Zèbre de Grévy

Le zèbre de Grévy, également appelé zèbre impérial, est un grand mammifère de la famille des équidés. Plus grande espèce de zèbre et de cheval sauvage au monde, il est moins connu que ses cousins, vivant dans des régions assez restreintes du sud de l’Afrique. Ce grand herbivore vit dans les savanes semi-arides et les prairies sèches africaines, où il se nourrit essentiellement d’herbe et d’autres végétaux.

Malheureusement, cette espèce est très menacée à cause de la destruction de son habitat naturel, mais surtout de la chasse qui a massivement réduit ses populations à la fin du XXème siècle. C’est une espèce en danger d’extinction, qui figure sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique du zèbre de Grévy

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Périssodactyle ruminant
  • Famille : Equidé
  • Genre : Equus
  • Espèce : grevyi
  • Nom scientifique : Equus grevyi

 

Sous-espèces de zèbres de Grévy

On ne distingue aucune sous-espèce de zèbre de Grévy actuellement.

 

Caractéristiques physiques du zèbre de Grévy

Taille

  • Longueur : 250 à 275 cm (maximum : 3 mètres)
  • Garrot : 140 à 160 cm
  • Queue : 55 à 75 cm

Le zèbre de Grévy est le plus grand équidé sauvage au monde.

Poids

  • Femelles : 250 à 325 kg
  • Mâles : 350 à 450 kg

Morphologie et apparence

Le zèbre de Grévy est un grand ruminant à la silhouette très similaire à celle du cheval. En effet, son corps est imposant et assez massif, ses pattes assez longues et puissantes terminées de sabots, tandis que sa queue assez grande et touffue au bout. Il est plus grand et imposants que le zèbre des plaines et le zèbre des montagnes. Sa tête et son museau sont allongés, ses dents larges et puissantes, ses petits yeux noirs et ses grandes oreilles arrondies. Son crin est, contrairement à celui du cheval, composé de courts poils noirs hérissés.

Le zèbre de Grévy possède un pelage à poil ras, caractéristique des espèces de zèbres. Sa robe est blanche, avec des rayures noires très fines un peu partout sur le corps, verticales sur les flans et le dos et horizontales sur les pattes, la tête et le postérieur. Contrairement à celui du zèbre des plaines, le ventre du zèbre de Grévy est entièrement blanc et dépourvu de zébrures.

 

Habitat du zèbre de Grévy

Régions

Afrique : Kenya et Ethiopie, peut-être encore au sud du Soudan

Il a disparu de Somalie, de Djibouti, d’Erythrée et partiellement ou totalement du Soudan

Biotope

Le zèbre de Grévy vit essentiellement dans les savanes sèches et les prairies semi-arides. Ils peuvent en effet vivre dans des régions plus sèches que ses cousins, pouvant ne pas boire pendant 5 jours.

Évolution de son habitat

L’habitat du zèbre de Grévy est de plus en plus menacé à cause du réchauffement climatique et de l’urbanisation. Il a d’ailleurs disparu de nombreuses régions, bien que cette disparition soit majoritairement due à la chasse.

 

Régime alimentaire du zèbre de Grévy

Type de régime

Quasi exclusivement herbivore

Nourriture et proies favorites

Le zèbre de Grévy se nourrit principalement d’herbe, mais mange également des légumes et des buissons lorsque la nourriture manque.

 

Mode de vie et comportement du zèbre de Grévy

Vie sociale

Le zèbre de Grévy est un animal assez social, qui vit la plupart du temps en petits troupeaux. Contrairement au zèbre des plaines cependant, les groupes formés sont assez peu soudés et seul la mère et son petit sont réellement liés. Les groupes sont généralement composés de femelles et de leurs petits, qui, comme les mâles célibataires, ne possèdent pas de territoire et sont en constant mouvement.

A l’inverse, les étalons dominants sont territoriaux : ils possèdent des territoires délimités patrouillés et marqués par leurs excréments. Lorsque les femelles passent, il arrive que celle-ci restent dans un territoire pour se reproduire ou bénéficier de la protection du mâle propriétaire des lieux. Les étalons les plus forts établissent leurs territoires proche de points d’eau, pour maximiser leur chance d’attirer des femelles. Au cours de la période de reproduction, il est fréquent de voir de violents combats entre les mâles pour conquérir les femelles. Malgré cette rivalité, les étalons dominants supportent mal la solitude, et acceptent voir essaient d’avoir des mâles non dominants sur leurs territoires lorsque les femelles se font rares.

A la naissance, les petits sont assez vulnérables face aux prédateurs. La jument (ou zebrette) joue donc un rôle protecteur essentiel à la survie de son zebreau. Elle l’élève d’ailleurs pendant une longue période, en particulier si le poulain est un mâle.

Comportement

Le zèbre de Grévy est un animal essentiellement diurne. Pour se protéger des parasites, des insectes et de la sécheresse, ils sont souvent observés dans des bains de poussière, de boue ou même dans l’eau. Ils se frottent également souvent contre les arbres et les rochers.

De par leur aire de répartition réduite et leur meilleure résistance à la sécheresse, les zèbres de Grévy sont moins migrateurs que les autres zèbres. Il arrive donc que certains groupes migrent, mais plusieurs populations semblent être assez sédentaires.

Cri

Les zèbres communiquent entre eux à travers des cris facilement reconnaissables. Comme le cheval, on dit que le zèbre de Grévy hennit (hennissement).

Prédateurs

Animal imposant, le zèbre de Grévy adulte ne sont la proie que des lions, parfois des hyènes tachetées.

Les lycaons , les guépards et les léopards sont également des potentiels prédateurs, bien qu’ils s’attaquent principalement aux jeunes et aux individus faibles (malades ou âgés).

Longévité

L’espérance de vie du zèbre des plaines est de :

  • A l’état sauvage : 20 à 25 ans
  • En captivité : 30 ans (maximum 40 ans mais rare)

 

Reproduction du zèbre de Grévy

Sevrage

6 mois environ, mais ils restent généralement avec leur mère bien plus longtemps. Les femelles se séparent de leur mère entre 13 et 18 mois ; les mâles au bout d’à peu près 3 ans

Maturité sexuelle

  • Femelles : 3 ans environ
  • Mâles : 6 ans environ

Portée

1 petit poulain par portée, tous les 2 ans en général

Caractéristiques du petit

A la naissance, le zebreau possède des rayures rousses brunes et possède une grande crête de longs poils sur le dos.

Gestation

390 jours environ

Période de reproduction

Les zèbres de Grévy ne possèdent pas de saison des amours spécifiques, et peuvent se reproduire toute l’année. On constate cependant un pic de reproduction au cours des mois d’août septembre, qui correspond à la fin de la saison des pluies.

 

Menaces et conservation du zèbre de Grévy

Danger d’extinction

Le zèbre de Grévy est une espèce en danger (EN) selon l’UICN.

Menaces

Le zèbre des plaines est exposée à différentes menaces, principalement causées par l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Destruction de son habitat à travers l’urbanisation et le réchauffement climatique (réduction des points d’eau)
  • Braconnage et chasse, principalement pour sa peau très appréciée

Taille de la population

On compte environ 2 700 zèbres de Grévy (dont 2000 matures) vivant à l’état sauvage, contre 15 000 avant les années 1970.

Leur population s’est cependant stabilisée et demeure stable depuis 2016.