Tapir de Malaisie

Le tapir de Malaisie, appelé également tapir malais, tapir d’Asie ou tapir à chabraque, est un mammifère de l’ordre des périssodactyles appartenant à la famille des tapiridés. Il est la plus grande espèce de tapir du monde, et la seule qui, comme son nom l’indique, vit en Asie. Cet animal qui se nourrit essentiellement de végétaux joue un rôle essentiel dans l’écosystème où il vit, participant grandement à la survie et à la régénération des forêts.

Malheureusement, différents facteurs ont grandement réduit les populations de tapir de Malaisie, au point que celui-ci est classé comme un animal en danger d’extinction sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique du tapir de Malaisie

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère euthérien
  • Ordre : Périssodactyle
  • Famille : Tapiridé
  • Genre : Tapirus
  • Espèce : indicus
  • Nom scientifique : Tapirus indicus

 

Caractéristiques Physiques du tapir de Malaisie

Taille

  • Longueur : 1,8 à 2,5 m
  • Garrot : 0,90 à 1,10 m

Poids

250 à 320 kg

Caractéristiques du corps

Le tapir de Malaisie est un gros animal massif : il possède un corps trapu, des pattes assez minces mais très puissantes prolongées par 3 doigts écartés, des petites oreilles ovales, de petits yeux ronds et une petite queue. Sa tête allongée est munie d’une trompe assez courte mais préhensile, qui lui permet de tenir et de chercher sa nourriture.

Ce tapir possède un pelage à poils ras, et une robe reconnaissable de celle de tous les autres tapir pour sa couleur. En effet, son corps est globalement noir mais il possède une grande tâche blanche allant du milieu du dos au postérieur.

 

Habitat du tapir de Malaisie

Régions

Asie (du Sud-Est) : Indonésie (île de Sumatra), Malaisie, Cambodge, Laos, Vietnam et Thaïlande

Biotope

Le tapir de Malaisie vit principalement dans les forêts tropicales denses, les jungles, les plaines humides et les étages collinéens. Il est généralement proche d’un point d’eau où il passe la majeure partie de sa journée.

Évolution de son habitat

La déforestation et la transformation des grandes forêts tropicales sont les principales menaces pour l’habitat du tapir, qui résultent en une diminution continuelle de l’aire de répartition de ces tapirs.

 

Régime alimentaire du tapir de Malaisie

Type de régime

Strictement herbivore

Nourriture et proies favorites

Le tapir se nourrit exclusivement de végétaux comme les fruits, les graines et autres plantules, tiges et feuilles. Il les saisit et les choisit grâce à sa trompe préhensile, puis les brise et les ingurgite à l’aide de ses larges dents.

 

Mode de vie et comportement du tapir de Malaisie

Vie sociale

Animal solitaire, le tapir de Malaisie ne côtoie ses congénères qu’à la période de reproduction. Lors de la saison des amours, il arrive que les mâles se battent pour une même femelle, qu’il ne côtoiera ensuite que pour l’accouplement. Elle s’occupera ensuite seule de son petit, pendant environ un an.

Pin en Foto del Día

Comportement

C’est également un animal territorial, dont le territoire empiète souvent sur celui d’un autre. Pour le marquer, il dépose ses excréments et son urine sur les buissons et les branches basses.

Animal nocturne, ou plus précisément crépusculaire, le tapir de Malaisie vit et se nourrit principalement pendant la nuit (à la tombée de la nuit ou juste avant le lever du jour). Il possède une très mauvaise vue, qu’il pallie par un odorat et une ouïe sur développés.

Le tapir est un animal très important pour la survie et la régénération des forêts. En effet, il disperse dans la forêt les graines qu’il n’a pas digéré dans un engrais naturel (ses excréments), ce qui permet à de nouvelles plantes de pousser et grandir rapidement.

Cri

Pour communiquer avec ses congénères, le tapir de Malaisie pousse des cris semblables à des sifflements aigus et des grincements.

Odd Toed Ungulates Stock Photos, Pictures & Royalty-Free Images ...

Prédateurs

Etant un animal très gros, le seul principal prédateur du tapir de Malaisie est le tigre. La panthère représente elle aussi une menace, majoritairement pour les individus de petite taille.

Territoire

Large territoire (la taille précise est très variable et encore mal définie), qui chevauche généralement celui d’autres congénères.

Longévité

L’espérance de vie du tapir de Malaisie est de :

  • A l’état sauvage : environ 30 ans
  • En captivité : jusqu’à 50 ans

 

Reproduction du tapir de Malaisie

Sevrage

Entre 6 et 8 mois (le petit reste cependant avec sa mère jusqu’à ses 1 an)

Maturité sexuelle

A partir de 3 ans

Portée

1 seul petit, au pelage marron rayé de blanc, qui devient ensuite rapidement de la couleur des adultes (généralement une fois le petit sevré)

Gestation

Entre 390 et 400 jours environ

Période de reproduction

La saison des amours a lieu d’avril à juin

 

Menaces et conservation du tapir de Malaisie

Danger d’extinction

Le tapir de Malaisie est officiellement un animal En Danger (EN) selon l’UICN.

Menaces

Différentes menaces planent sur le tapir de Malaisie, provenant principalement de l’activité de l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Dégradation de son habitat naturel à cause de la déforestation et de la construction de barrage
  • Chocs et accidents de circulation
  • Chasse et braconnage (parfois involontaire), qui réduit grandement les populations de tapir

Taille de la population

On estime qu’il n’existe plus que 2000 tapirs de Malaisie vivant actuellement dans la nature.