaux se nourrissant de plantes épineuses. Cette particularité est rendue possible grâce à sa lèvre supérieure, qui, préhensile et solide, lui permet de saisir des végétaux épineux sans risque de blessure.

 

Mode de vie et comportement du rhinocéros noir

Vie sociale

Comme les autres rhinocéros, le rhinocéros noir est un animal solitaire et territorial. Animaux assez calmes, ils se tolèrent et leurs territoires se chevauchent souvent. En revanche, il n’est pas rare de voir des mâle s’affronter jusqu’à s’entre tuer pour une femelle, avec qui il ne restera que quelque jours, le temps de s’accoupler. Celle-ci élèvera ensuite son petit pendant plusieurs années, parfois même jusqu’à sa maturité sexuelle.

Comportement

Animal principalement nocturne et plus précisément crépusculaire, le rhinocéros noir passe le plus clair de sa journée à l’ombre ou dans un bain de boue ou de poussière, qui le protège du soleil et de la chaleur ainsi que des parasites.

Cri

On dit que le rhinocéros pousse des barrissements (il barrit).

Prédateurs

Animal imposant et lourd, le rhinocéros adulte en bonne santé ne possède pas de réel prédateur (excepté l’Homme). Il peut néanmoins arriver que deux mâles s’entre tuent lors d’un affrontement pour un territoire ou une femelle.

Les individus jeunes, malade ou âgés sont quant à eux de potentielles proies du lion d’Afrique.

Longévité

L’espérance de vie du rhinocéros noir est de :

  • A l’état sauvage : 30 à 35 ans (parfois 45 à 50 ans mais très rare)
  • En captivité : jusqu’à 50 ans

 

Reproduction du rhinocéros noir

Sevrage

4 à 5 ans

Maturité sexuelle

  • Femelles : 5 ans
  • Mâles : 8 ans

Rhinocéros noir juvénile qui marche dans la savane

Portée

1 seul petit, qui naît sans corne

Poids du petit à la naissance

25 à 40 kg, l’un des plus lourd petits du monde animal (terrestre)

Gestation

15 à 16 mois

Période de reproduction

Les rhinocéros noirs ne possèdent pas de réelle saison des amours, et peuvent se reproduire toute l’année.

 

Menaces et conservation du rhinocéros noir

Danger d’extinction

Le rhinocéros noir est officiellement un animal En Danger Critique d’Extinction (CR)  selon l’UICN.

Plus en détail, les différentes sous-espèces de rhinocéros noirs possèdent les statuts de conservation suivants ;

  • Diceros bicornis minor : En Danger Critique d’Extinction (CR)
  • Diceros bicornis michaeli : En Danger Critique d’Extinction (CR)
  • Diceros bicornis bicornis : Vulnérable (VU)

Menaces

Le  rhinocéros noir est exposé à différentes menaces, principalement causées par l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Braconnage et chasse pour alimenter le commerce illégal de ses parties du corps (cornes principalement), qui ont minés les populations de rhinocéros noirs
  • Disparition et dégradation de l’habitat à cause de l’activité humaine et des changements climatiques

Taille de la population

On compte 5 000 individus vivant à l’état sauvage environ, contre près de 70 000 en 1970 !