Zèbre de montagne

Le zèbre de montagne, parfois appelé zèbre vrai ou daw, est un grand mammifère de la famille des équidés, et est l’une des trois espèces de zèbres. Mieux adapté à la vie en altitude, on le trouve communément dans les hauts plateaux montagneux et herbus, au sud de l’Afrique. Il se nourrit principalement d’herbe, mais également d’autres végétaux.

En grand danger de disparition au cours du XXème siècle, le zèbre de montagne voit sa population augmenter depuis quelque années. Il reste cependant sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.

 

Classification scientifique du zèbre de montagne

  • Règne : Animal
  • Embranchement/sous-embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Périssodactyle ruminant
  • Famille : Equidé
  • Genre : Equus
  • Espèce : zebra
  • Nom scientifique : Equus zebra

 

Sous-espèces de zèbres de montagne

On distingue 2 sous-espèces de zèbres de montagne. Elles sont les suivantes :

  • Zèbre de montagne de Hartmann (Equus zebra hartmannae)
  • Zèbre de montagne du Cap (Equus zebra zebra)

 

Caractéristiques physiques du zèbre de montagne

Taille

  • Longueur : 200 à 220 cm
  • Garrot : 100 à 140 cm
  • Queue : 40 à 55 cm

Poids

240 à 372 kg

Morphologie et apparence

Le zèbre de montagne est un grand ruminant possédant une silhouette très ressemblante à celle du cheval. Il possède en effet un corps imposant, surélevé par de grandes pattes puissantes terminées de gros sabots, une tête allongée et un museau noir, avec parfois quelque traces jaunes autours. Sa queue est touffue au bout (pinceau), son crin droit est composé de poils assez courts. Le zèbre de montagne possède également d’assez petits yeux en amande et des oreilles arrondies. Ses molaires sont larges et adaptée aux végétaux durs d’Afrique. Il est reconnaissable des autres zèbres par la membrane de peau qui pend sous sa gorge.

Le pelage du zèbre de montagne est à poil ras, de couleur blanche avec des rayures noires. Elles sont très serrées chez la sous-espèce de Hartmann, à l’inverse très espacées chez la sous-espèce du Cap. Il est facilement différentiable du zèbre des plaines, possédant des zébrures jusqu’en bas des pattes et un ventre entièrement blanc.

 

Performances physiques du zèbre de montagne

Vitesse de pointe

Le zèbre de montagne est un animal très rapide malgré sa corpulence. Il court à une vitesse moyenne de 60 km/h, jusqu’à 80 km/h à pleine vitesse.

 

Habitat du zèbre de montagne

Régions

Afrique : Angola, Namibie et Afrique du Sud

Biotope

Le zèbre de montagne vit principalement sur les pans et plateaux de montagne, les prairies et les bois clairs. On peut l’observer jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

Évolution de son habitat

L’habitat du zèbre des montagnes est peu à peu menacé par l’urbanisation et les changements de climat.

 

Régime alimentaire du zèbre de montagne

Type de régime

Quasi exclusivement herbivore

Nourriture et proies favorites

Comme les autres zèbres, le zèbre de montagne se nourrit quasi uniquement de longues herbes touffues. Lorsque l’herbe est peu abondante, il se nourrit d’écorce, de brindilles, de bourgeons, de fruits et de racines.

 

Mode de vie et comportement du zèbre de montagne

Vie sociale

Le zèbre de montagne est un animal social et grégaire. Cependant, contrairement au zèbre des plaines, le zèbre de montagne ne vit jamais en grands troupeaux. Ils vivent principalement en groupes familiaux composés d’un étalon (mâle dominant) et de son harem (1 à 5 juments), ainsi que de leurs petits.

Les mâles célibataires vivent de leur côté en petits groupes, et les adultes tentent régulièrement de capturer les jeunes femelles pour créer leur propre harem. Cette rivalité conduit d’ailleurs souvent à de violents affrontements entre les étalons dominants et les nouveaux mâles.

Une fois nés, les petits sont protégés par leur mère et les autres membres de leur groupe. Lorsqu’ils sont suffisamment âgés, les jeunes mâles sont chassés par leur groupe (Haltmann), ou les quittent d’eux même (Cap). Il arrive qu’ils passent un long moment seuls, avant de rejoindre un groupe de célibataires.

Comportement

Le zèbre de montagne est un animal diurne, principalement actif le matin. Dans les heures chaudes de la journée, ils se cachent à l’ombre d’un arbre ou se roulent dans un bain de poussière, tandis qu’ils se réchauffent au soleil le matin.

Contrairement aux autres zèbres, ils doivent boire tous les jours. Ils vivent donc généralement proche d’un point d’eau, et creusent le sol pour en trouver lors de la saison sèche.

Cri

Les zèbres de montagne communiquent entre eux à travers des cris facilement reconnaissables. Comme le cheval, on dit que le zèbre des plaines hennit (hennissement).

Prédateurs

Les principaux prédateurs du zèbre de montagne sont les lions, les hyènes tachetées et les chacals, qui s’attaquent cependant majoritairement aux jeunes plutôt qu’aux adultes.

Longévité

L’espérance de vie du zèbre des plaines est de :

  • A l’état sauvage : 20 à 25 ans
  • En captivité : jusqu’à 30 ans

 

Reproduction du zèbre de montagne

Sevrage

environ 1 an, parfois plus

Maturité sexuelle

  • Femelles : 3 à 6 ans
  • Mâles : 5-6 ans

Portée

1 petit poulain par portée

Poids du petit

A la naissance, le zebreau pèse environ 25 kg.

Gestation

1 an environ

Période de reproduction

Les zèbres de montagne ne possèdent pas de saison des amours spécifique, et peuvent se reproduire toute l’année. On observe cependant un pic de naissance (et donc de reproduction) lors de la saison des pluies.

 

Menaces et conservation du zèbre de montagne

Danger d’extinction

Le zèbre de montagne est un animal vulnérable (VU) selon l’UICN.

Menaces

Le zèbre de montagne est exposée à différentes menaces, principalement causées par l’Homme. Elles sont les suivantes :

  • Destruction de son habitat à travers l’urbanisation et le réchauffement climatique (réduction des points d’eau)
  • Braconnage et chasse, principalement pour sa peau très appréciée

Taille de la population

On compte entre 35 000 et 61 000 zèbres de montagne vivant à l’état sauvage. La répartition est la suivante :

  • Population de zèbre de montagne d’Haltmann : 34 000 à 60 000 individus
  • Population de zèbre de montagne du Cap : environ 700 individus

Les populations de zèbre de montagne, du Cap comme de Haltmann, ont été au bord de l’extinction au cours du XXème siècle. Leurs populations sont, bien qu’encore menacées, en constante augmentation depuis quelque années.